PARTAGER

cam-newton-301016Touchdown Actu vous propose désormais un seul article pour retrouver tous les résumés du dimanche. Certains résumés sont directement dans ce post. Pour les autres, il suffit de cliquer sur le score de la rencontre pour accéder au compte-rendu complet.

Dallas Cowboys (6-1) – Philadelphia Eagles (4-3) : 29-23 a.p.

Denver Broncos (6-2) – San Diego Chargers (3-5) : 27-19

Atlanta Falcons (5-3) – Green Bay Packers (4-3) : 33-32

Cincinnati Bengal (3-4-1) – Washington Redskins (4-3-1) : 27-27 (a.p.)

Houston Texans (5-3) – Detroit Lions (4-4) : 20-13

Indianapolis Colts (3-5) – Kansas Chiefs (5-2) : 14-30

New Orleans Saints (3-4) – Seattle Seahawks (4-2-1) : 25-20

Tampa Bay Buccaneers (3-4) – Oakland Raiders (6-2) : 24-30 (a.p.)

Buffalo Bills (4-4) – New England Patriots (7-1) : 25-41

Les Patriots n’avaient pas marqué au match aller. De retour, Tom Brady (22/33, 315 yards, 4 TDs) s’est assuré de compenser. Le numéro 12 et ses coéquipiers ont disséqué la défense. Un touchdown dès son premier drive, un autre sur le second grâce à une passe de 53 yards dans la course de Chris Hogan (4 rec, 91 yards, 1 TD), et New England menait 14-3 après le premier quart. 24-10 à la pause, grâce à un autre touchdown de 53 yards, cette fois de Rob Gronkowski (5 rec, 109 yards, 1 TD). New England a tué le match juste après la pause, avec un retour de kickoff de 73 yards de Danny Amendola. Deux passes plus tard, Julian Edelman (4 rec, 37 yards, 1 TD) était dans la end zone pour le 31-10.

Dépassés en défense, les Bills ont tout de même sauvé l’honneur avec une belle course de 26 yards de Tyrod Taylor (19/38, 183 yards – 5 courses, 48 yards, 1 TD) pour un touchdown (31-17). Mike Gillislee (12 courses, 85 yards, 1 TD) a même été honorable en relève de LeSean McCoy, blessé. Mais les Patriots étaient simplement trop forts, et LeGarrette Blount en a remis une couche immédiatement, au terme d’un drive de 75 yards (38-17). De quoi rendre le dernier touchdown de Jonathan Williams purement symbolique. C’est d’ailleurs E.J. Manuel (1/2, 35 yards) qui a mené le dernier drive des Bills.

Carolina Panthers (2-5) – Arizona Cardinals (3-4-1) : 30-20

Les Panthers sont de retour ! Portés par une grosse défense, les champions NFC en titre n’ont laissé aucune chance aux Cardinals. Le ton a été donné dès la première série, lorsque Carson Palmer (35/46, 363 yards, 3 TDs, 1 int) s’est fait arracher le ballon par Star Lotulelei, avant que Thomas Davis ne ramène le cuir dans la end zone pour le premier touchdown du match (7-0). Après quelques punts, Carolina a ensuite commencé à enchaîner les bons gains dans les airs. Mais c’est Jonathan Stewart (25 courses, 95 yards, 2 TDs) qui est entré dans la end zone pour le touchdown du 14-0. Au debut du second quart, c’est encore lui qui a marqué, pour faire grimper l’addition à 21-0 et, déjà, tuer le match.

Harcelé par la défense en permanence, Palmer n’a rien pu faire pour lancer les siens. Le quarterback a tout de même trouver J.J. Nelson pour réduire l’écart avant la pause (24-7), mais Arizona n’a jamais inquiété les locaux. Carolina a ajouté deux field goals pour creuser l’écart dans le troisième (30-7), avant que Palmer et Arizona n’adoucissent un peu la note avec deux touchdowns (30-20).

Avec 5 minutes à jouer, les Panthers se sont fait leur seule frayeur avec un fumble de Jonathan Stewart. Mais dès l’action suivante, Palmer a été intercepté par Kony Ealy, et les locaux ont mangé le reste du chrono. Les playoffs sont toujours loin, mais les Panthers entretiennent l’espoir. Cam Newton (14/27, 212 yards) et Kelvin Benjamin (2 rec, 73 yards) ont réussi quelques belles actions.

Cleveland Browns (0-8) – New York Jets (3-5) : 28-31

Cleveland a espéré pendant une mi-temps. Josh McCown (25/49, 341 yards, 2 TDs, 2 int) et ses coéquipiers menaient 20-7 à la pause malgré un jeu sol complètement éteint.

Mais ensuite, Ryan Fitzpatrick (16/34, 228 yards, 1 TD) s’est réveillé, en menant trois drives de suite vers des touchdowns, pour redonner l’avantage aux Jets (20-28). New York a même eu l’occasion de complètement tuer le match, puisque McCown a lancé ses deux interceptions à ce moment là. Mais les verts n’en on tiré qu’un field goal, pour se détacher 31-20.

Les Browns ont répondu avec un long drive pour un touchdown de Andre Hawkins, et une conversion à deux points de Terrelle Pryor (6 rec, 101 yards). Mais trop tard, puisqu’il ne reste alors que 12 secondes. L’onside kick est recouvert par les Jets, qui mettent le genou au sol pour rentrer avec la victoire.

PARTAGER