PARTAGER

bears_vikings_01112016

Chicago Bears (2-6) – Minnesota Vikings (5-2) : 20-10

Vainqueurs de leurs cinq premiers matchs de la saison, les Vikings sont tombés pour la seconde fois d’affilée cette nuit face aux Bears, pourtant derniers de la division NFC Nord. Dominé sur la ligne de scrimmage, Minnesota n’a pas été aussi impressionnant que d’habitude en défense et a confirmé ses difficultés en attaque, notamment lorsqu’il s’agissait de courir (seulement 57 yards au sol) et protéger Sam Bradford (cinq sacks, dont quatre en première mi-temps).

Du côté de Chicago, Jay Cutler (20/31, 252 YDS, 1 TD) a réussi son retour mais c’est surtout le running back rookie Jordan Howard qui s’est illustré, lui qui a terminé la rencontre avec 202 yards au total (153 au sol en 26 courses + 1 TD, 49 dans les airs avec quatre réceptions) ! Avec cette belle victoire, les Bears ont enfin un match référence sur lequel ils pourront s’appuyer pour la suite de la saison.

Jordan Howard porte Chicago en première mi-temps

Lors des premières minutes de la rencontre, les Bears montrent qu’ils ne sont pas là pour faire de la figuration avec notamment une course de 69 yards de Jordan Howard, qui permet à Chicago d’ouvrir le score sur un field goal (3-0).

Ensuite, les deux défenses prennent clairement le pas sur les attaques et on assiste à cinq punts consécutifs. Il faut une nouvelle fois attendre un big play de Howard pour voir les choses se débloquer, lui qui parcourt 34 yards après une shovel pass de Jay Cutler. Arrivés dans la zone rouge adverse, les Bears sont cependant limités à un second field goal (6-0).

Sur le drive suivant, les Vikings sont toujours au point mort offensivement, eux qui sont notamment incapables de protéger Sam Bradford (23/37, 228 YDS, 1 TD). Pire encore, la défense ne tient pas le choc derrière, étant donné que Jay Cutler envoie Chicago tout près de la end zone adverse en réussissant trois passes d’affilée, dont une de 21 yards pour son tight end Zach Miller (7 REC, 88 YDS). Et cette fois-ci, les Bears inscrivent un touchdown par l’intermédiaire d’une course de deux yards de Howard (13-0).

On attend alors une réaction de Minnesota, qui nous a habitué à bien mieux depuis le début de la saison. Celle-ci arrive puisque les Vikings réalisent un drive solide de sept minutes, 15 jeux et 59 yards, mais ils échouent à deux yards du touchdown sur un sack du défensive end des Bears Akiem Hicks. Résultat, les hommes de Mike Zimmer doivent se contenter de trois points juste avant la pause (13-3).

Les Bears creusent l’écart, Minnesota réagit trop tard

Au retour des vestiaires, on pense que les Vikings vont revenir avec de meilleures intentions mais c’est tout l’inverse qui se produit. En effet, dès le premier drive de la seconde mi-temps, Cutler trouve Alshon Jeffery (4 REC, 63 YDS, 1 TD) sur un lancer de 34 yards, qui permet aux Bears d’atteindre le camp adverse. Ce big play est suivi par trois autres passes du quarterback de Chicago, qui retrouve Jeffery dans la end zone pour un touchdown de 11 yards (20-3).

Dos au mur, Minnesota n’arrive pas à sortir la tête de l’eau. Offensivement, c’est toujours très poussif avec un Bradford qui continue à être sous pression. Vous ajoutez à cela une pénalité offensive et ça donne deux punts de plus pour les Vikings. En face, ce n’est pas beaucoup plus inspiré mais les Bears arrivent à faire tourner le chronomètre en leur faveur en courant avec le ballon ou en réalisant des passes courtes.

Il reste un peu moins de neuf minutes à jouer dans le quatrième quart-temps lorsque les Vikings récupèrent le cuir. Dans l’obligation de marquer rapidement un touchdown, Minnesota parvient à remonter le terrain grâce en grande partie à un gain de 31 yards sur une passe de Bradford pour le running back Matt Asiata (14 courses, 42 YDS, 2 REC, 36 YDS). Cependant, les Vikings sont contraints à jouer un quatrième down sur la ligne des 25 yards de Chicago afin de rester en vie. Sam Bradford se tourne alors vers son receveur numéro un Stefon Diggs (8 REC, 76 YDS, 1 TD), qui parvient à réceptionner le ballon pour inscrire le premier touchdown de son équipe (20-10).

Sans surprise, les Bears utilisent ensuite beaucoup leur jeu au sol dans le but d’écouler le temps restant et forcer les Vikings à prendre leurs temps morts. Ces derniers parviennent à reprendre possession du ballon mais il ne reste plus que quelques secondes à jouer, et le score en reste donc là.

PARTAGER

16 Commentaires

  1. Une bonne claque dans la tronche😞
    Pas beaucoup de satisfactions hormis diggs,locke le punter et quelques bons drives défensifs
    On sait fait malaxer dans les tranchées et si c pas vraiment surprenant que la ligne offensive est encore pris l'eau, ça l'est pour le côté défensif
    Pas de jeu de course et surtout un Bradford encore beaucoup trop frappé ( ça va mal se terminer si ça continue) avec un RT Clemmings encore catastrophique ( McPhee est un excellent joueur mais quand même)
    Le plus gênant dans cette défaite c'est que c'est la copie conforme de la semaine dernière ( les bears ont été meilleures offensivement avec un très bon Howard et un Cutler des bon jours comme d'hab face aux vikes)
    Victoire amplement mérité pour Chicago qui vaut bien mieux que son bilan
    Va falloir réagir face aux lions dimanche soir à la maison pour Minny !

    • en nfl si ta protection de passe est mauvaise tu as intérêts à avoir un bon HB pour enlever un peu de pression. Durant quelques matchs La Défense a su marquer les points que l'attaque ne marquait pas. minnesota est rattrapée et plombé par les blessures. Ca va être une saison bcp plus compliqué que prévue. Et les trous dans l'effectif ne seront pas comblés. Pourvu qu'on ne regrette pas a l'avenir d'avoir miser enormement sur une saison mal embarquée du début à cause de la poisse. Faut trouver une solution pour la OL et d'urgence. La c'est indigne du niveau Pro. Même avec l'aide des HB et TE ils se font transpercer comme des gamins. Reste t il de bons Free agent?

      • On est toujours à 5-2 en tête de la division et si tu gagnes tes matchs restants à domicile tu seras presque en playoffs
        Les dirigeants ne pouvaient pas non plus rester les bras croisés suite à la grosse blessure de Teddy Bridgewater donc ils n'avaient pas le choix et ça reste payant pour l'instant malgré la poisse pour les blessés ( 41 millions de dollars en IR juste ça )
        Pour la ligne offensive, le paquet avait été mis pour la concurrence qui devait tirer vers le haut mais y a plus Loadhoalt,Sully,Kalil, À.Smith et Mike Harris ( qui avait été plutôt bon l'an dernier en RG ne jouera pas cette saison non plus pour un problème à la tête je crois mais hors football ) tu te retrouves à mettre des pansements partout
        Long paraissait plus en jambe hier ( 1 sack mais il avait pas été titulaire depuis2014 donc il retrouver le rythme), fusco n'est plus le même depuis son opération au pectoral , et je préfère éviter de parler de clemmings qui joue les toreros avec les DE
        Il te reste donc un centre très solide avec Berger, et une recrue décente avec Boone ( aucune pression sur le Qb contre lui avant sa commotion , ce qui va d'ailleurs être juste pour dimanche)
        A force de prendre des coups , Bradford lance aussi moins avec des défenseurs dans la face comme il le faisait en début de saison et commence aussi à avoir les pieds qui brûlent dans la poche et ça c jamais bon pour un Qb
        Va falloir faire avec ça mais j'ai confiance en Turner et Zimmer et le retour de Mckinnon dimanche fera du bien

        • Dans le sens où déjà l'an passé on était complètement passé au travers qq match en prime Time , çette défaite n'est pas une fin définitive. Mais je ne nous voit pas aller loin en PO (si on y participe) avec une telle OL. Sauf si Peterson revient fort( à quand est prévu son retour?) . Quand au poste de RT, je ne vois pas pourquoi on insiste avec Clemmings. Beavers, il pourrait avoir sa chance. Ca peut pas être pire. mais nos draft semblent de plus en plus moisie. Surtout la dernière, puisqu'aucun des joueurs drafte n'a d'impact. Drafter des joueurs à potentiel et les développer c'est très bien, mais vu le nombre de blessés çette année, c'était une erreur. Il nous fallait des joueurs prêt à aller au feu. Et les 11 millions qu'on a mis sur Khalil en levant la cinquième annee de son contrat Rookie pour une bonne saison en quatre ans, alors qu' Osemele était dispo sur le marché c'était pas une bonne décision. Bref, c'est décevant , mais comme toi je pense ençore que Zimmer peut trouver une solution. J'avoue que je n'aimerais pas être a sa place, car c'est difficile de palier à un manque de talent sur la OL. Et Spagano , il doit avoir chaud aux fesses. Car il les rend plus mauvais qu'avant. Faut peut être commencer par le virer.

  2. Zut. Je nai pas regardé le match pensant à une claque dantesque…Jaurais mieux fait de rester éveillé. Un soir de pont en plus.Je suis impardonnable. Et en NFL plus quailleurs encore, une victoire nest jamais acquise davance.

  3. j'aime à croire que, dans l'ensemble, cette défaite là ne soit pas révélatrice de quoi que ce soit, ça arrive à tout le monde de perdre deux matchs de suite, dont un face à un rival de division (on sait à quel point les matchs intra-division peuvent être imprévisibles), il est vrai que la OL est défectueuse côté Vikings, mais elle l'a aussi été lors des 5 premières victoires donc bon, les Seahawks gagnent bien des matchs avec une OL horrible aussi.

    Mais s'il faut absolument trouver des leçons à en tirer, je dirais que ce genre de matchs tendu, il y'en à chaque année, le collectif des Viks n'est pas forcement à remettre en cause, par contre la présence de Playmaker en attaque (style Peterson ou Bridgewater) fait souvent la différence pour combler les lacunes de certains secteurs, et c'est ce qui leur a manqué je pense.
    La suite du calendrier ne sera pas simple, mais si ils arrivent à oublier ces passages à vide et à repartir de l'avant, il y'a de bonnes chances qu'ils accrochent 5 ou 6 victoires de plus.

  4. belle victoire des Bears avec un excellent Howard et un pass rush très efficace ( certainement du à la médiocrité de la ligne offensive de Minnesota). Cutler nous fait du Cutler, dans un bon jour ça peut etre un bon QB.

  5. Deux G de Chicago étaient out et contre Minny je me suis dit ça y est ils vont manger et non. Au contraire y a des choses à apprendre de là comme la défaite de Denver à SD

  6. Je pense qu'il faut aussi parler du playcall offensif desastreux. Matt Asiata est une grosse merde incapable de faire plus que 2 yards et on essaye de le faire courir beaucoup. Il n'est même plus capable d'avancer de 3yards en 2 tentatives en zone rouge.
    Quelque chose cloche en attaque. Et pas uniquement la OL (qui est nulle)

    Et pour tout ceux qui disaient que Bradford était bien meilleur que Teddy, je vous fais coucou aujourd’hui. Teddy est bien meilleur sous pression… Quand tout roulait Sam suffisait, aujourd hui c''est plus compliqué. Je pense qu'on peut encore viser les pplay offs mais on s'est vu bien trop beaux…

  7. Putin on se chie dessus au moment où il faut pas, notre OL pue bien la merde et avec la blessure de McKinnon et AP c'est pas Asiata qui va gagner des yards c'est sur..

  8. j ai l impression de voir les giants lol

    ligne offensive desastreuse, jeu au sol inefficace, un QB qui ne sort pas de sa poche et qui n a ps confiance en sa ligne, heusreusement que les defenses sont la

    giants Viking meme combat ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE