PARTAGER

jordan-leggett-clemson-301016

Le match de la semaine

Florida State (12) – Clemson (3) : 34-37

Malgré beaucoup de succès étriqués depuis le début de la saison, Clemson (3) est toujours invaincu. Sur le terrain de Florida State (12), les Tigers étaient pourtant une nouvelle fois attendus.

Mais les visiteurs sont bien les plus fringants dans le premier quart. Sur le premier drive, Deshaun Watson (27/43, 378 yards, 2 TD, 2 INT) se connecte avec son tight end Jordan Leggett (122 yards, TD) sur 41 yards pour amener le ballon aux portes de la end-zone. Wayne Gallman (82 yards, 2 TD) finit le travail, au sol (0-7).

Appliqué en attaque, Clemson l’est aussi en défense. Deondre François (17/35, 286 yards, TD, INT) est ainsi sacké à deux reprises sur sa première série, par Kendall Joseph et Clelin Ferell. De quoi pousser les Seminoles à punter. Sur la récupération du ballon, Deshaun Watson réalise une grosse course dans la moitié de terrain adverse, avant de servir Hunter Renfrow dans l’en-but, pour le deuxième touchdown des siens (0-14).

Pour espérer une réaction de FSU, il faudra attendre le début du deuxième quart. Le cornerback Marquez White intercepte Deshaun Watson pour mettre son équipe sur orbite, avec un touchdown au sol de Dalvin Cook (7-14). Juste avant la pause, c’est le duo Deondre François-Nyqwan Murray (96 yards, TD) qui fait la différence, avec une première passe longue distance, de 40 yards, puis une transmission dans la end-zone. Le safety Jadar Johnson a beau intercepter Deondre François, entretemps, pour permettre le field goal de Greg Huegel, Florida State recolle à 14-17 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, le momentum ne semble pas spécialement s’inverser. Deon Cain a beau se démarquer dans les airs dans la première série de la deuxième période, et mettre Greg Huegel en position pour un field goal (14-20), Florida State prend enfin les commandes de la partie en milieu de troisième quart. Dalvin Cook (169 yards, 4TD) bonifie une interception de Tarvarus McFadden, avec une course de 43 yards qui finit en terre promise (21-20).

Dalvin Cook aux fourneaux

Le running back des Seminoles devient d’ailleurs insaisissable. Une nouvelle percée de 70 yards fait mouche pour les locaux, et donnent huit points d’avance aux joueurs de Jimbo Fisher. Clemson est dans les cordes, mais reste au contact, en début de dernier quart. Deshaun Watson distribue vers Mike Williams et Artavis Scott, et atteint la zone rouge, pour un touchdown au sol de Wayne Gallman. La conversion à deux points est manquée (28-26).

S’en suit une partie de boxe dans la dernière ligne droite. Mis sous pression, Deshaun Watson est sacké coup sur coup par Demarcus Christmas et Ro’Derrick Hoskins, mais le ballon avance grâce à Gallman, au sol. A 46 yards des poteaux, Greg Huegel redonne l’avantage à son équipe, 28-29.

Les Floridiens répliquent de suite, et s’en remettent une énième fois au jeu au sol. Une première lame de 38 yards du fullback Freddie Stevenson, avant un quatrième touchdown de Dalvin Cook, sur une course de 8 yards. Là encore, la conversion est annihilée (34-29).

Dos au mur, les Tigers misent sur sa doublette déjà précieuse contre Louisville : Deshaun Watson-Jordan Leggett. Trois connexions longue distance ont raison de la défense floridienne. La dernière offrande de 34 yards envoie Leggett dans l’en-but, du bout du bras, pour un troisième changement de leader dans le dernier quart. Deshaun Watson sert Mike Williams, pour confirmer la conversion à deux points (34-37).

Florida State repart en attaque mais se heurte au rempart mis en place par le coordinateur défensif Brent Venables. Résultat des courses : deux sacks concédés par Deondre François et un turnover on downs pour achever définitivement les espoirs des Seminoles.

Jimbo Fisher et sa bande concèdent une troisième défaite cette saison, et laissent s’échapper Clemson en tête de la division ACC Atlantic. Les Tigers se rapprochent, eux, toujours un peu plus de la finale de conférence.

Autres principaux résultats

Michigan (2) n’a pas vraiment fait dans le sentiment, lors de son passage par East Lansing. Contre le voisin Michigan State, les Wolverines l’emportent 32-23, dans le sillage d’un Jabrill Peppers impressionnant, offensivement comme défensivement.

Washington (4) a de nouveau eu chaud en déplacement, mais s’est défait d’Utah (17), 34 à 27. La libération finale est venue du receveur Dante Pettis sur un retour de coup de pied.

Parlant de frayeurs loin de ses bases, Louisville (5) a dû batailler chez les Virginia Cavaliers. Fort heureusement, Lamar Jackson a encore sorti le grand jeu : 451 yards et 4 touchdowns au total, dont le touchdown à la passe victorieux vers Jaylen Smith.

Nebraska (7) était proche d’une finale de conférence Big Ten. Malheureusement pour les Cornhuskers, ils ont subi la loi de Wisconsin (11), à Madison, et ce après prolongation, 23-17. Les joueurs de Mike Riley pensaient pourtant avoir fait le plus dur, en égalisant en fin de quatrième quart-temps.

Pas toujours rassurant, Ohio State (6) n’est pas tombé contre Northwestern, 24-20, dans le sillage des 87 yards et 2 touchdowns du coureur Mike Weber.

Première défaite pour Baylor (8). Malgré 398 yards et 2 touchdowns au sol, les Bears ont flanché chez les Texas Longhorns. Les joueurs de Charlie Strong créent la surprise, 35-34, faisant chuter le voisin par la même occasion.

Les invaincus de la conférence Big 12 ont d’ailleurs eu la vie dure. West Virginia (10) n’a rien pu faire face aux Oklahoma State Cowboys de Mason Rudolph (273 yards, 3 TD). Victoire des pensionnaires de Stillwater, 37-20.

Mais où s’arrêteront Auburn (15) et le running back Kamryn Pettway ? Avec 236 yards et un touchdown au sol, ce dernier a fait exploser la défense d’Ole Miss, pour valider le succès des Tigers, 40-29.

Le Classic de Jacksonville entre Florida (14) et Georgia s’est résumé à un duel de défenses. Et à ce petit jeu-là, les Gators ont été les plus efficaces. Succès des Floridiens, 24-10, avec un total de 21 yards au sol pour les Bulldogs, dont 20 pour le seul Nick Chubb.

Dans le même temps, Tennessee (18) perd du terrain dans la course à la finale SEC. Les Volunteers ont été soufflés par South Carolina et son nouveau quarterback Jake Bentley. Il termine avec un 15/20, 167 yards et 2 touchdowns dans les airs.

Western Michigan (20) est la dernière équipe du Group of Five invaincue. Boise State (13) a été piégé sur le terrain de Wyoming, 30-28. Les Broncos regretteront un safety fatal à une minute 30 de la fin du match.

Pour contrer les 428 yards et 5 touchdowns de Will Worth, South Florida a fait fonctionner le rouleau-compresseur à la course (412 yards) pour venir à bout de Navy (22), 52-45.

Purdue et Anthony Mahoungou (une réception, un yard) ont eu affaire à la tornade Saquon Barkley. Le coureur sophomore cumule 207 yards et deux touchdowns, dans le triomphe de Penn State (24), 62-24 à West Lafayette (Indiana).

Le réveil de Christian McCaffrey (169 yards, 2 TD) a profité à Stanford, facile vainqueur d’Arizona, sur le territoire des Wildcats (10-34).

Les 132 yards (et un touchdowns) du coureur Tony Brooks-James ont permis à Oregon de stopper l’hémorragie. Arizona State en a fait les frais (54-35).

Les running backs ont eu la belle vie en Pac-12 cette semaine. Ronald Jones II (223 yards) a ainsi baladé l’arrière-garde de California, pour la victoire de USC, 45-24.

Dans le duel des possibles futurs quarterbacks NFL, DeShone Kizer a pris l’ascendant sur Brad Kaaya. Notre Dame s’est en tout cas offert le classique « Catholics vs. Convicts » contre Miami, avec 263 yards et 2 touchdowns de son quarterback.

Les actions de la semaine

Washington est toujours invaincu, et Dante Pettis n’y est pas étranger. Le receveur valide un nouveau succès des siens, sur ce retour de coup de pied qui finit dans l’en-but des Utah Utes.

L’action douloureuse de la semaine est à mettre au crédit (ou plutôt au débit) des Boise State Broncos. Le quarterback Brett Rypien commet un fumble coûteux dans les dernières secondes et concède un safety dans la foulée. Les joueurs de Bryan Harsin s’inclinent d’ailleurs de deux petits points (30-28) contre Wyoming.

Si Kelvin Harmon n’a pu empêcher la défaite de son équipe contre Boston College (14-21), le receveur de NC State peut se targuer d’une réception acrobatique, malgré le marquage serré du cornerback Kamrin Moore.

Zoom sur : Isaiah Ford

C’est l’une des valeurs montantes au poste de receveur. Lors de l’affiche de la division ACC Coastal, Isaiah Ford a apporté une aide précieuse à Virginia Tech pour s’imposer à Pittsburgh (36-39). Un total de 143 yards en 10 réceptions, dont le touchdown validant définitivement le succès des Hokies en Pennsylvanie. Du haut de son mètre 88, Ford s’appuie sur un panel des plus larges pour mettre à mal les defensive backs adverses. Menace profonde par excellence, le natif de Jacksonville, en Floride, excelle aussi sur les tracés courts, jouant sur son jeu de jambes pour gagner ses un-contre-uns. Avec déjà 648 yards et 6 touchdowns cette saison, il semble en passe pour battre son meilleur score de 2015 (1164). De quoi en faire un candidat crédible au premier tour de la draft s’il se présente en avril prochain. Vu la classe homogène attendue à ce poste, une telle possibilité n’aurait rien de farfelue …

isaiah-ford-virginia-tech-301016

A ne pas manquer en semaine 10

Sur la pente ascendante ces dernières semaines, LSU (19) aura un sérieux test en recevant le numéro 1 au pays, Alabama.

Toujours dans la SEC, Florida (14) devra surmonter l’obstacle Arkansas du côté de Fayetteville.

Le calendrier corsé de Washington (4) se poursuit avec un passage par Berkeley, pour y défier California et son attaque de feu.

Surpris par Penn State, Ohio State (6) doit convaincre pour espérer retrouver les playoffs. C’est dans cette optique que les Buckeyes recevront Nebraska (7) dans une possible future finale de conférence Big Ten. Dans la division Ouest, Wisconsin (11) devra se méfier d’une autre équipe en pleine bourre, Northwestern.

L’une des plus grosses rivalités texanes sera au programme, avec une équipe de TCU, attendue de pied ferme à Baylor (8).

PARTAGER

5 Commentaires

  1. Northwestern en pleine bourre : faut pas exagérer non plus. Ils sont chiants à jouer, c'est certain… Je suis hyper déçu du match de West Virginia… Franchement, j'y croyais bien et je trouvais qu'on était assez injuste avec Skyler Howard… et puis… bon… pffff… J'espère maintenant que Louisville parviendra à se qualifier pour les PO mais vu la forme des 4 premiers, ça va être bien compliqué…

  2. Excellent match des Cowboys notamment en défense, Vincent Taylor est un monstre.
    Et grosse performance de Mason Rudolph tout en sobriété, l'un des plus pur pocket passer de la NCAA.

    • Effectivement, grosse performance d'OSU: Une défense efficace en Big 12, c'est pas si souvent. C'est avant tout une victoire pour eux qu'un match balancé par les Mountaineers.

      Malheureusement pour eux, cette défaite hors conférence avec cette fin litigieuse, risque de leur couter cher. Il leur reste un gros match (@ Oklahoma), mais sont toujours en course pour la victoire dans cette conférence

LAISSER UN COMMENTAIRE