PARTAGER

cam_newton_02112016

Dans les sports américains et plus particulièrement en NFL, les statistiques tiennent une place prépondérante à tel point qu’environ 99 % des joueurs possèdent aujourd’hui leur propre record dans une catégorie qui n’est probablement connue de personne. Du coup, Touchdown Actu vous propose une nouvelle rubrique basée sur l’analyse statistique, tout en remettant les chiffres dans leur contexte.

Au programme aujourd’hui, le traitement de Cam Newton par les arbitres.

Que disent les chiffres ?

Dès le premier match de la saison entre Carolina et Denver, l’arbitrage autour de Cam Newton a fait débat. Cette semaine, ce sujet était une nouvelle fois à la une de l’actualité NFL suite aux réclamations du MVP 2015 après le match face aux Cardinals. Très frustré par le soi-disant manque de protection des arbitres à son égard, Cam Newton n’a pas été tendre avec ces derniers. Mais les plaintes du quarterback des Panthers sont-elles vraiment justifiées ? Jetons un œil aux statistiques pour en savoir plus.

Nombre de pénalités accordées au quarterback (pour « roughing the passer » uniquement), par équipe, lors de la saison 2015 (source : nflpenalties.com) :

  • 1) Saints : 8
  • 2) Titans : 7
  • 3) Eagles : 6
  • 4) Colts : 5
  • 4) Patriots : 5
  • 32) Panthers (à égalité avec une autre équipe) : 0

Nombre de pénalités accordées au quarterback, par équipe, cette saison (source : nflpenalties.com) :

  • 1) Ravens : 4
  • 1) Redskins : 4
  • 3) Saints : 3
  • 3) Jets : 3
  • 5) Patriots : 2
  • 32) Panthers (à égalité avec neuf autres équipes) : 0

Comme le montrent les statistiques ci-dessus, Cam Newton n’a pas bénéficié d’une seule pénalité depuis une saison et demie, alors qu’il a subi 59 hits (soit le neuvième total le plus élevé de la NFL) dans sa poche durant cette même période selon ESPN Stats & Informations. Si on compare avec d’autres quarterbacks de renom qui ont dû faire face à un nombre similaire de hits, on se rend compte que ces derniers ont plus souvent été protégés par les arbitres. Par exemple, Drew Brees a eu droit à dix pénalités, Tom Brady à cinq pénalités et Aaron Rodgers à quatre pénalités.

Bref, ces statistiques sont assez éloquentes et elles montrent bien que le traitement de Cam Newton par les arbitres n’est pas vraiment similaire à celui réservé à d’autres quarterbacks, surtout lorsqu’on se souvient du match d’ouverture cette année contre les Broncos ou encore la rencontre de la semaine dernière quand Calais Campbell s’est jeté dans son genou.

Face à cette situation, la NFL a sorti de son chapeau quelques statistiques pour le moins suspectes. En effet, selon la ligue, seulement trois flags auraient été oubliés concernant Cam Newton depuis la saison 2013, soit moins que pour 11 autres quarterbacks. Difficile de prendre ces chiffres au sérieux, étant donné que Newton aurait déjà dû bénéficier de trois pénalités rien que cette année.

Dans le contexte

Derrière ces chiffres, il y a deux paramètres principaux à prendre en compte afin de mieux comprendre le manque de pénalités accordées à Cam Newton par les arbitres.

Le premier, c’est le physique du quarterback des Panthers. Avec ses 196 centimètres et ses 111 kilos, Cam Newton est bien plus imposant que la majorité des joueurs évoluant à son poste aujourd’hui. Du coup, les hits dont il est victime sont beaucoup moins spectaculaires que ceux qui sont délivrés sur des joueurs comme Tom Brady, Drew Brees ou encore Matt Ryan. On peut faire le rapprochement avec la NBA par exemple, où un joueur comme LeBron James aura toujours plus de mal à obtenir une faute qu’un Kevin Durant à cause de sa plus grosse corpulence. Bref, la stature de Cam Newton fait que les arbitres ont tendance à être plus cléments envers les défenseurs que pour d’autres quarterbacks. Évidemment, cela n’excuse pas les officiels, d’autant plus que l’on parle ici du MVP en titre et donc de l’une des grandes figures de la NFL, mais cela explique en partie pourquoi Newton ne bénéficie pas de certaines pénalités. D’ailleurs, c’est également ce qui arrive parfois au quarterback des Steelers Ben Roethlisberger, comme l’a souligné Marcus Gilbert cette semaine.

Le second paramètre, c’est le style de jeu de Cam Newton, où plutôt la réputation qui en découle. On le sait, le numéro 1 des Panthers aime courir avec le ballon et chercher le contact physique. Alors forcément, il est vu avant tout comme un running quarterback, et cela se retourne contre lui lorsqu’il joue comme un quarterback traditionnel. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les réclamations de Cam Newton cette semaine concernaient uniquement les hits qu’il a pris lorsqu’il était dans la poche, pas au moment où il cherchait à gagner des yards au sol. Autrement dit, le MVP de la ligue veut faire comprendre aux arbitres qu’il est un quarterback comme un autre quand il est en position d’envoyer le ballon, peu importe son style de jeu de base. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’un lanceur utilisant beaucoup ses jambes se plaint d’être traité différemment que les quarterbacks « classiques ». En effet, on se souvient qu’après une défaite face aux Giants en 2011, Michael Vick avait également reproché aux arbitres de ne pas le protéger suffisamment lorsqu’il était dans la poche.

Au final, on se rend compte que c’est avant tout une question de perception. Indiscutablement, Cam Newton mérite de recevoir plus de pénalités en sa faveur, mais il sera toujours plus évident au niveau visuel de sortir un flag quand c’est Tom Brady ou Drew Brees qui sont plaqués au sol.

Verdict

Au vu des statistiques et des explications ci-dessus, Cam Newton est clairement désavantagé par les arbitres par rapport à d’autres quarterbacks, et ce en grande partie à cause de son physique et de son style de jeu qui influencent la perception des officiels à son encontre.

Ce qui sera désormais intéressant de voir, c’est la manière dont l’arbitrage va évoluer (ou non) concernant le MVP en titre, suite aux plaintes de ce dernier et à son entretien avec le commissionnaire de la NFL Roger Goodell.

PARTAGER

11 Commentaires

  1. Bravo pour l’article, cela me donne une vision différente de celle que j’avais. Ce gars doit être protégé comme n’importe quel autre QB . Pour faire une contre balance, big Ben n’est pas bien protégé non plus, mais lui c’est un guerrier quelque soit la physionomie d’un match ou d’une saison. Cam Newton est un joueur et un athlète exceptionnel mais au niveau de l’état d’esprit je ne suis pas fan.

    Il a intérêt à ne pas sortir de sa poche ou à courir très vite lors des prochaines rencontres car les défenses adverses risquent d’être pour le moins viriles avec lui.

  2. super article

    il y aussi le fait que Newton a moins d'experience dans sa relation avec les arbitres, il crie et reclamme en plein match "il a voulu me briser cet enc."….alors que Brees et Brady sont cool et blaguent "j'ai senti son allène de gros bébé… mais ça va" le coup d'apres sur une situation similaire Newton sera oublié pas Brees et Brady…

    c'est un peu la différence entre la classe et le tempérament

  3. C'est mignon, mais la stat sur les hits est loin d'être révélatrice (pour moi).
    Je m'explique : les QB "passeurs" gardent moins longtemps la balle avant de la lancer par rapport aux QB capables de courir. Donc les défenses ont moins de temps pour faire des hits "légaux" et la proba de "roughing the passer" est plus importante pour eux.
    Et puis, comme dit par tugooo, l'attitude doit également jouer. Quand les vieux briscards la jouent cool (humour avec les arbitres, félicitation au défenseur pour son action légale …) ils ont probablement plus de chances d'avoir une pénalité sur une action litigieuse que les jeunes qui vont râler sur chaque hit.

    Je ne nie pas qu'il n'y a aucune pénalité qui se perd, mais pas forcément tant que ça sur du "roughing the passer", peut-être plus du "Unnecessary roughness".

  4. Ouais donc maintenant il va falloir le prendre doucement pour le plaquer c'est ça ? Ensuite il sera content il pourra se mettre à courir et filer entre les doigts des défenseurs ? S'il veut se prendre moins de hits il a qu'à se la jouer pocket passer et libérer le ballon plus vite.

  5. Lavis de Thomas de loin le plus pertinent. En définitive il doit changer son jeu : Rushing QB -> QB pocket passer. Et lâcher donc plus vite la balle et là il aura ses flags. Cest du chouinement purement et simplement. Super article mais les stats que vous avez donnés peuvent dire autre chose

LAISSER UN COMMENTAIRE