PARTAGER

josh-norman-311016Que fait un excellent cornerback lorsqu’il ne gagne pas ? Il se plaint des arbitres. En tout cas, cela a été le premier réflexe de deux pointures de la ligue.

Après le match nul des Redskins à Londres, Josh Norman a été le premier à dégainer.

« Qui est l’arbitre numéro 88 ? Je dois le savoir », a-t-il demandé en conférence de presse. « Il est nul. Je le dis. Nous jouons un sport physique. Ils le savent. Nous venons ici jouer un match à l’étranger et ils l’oublient. Il doit être sanctionné. »

Le rapport avec le fait que le match était joué à Londres ? On ne sait pas. Ce qu’on sait, c’est que Norman a été battu par A.J. Green, et qu’il n’a pas apprécié.

Étonnement, selon ProFootballTalk.com, cette sortie ne devrait pas donner lieu à une amende, puisque Norman n’a pas remis en cause l’éthique de l’arbitre en question. La critique directe serait autorisée… à suivre.

Pas assez de drapeaux au goût de Sherman non plus

En Louisiane, les Seahawks ont reçu 11 mouchoirs de pénalité, contre seulement 2 aux Saints. Et Ricard Sherman estime que New Orleans s’en est sorti malgré quelques interférences offensives.

« Les coups de sifflet, ou le manque de coup de sifflets, était assez énorme », a-t-il assuré à ESPN après la partie. « […] C’est dur de jouer en défense quand, lorsque vous couvrez un gars, vous êtes mis au sol. On ne peut pas toucher les receveurs sans se faire siffler une faute, mais ils peuvent nous bloquer 3, 4 yards dans le terrain. Donc je suppose qu’on doit se débrouiller. »

Pas de quoi lui faire perdre son ironie et son humour.

« Il n’y a pas eu une seule pénalité significative pour l’adversaire pendant tout le match, donc les Saints ont fait un superbe travail. »

PARTAGER