PARTAGER

jeremy-hill-londres-301016Cincinnati Bengals (3-4-1) – Washington Redskins (4-3-1) : 27-27 (a.p.)

Pour la première fois depuis 1997, la NFL vient de connaître une deuxième semaine consécutive avec un match nul. C’était à Wembley, pour une grande première en Angleterre.

Dans un match à suspense, les Redskins ont réussi à arracher la prolongation dans les dernières minutes, avant de rater un field goal pour l’emporter dans la période supplémentaire. Les Bengals s’en sortent bien, et ils pourront regretter de ne pas avoir su tenir le résultat.

Un début de match animé

En possession du ballon pour débuter la rencontre, Washington commence idéalement le match en réalisant un très gros premier drive. En effet, durant ce dernier, Kirk Cousins (38/56, 458 YDS, 2 TD, 1 INT) complète sept de ses dix passes, dont trois pour son tight end Jordan Reed (9 REC, 99 YDS, 1 TD) et une en direction de Jamison Crowder (9 REC, 107 YDS, 1TD) pour un gain de 17 yards. Arrivés tout près de la endzone adverse, les Redskins parviennent à ouvrir le score par l’intermédiaire d’une course de quatre yards de Robert Kelley (21 courses, 87 YDS, 1 TD) (0-7).

Juste derrière, Cincinnati répond par un retour de kickoff de 65 yards signé Alex Erickson. Les Bengals s’appuient ensuite sur un jeu au sol performant avec un duo Jeremy Hill – Giovani Bernard qui repart sur les mêmes bases que la semaine passée. Le premier (20 courses, 76 YDS, 1 TD) réalise deux courses pour 12 yards tandis que le second (11 courses, 52 YDS, 1 TD) égalise avec un touchdown de huit yards (7-7).

Beaucoup d’opportunités manquées dans le second quart-temps

Au début du second quart-temps, les Redskins atteignent la zone rouge de Cincinnati grâce à un bon jeu de course et une passe de 23 yards de Cousins pour Pierre Garçon (6 REC, 67 YDS). Cependant, ils échouent sur une quatrième tentative avec un yard à parcourir, et rendent donc la balle aux Bengals sans avoir inscrit le moindre point. Heureusement pour eux, l’attaque des hommes de Marvin Lewis est au point mort.

A nouveau en possession du cuir, Kirk Cousins continue de distribuer avec cette fois-ci une bombe de 44 yards vers Vernon Davis (5 REC, 93 YDS). Sur le jeu suivant, le tight end vétéran réceptionne une autre passe de 15 yards et permet ainsi à son équipe de se retrouver dans la zone rouge adverse. Mais finalement, les Redskins n’arrivent pas à conclure et se contentent d’un field goal (7-10). Le score en reste-là jusqu’à la mi-temps, même si les dernières minutes de la première période sont animées avec un field goal manqué de chaque côté et une interception de Kirk Cousins par le safety George Iloka.

Cincinnati prend les commandes

Au retour des vestiaires, le jeu de course des Bengals confirme sa bonne forme du moment tandis que le receveur A.J. Green (9 REC, 121 YDS) commence à se montrer. Cela permet à Cincinnati d’aligner cinq first downs et de se retrouver sur la ligne des 15 yards de Washington. Derrière, Andy Dalton (27/42, 284 YDS, 1 TD, 1 INT, 1 fumble perdu) se connecte avec Tyler Eifert (9 REC, 102 YDS, 1 TD), qui inscrit son premier touchdown depuis son retour de blessure (13-10, après une transformation manquée).

Devants au score pour la première fois du match, les Bengals enchaînent. D’abord, ils récupèrent rapidement le ballon grâce notamment à un sack de Geno Atkins, puis réalisent un drive solide dans les airs avec Dalton qui trouve à plusieurs reprises Green et Eifert. Cette série de dix jeux et 64 yards est finalement conclue par un touchdown à la course d’Andy Dalton (20-10).

Washington répond

Dans l’obligation de réagir sous peine de se retrouver dans une situation très inconfortable en vue du quatrième quart-temps, Washington réalise deux big plays à travers son jeu aérien. Dans un premier temps, Cousins envoie DeSean Jackson (3 REC, 48 YDS) sur orbite pour un gain de 38 yards, avant de se connecter avec Jordan Reed qui fait le reste en inscrivant un superbe touchdown de 23 yards (20-17).

Au début du dernier quart-temps, Washington continue sur sa lancée avec une interception du linebacker Will Compton dans la propre zone rouge des Redskins. Sur la série suivante, Kirk Cousins est toujours en mode « You Like That! » avec d’abord une passe de 26 yards pour Vernon Davis, puis un lancer vers Jamison Crowder qui s’en va inscrire un touchdown de 33 yards  (20-24).

Un finish haletant

Menés au score pour la première fois depuis le début de la seconde période, les Bengals se tournent une nouvelle fois vers Tyler Eifert et A.J. Green. En effet, le tight end réalise une réception de 22 yards tandis que Green prend le meilleur sur Josh Norman pour un gain de 40 yards. Trois jeux plus tard, Jeremy Hill trouve la end zone et redonne donc l’avantage à son équipe (27-24).

Il reste alors un peu moins de sept minutes à jouer dans cette rencontre, et on sent que cette dernière peut basculer d’un côté comme de l’autre. Après un punt de chaque équipe, Washington est en possession du ballon pour égaliser ou reprendre l’avantage. Et une nouvelle fois, c’est le duo Cousins – Crowder qui fait la différence avec un gain de 20 yards qui permet aux Redskins de revenir au score sur un field goal à une minute de la fin (27-27). Place aux prolongations !

Après avoir remporté le toss, les Redskins décident évidemment de prendre le ballon mais ils ne parviennent pas à se mettre en position pour tirer au moins un field goal. Du côté des Bengals, idem. Il faut en fait attendre une pénalité de Vontaze Burfict sur un troisième down et surtout une course de 16 yards de Robert Kelley pour voir une équipe avoir la possibilité de l’emporter. Malheureusement pour Washington, Dustin Hopkins vendange son field goal de 34 yards. Derrière, on assiste à un fumble d’Andy Dalton à deux minutes de la fin, mais il sera sans conséquence. Verdict, match nul !

PARTAGER

10 Commentaires

  1. Statistiquement parlant, les match nuls en NFL n'arrivent qu'une fois tous les 4 ans, et là bim 2 d'un coup !
    Remarque a Londres tous les fans ont du étre content.. personne n'a perdu !

  2. Eifert et Reed >>>>
    La capacité de Reed à faire des YAC sur chaque play, c'est ouf.

    Norman c'est fait manger une bonne partie du mach il a eu 4 ou 5 flags, c'est énorme !

    Déçu de Dalton qui par 2 fois loupe AJ Green dans le deep alors qu'il est open… Je ne sais pas si c'est un manque de puissance mais…

  3. en tout cas le public européen a vu des points et un match à suspens !
    par contre les Redskins et les Bengals ont chacun vraiment perdu gros par ce match nul

  4. A noter, puisqu'on le critique (souvent à juste titre), Vontaze a été exemplaire pendant ce match.

    Par contre, ce Safety Shaun Williams est vraiment une catastrophe (et ce depuis le début de saison),
    en plus d'être mauvais, il a donné quelques sales coups. Moi je l'aurais éjecté.

    Andy n'a pas été aussi bon que d'habitude. Il a lancé quelques balles quelconques (et je parle pas du Fumble), c'est dommage parceque l'attaque a été correcte… pour rattraper la défense qui ne stoppe personne.
    Si on veut voir les PO y'a plus de droits à l'erreur après la Bye.

      • Non, c'est Iloka, l'autre Safety… (du reste, j'aime bien Iloka mais sur le coup, c'est pas terrible non plus).

        Hier sur le match, Burfict a été irréprochable. sur le terrain, il est resté avec le genou en vrac et en dehors où il a été calmé ses équipiers et prendre des nouvelles des joueurs adverses quand il y'a eu des blessures.
        Vraiment, j'ai été agréablement surpris.

LAISSER UN COMMENTAIRE