PARTAGER

brett-favre-aaron-rodgers-271016À quoi a ressemblé le premier échange entre Brett Favre et Aaron Rodgers ? La question fait rage depuis quelques jours.

Dans Gunslinger, la biographie de Favre publiée par Jeff Pearlman, l’auteur rapporte une histoire assez cocasse, qui aurait eu lieu à la cafétéria en 2005.

« Le nouveau quarterback a approché le vieux quarterback, et a lâché ce qui restera pour toujours la pire réplique de présentation de l’histoire du sport professionnel.

« Bonjour grand-père. » »

Évidemment, Favre aurait longtemps été piqué par cette drôle d’entrée en matière.

Une histoire fausse ? 

Sauf que Rodgers n’est pas d’accord.

« La première fois que j’ai rencontré Brett, c’était sur le terrain d’entraînement, et je pouvais à peine dire autre chose que, « Bonjour, mon nom est Aaron » », assurait le joueur à ESPN mercredi. « Est ce que je l’ai appelé « grand-père », pendant nos trois ans ensemble ? Probablement. Mais pour plaisanter de la même manière que lorsque Brett Hundley m’a appelé « grand-père » il y a trois semaines sur le terrain pendant un exercice. »

« L’histoire qui est lancée est à 100% fausse, et je met quiconque au défi de tester ma mémoire là-dessus. Point barre. »

Le livre de Pearlman décrit une relation houleuse entre les deux hommes. Mais Rodgers défend au moins son entrée en matière.

PARTAGER