PARTAGER

artis-hicks-brett-favre-271016Ce n’est pas forcément une surprise, mais il ne semble que les Saints n’étaient pas les seuls à mettre en jeu de l’argent sur les blessures des principaux joueurs adverses en 2010.

Dans le livre Gunslinger, consacré à Brett Favre, le journaliste Jeff Pearlman a recueilli le témoignage d’un joueur évoluant à l’époque chez les Vikings. Ironie du sort, il semble bien que la franchise du Minnesota avait le même système en place que l’équipe qui l’a battu en finale NFC en infligeant un traitement de choc à Favre.

« Cela faisait partie de la culture », assure le lineman offensif Artis Hicks. « J’ai fait lancer un pot-commun aux coaches, et tous les vétérans mettaient 100, 200 dollars. Et si vous blessiez un joueur important, vous remportiez l’argent. C’était le but, et je pense que nous étions tous dans le jeu : vous êtes là pour gagner, et si mettre hors course le meilleur joueur adverse vous aide à gagner, il n’y a rien de personnel. C’est juste du business. »

Brad Childress, le coach des Vikings à l’époque, avait témoigné contre les Saints dans l’enquête qui a mené à de lourdes sanctions contre la franchise.

Le livre cite même un exemple très direct. En 2008, alors que le linebacker Nick Barnett avait tenté de blesser Adrian Peterson lors d’un match précédent, un coach s’est manifesté pendant une réunion avec une consigne très simple sur Barnett.

« Je donne 500 dollars à celui qui me sortira cet enfoiré du match. »

Huit ans après les faits et après un renouvellement total des visages chez les Vikings, des sanctions semblent difficilement applicables.

PARTAGER

4 Commentaires

  1. Pour moi le plus choquant c est la somme ….. 500 dollars pour un possible arrêté de carrière. ……

    Et même par rapport au sal’aire d’un joueur c est rien

  2. Difficilement applicable, tss tss on parle de tonton Roger là !
    Mais si c'est effectivement prouvé les protagonistes devraient être toujours sanctionnables mêmes si ils ne sont plus chez les Viks.

  3. Oh ! Etonnant ! J'aurais jamais pensé que ça existait autre part que chez les Saints ! #ironie

    Dans mon équipe de foot US, à notre modeste niveau, on avait un jeu qui s'appelait Destruction. ça consistait à faire sortir toute l'attaque sur 3ème & long (quand y'avait peu de chances d'obtenir le 1st down), et à faire rentrer toute la défense.
    Au snap, c'était un jeu de course bidon et toute la défense allait mettre une grosse cartouche aux défenseurs adverses en mode "coup de casque", sous le pretexte de faire des blocs.
    Au pire on prenait 15 yards d'unnecessary roughness (i.e. rien comparé aux dégats provoqués)…

  4. Ok Roger tu peux supprimer le 1er tour de draft 2017 aux vikes 😉 ou en rendre un aux saints….
    C'est pas un scoop ce genre de pratiques d'antan et il se pourrait que ce soit vrai mais ça génère aussi du buzz pour le livre et y a aussi l'histoire du grand père entre Rodgers et Favre…. ça fait un joli teasing
    La quasi totalité des joueurs ne sont plus là ( hormis Greenway,Robison et Ap ) et le staff à changer mais le front office est resté à peu près le même depuis ( les wilfs et spielman en tête) alors peut-être que Goodell trouvera un nouvelle croisade pour justifier son salaire mirobolant
    Si les faits sont avérés je comprendrai que certains fans des saints grincent des dents et que la franchise de la Nouvelle Orléans demande justice

LAISSER UN COMMENTAIRE