PARTAGER

Le jeudi c’est MVP ! Matt Ryan encore et toujours. Le quarterback des Falcons continue son incroyable saison et devient, semaine après semaine, de plus en plus crédible dans la peau du futur MVP. Si Ezekiel Elliott et Julio Jones demeurent menaçant, le véritable danger pour Ryan se trouve bien plus bas.

Car oui, Tom Brady continue à être monstrueux. Le lanceur des Patriots est véritablement inarrêtable et rien ne semble pouvoir ralentir son effrénée remontée. Parmi les quarterback, Derek Carr a bien mérité son top 5 cette semaine avec un incroyable match face Tampa Bay.

1) Matt Ryan (-) Quarterback – Atlanta Falcons (5-3)
2636 yards à 69,2% – 19 touchdowns, 4 interceptions, 21 courses, 69 yards, 1 fumble – 115,8 d’évaluation
En tête depuis la semaine 3, Matt Ryan confirme encore avec une très belle performance face aux Packers. Matty Ice avec son sang froid légendaire a même permis à son équipe de renouer avec la victoire dans les tout derniers instants du match.

2) Ezekiel Elliott (-) Running Back – Dallas Cowboys (6-1)
159 courses, 799 yards et 5 touchdowns – 15 réceptions, 150 yards, 2 fumbles
Un nouveau match solide à mettre à l’actif du coureur rookie. Encore irréprochable, Ezekiel Elliott n’a cependant pas été, une fois n’est pas coutume, la star offensive de son équipe. Cela ne l’empêche pas de rester le meilleur coureur de la ligue en terme de yards parcouru.

3) Julio Jones (-) Receveur – Atlanta Falcons (5-3)
43 réceptions, 859 yards et 4 touchdowns
Après deux matchs exceptionnels, Julio Jones a plus travaillé pour les autres face aux Packers. Avec seulement trois réceptions pour 29 yards, ce n’était pas un match pour améliorer ses statistiques.

4) Von Miller (+2) Defensive End – Denver Broncos (6-2)
32 plaquages, 8,5 sacks, 2 passes défendues, 1 fumble forcé
Encore impressionnant par son impact et sa présence de tout les instants, Von Miller n’est pas étranger à la baisse de régime de l’attaque des Chargers dans ce match. Avec un sack de plus, il garde un rythme qui pourrait lui permettre de viser un record en fin de saison.

5) Derek Carr (+5) Quarterback – Oakland Raiders (6-2)
2321 yards à 66,3% – 17 touchdowns, 3 interceptions, 18 courses, 61 yards, 3 fumbles – 100,9 d’évaluation
La performance de Derek Carr face à Tampa Bay dépasse l’entendement. Avec plus de 500 yards et quatre touchdowns lancés, Carr s’installe parmi les meilleurs quarterback de l’histoire sur un seul match. Comme l’ensemble de son équipe, cette saison semble être celle de l’explosion pour Carr et c’est toute la NFL qui va devoir compter sur les Raiders pour aller très loin cette année.

6) Dak Prescott (+1) Quarterback – Dallas Cowboys (6-1)
1773 yards à 65,2% – 9 touchdowns, 2 interceptions, 27 courses, 105 yards, 4 touchdowns, 5 fumbles – 99,6 d’évaluation
Sa façon de gérer la pression en fin de prolongation au moment de délivrer le touchdown vainqueur dans un match auréolé d’une telle rivalité résume bien son début de saison. Précis, propre, serein et vif, Dak Prescott est impressionnant et rappelle de plus en plus le Russell Wilson rookie en son temps.

7) David Johnson (-2) Running Back – Arizona Cardinals (3-1-4)
156 courses, 705 yards et 8 touchdowns – 35 réceptions, 407 yards, 2 fumbles
En étant rapidement mené, les Cardinals ont forcément privé leur coureur de ballons au sol et cela se ressent avec seulement 24 yards face aux Panthers. Mais comme depuis le début de saison, David Johnson représente une très belle double menace et ses 84 yards à la réception en sont la preuve encore une fois. Cela n’était pas suffisant cette fois, mais cela n’enlève rien à l’exceptionnelle première partie de saison de Johnson.

8) Matthew Stafford (+3) Quarterback – Detroit Lions (4-4)
2154 yards à 67,7% – 16 touchdowns, 4 interceptions, 21 courses, 126 yards, 2 fumbles – 103,4 d’évaluation
Cette saison, Matthew Stafford prouve à tous les sceptiques qu’il peut exister sans Calvin Johnson. Lui qui n’a jamais terminé une saison complète à moins de douze interceptions, il semble en vraie progression dans ce domaine. Et si les Lions ne présentent pas un bilan négatif, ils le doivent en grande partie à la justesse de jeu de leur lanceur.

9) Tom Brady (+2) Quarterback – New England Patriots (7-1)
1319 yards à 73,1% – 12 touchdowns, 10 courses, 44 yards – 133,9 d’évaluation
En seulement quatre matchs, les chiffres autant que l’impression donnée sur le terrain laissent rêveur. Tom Brady évolue sur une autre planète en ce moment et si cela dure, il sera difficile de lui refuser un nouveau titre de MVP. En attendant, il a déjà rattrapé voire dépassé statistiquement bon nombre de joueurs qui ont joué deux fois plus de matchs que lui.

10) Lorenzo Alexander (-2) Linebacker – Buffalo Bills (4-4)
36 plaquages, 9 sacks, 3 fumbles forcés, 2 passes défendues
Blessé rapidement dans le match face à d’irrésistibles Patriots, Lorenzo Alexander n’a logiquement pas pu peser sur ce match. Cela n’enlève rien à son début de saison ultra dominant.

Mentions spéciales :
A.J. Green (896 yards et 3 touchdowns)
Melvin Gordon (572 yards et 8 touchdowns, 219 yards et 2 touchdowns à la réception – 2 fumbles)
Drew Brees (2366 yards et 18 touchdowns, 5 interceptions, 9 courses, 11 yards, 1 touchdown, 1 fumble – 104,7 d’évaluation)
LeGarrette Blount (609 yards et 9 touchdowns, 31 yards à la réception, 2 fumbles)
Mike Evans (595 yards et 6 touchdowns)
DeMarco Murray (756 yards et 6 touchdowns, 197 yards et 2 touchdowns à la réception – 2 fumbles)
Deion Jones (47 plaquages, 4 passes défendues, 2 interceptions, 1 touchdown)
Michael Crabtree (569 yards et 6 touchdowns)
Philip Rivers (2285 yards et 15 touchdowns, 7 interceptions, 6 courses, 19 yards, 6 fumbles – 93,8 d’évaluation)
Kwon Alexander (66 plaquages, 2 sacks, 3 passes défendues, 1 interception, 1 touchdown)
Antonio Brown (592 yards et 5 touchdowns, 19 yards à la course)
Aaron Donald (26 plaquages, 3 sacks, 1 fumble forcé, 2 passes défendues)

PARTAGER

26 Commentaires

  1. La seule question c pas de savoir qui sera le mvp mais plutôt combien de temps Matt Ryan va pouvoir tenir pour empêcher Brady de gagner un autre titre de meilleur joueur

  2. Et bah moi je dis non. Matt Ryan fait une saison géniale, 'y a rien à redire, mais Brady c'est encore un niveau au dessus actuellement. Il devrait être MVP, même s'il a fait que 4 matchs.

  3. Pauvre Ryan, même s'il tient toute la saison, ce qui n'est pas sûr, ça sera compliqué pour lui. Comme l'année dernière avec Palmer qui fait une excellente saison (une voir la meilleure de sa carrière) mais qui se fait doubler par Newton qui lui en sort une juste exceptionnelle. Et Brady nous sort, pour le moment, une saison tout aussi exceptionnelle, bien qu'amputée. J'ai bien peur que Ryan soit chocolat dans tous les cas

  4. La question est simple,
    Si Brady continue a ce niveau (Je n'y crois pas, il restera extraordinaire, mais pas a ce point), est ce qu'on pourra decement penser que si n'importe quel autre joueur recoit le trophee, qu'il aura vraiment ete le meilleur joueur de la saison?

    Je ne crois pas.

    • Pour avoir beaucoup maté ces 2 là; je trouve l'écart pas si grand mais de toute façon à part Brady et Rodgers personne ne rivalise avec Brees. Stafford c'est l'étage en dessous avec des gars comme Carr, Luck, Ryan ou Rivers.

      Mais après je te donne raison : les Saints n'ont qu'1 victoire de moins que les Lions.

      Sur la saison clairement mon QB Ranking ce serait
      1 Brady
      2 Ryan
      3 Brees
      4 Carr
      5 Stafford
      6 Rodgers
      7 Luck
      8 Rivers
      9 Prescott
      10 Roethlisberger

  5. Quoi? Brady dans le top 10? bah non il ne mérite pas du tout…non mais attendez vous avez vu les vieilles défenses toutes pourries qu'il a affronté? et depuis quand un type qui ne joue que 12 matchs peut prétendre au titre MVP……SCANDALE…..HONTE A VOUS mdrrrrrr
    dire que certains sur ce site n'arrivent pas à concevoir que Brady est tout simplement capable de tout…même de rattraper son retard et de se hisser dans le top 10 😉

    • Toi par contre, tu n'arrives pas à concevoir qu'on puisse avoir un avis différent.

      Most Valuable Player ne veut pas dire Best Player. Dans ce cas, je me répète, j'aurais du mal avec le fait que Brady soit MVP pour la bonne et simple raison que l'équipe a gagné trois matchs sans lui (dont face aux Cards et aux Texans avec un QB #3 rookie pas vraiment NFL ready). Et ce même s'il m'impressionne à chaque sortie. Je ne ferais pas un scandale s'il est nommé MVP mais je serais déçu, car cela voudrait dire que l'on s'en tient aux stats plus que sur l'impact du joueur. Par exemple, pour 2013, je considère (ça vaut ce que ça vaut) que Brady était un MVP plus légitime que Manning car ce dernier avait une escouade de folie alors que de son côté, c'est vraiment Brady qui a porté les Pats jusqu'en AFC Championship.

      Et c'est pas parce qu'on a un avis différent qu'on prétend détenir la vérité aussi… En tout cas, ce n'est pas mon cas.

      • Des victoires miraculeuses ou sans adversité… eh puis Garoppolo est probablement un QB top 32. L'impression n'est pas la même : les Patriots ont l'air d'être invincibles; tout est parfait.

        Si tu prends l'argument des bilans je te dirai que Ryan en est déjà à 3 défaites et qu'il se peut que l'équipe perde contre les Buccs.

        S'il sort un 12 0 avec des stats de dingue; c'est pas l'absence dans les 4 premiers matchs qui pourront servir de prétextes.

        Mais le plus important il n'est pas là : alors que Manning au même âge était défaillant, Brady allonge sa période de gloire. Au moment de faire les bilans sur les chefs-d'oeuvre en carrière ça pèsera en sa faveur. Et déjà que je le classais devant Manning… On s'en rend pas forcément compte mais c'est sur ses dernières années que Brady est en train de progressivement clôre tout débat entre lui Manning voire Montana.

        • Sur les trois défaites, tu en as deux où la défense est trop faible pour contenir l'attaque adverse et justement, c'est Ryan et l'attaque qui maintiennent le suspense, ce qui donne des résultats serrés contre Seattle et San Diego.

          Par contre, 100% d'accord avec toi sur le dernier paragraphe

          • Je ne te contredis pas. Je rappel simplement une base élémentaire du trophée MVP : le bilan collectif compte énormément.

            C'est un peu le même état d'esprit que le Ballon d'Or jusqu'aux années 2000 : consacrer un collectif par son individualité la plus marquante/impactante.

            Or, il se peut très bien que les Falcons ne fassent que 9 7 et c'est même pas dit qu'ils aillent en PO. Si les Buccs les tapes, ils ne seront qu'à 1 W par exemple.

            Pour moi; ne peuvent être MVP que Ryan, J.Jones, Miller, Elliott et Brady. Carr en embuscade. Pour l'instant c'est très serré entre ces 6 là. Les autres sont hors sujet.

      • Un avis différent ? rien à voir, j'ai juste des convictions et je m'y tiens, si t'as un avis différent je suis très content pour toi, et je le respecte.
        je suis d'accord sur le fait que tout le monde puisse avoir des avis qui divergent sur pas mal de choses: sur l'existence ou non d'un Dieu, la définition du bohneur, enfin ce genre de chose
        mais là….affirmer avec certitude que Brady allait revenir plein de rage et qu'il allait rattraper son retard c'est comme dire que 2 et 2 font 4…c'était gros comme une maison, tout le monde l'a vu venir depuis l'annonce de la suspension…mais bon visiblement si tu aimes laisser la place au doute, tant mieux pour toi. ce n'est pas mon cas, je préfère prendre des risques et me lancer dans des pronostics, et être a fond dans ma position, quitte à avoir complètement tort sur la fin (pour te dire, j'étais de ceux qui croyaient en Manziel, donc j'en suis pas à mon premier pronostic foiré) , que de faire le passif et attendre ce qui se passe pour faire l'inspecteur des travaux finis, tout ça par peur de me tromper …si les autres ont un avis tant mieux, mais bon, me reprocher d'avoir une position très claire…. et confondre ça avec un esprit borné, ça en dit long sur la mentalité de certaines personnes, surtout en France, où le fait de se tromper n'est pas assumé (et ne te sens pas visé, c'est juste que t'es pas le premier à dire ce que tu as dit, et le plus drôle c'est que les personnes qui me reprochent ça n'ont même pas le courage de faire des choix risqués).

        Et quand tu dis que l'on s'en tient aux stats plus que sur l'impact…. tu m'excuseras, Garoppolo et Brissett ont assuré l'intérim comme des chefs, et les pats ont gagné 3 matchs sur 4, ça prouve clairement que le système des pats est bon, et que Garoppolo peut être très bon dans le futur, mais quand Brady est aux commandes c'est autre chose, et pas seulement au niveau des stats, les pats sont juste archi dominants quand Brady est là, il n'y a que très peu de place pour le doute, il dégagent une impression de solidité monstrueuse…on refait le match contre les cards avec Brady aux manettes, je peux t'assurer que l'histoire eu été différente et le match ne se serait pas joué à un FG raté dans les dernières secondes…. maintenant si tu preféres relativiser ce que Brady réalise depuis son retour sous pretexte que l'escouade qui l'entoure est si forte qu'elle peut voler en pilotage automatique..moi je suis pas d'accord, pour moi, en plus de son talent, il apporte ce leadership (que Jimmy n'a pas encore) et cette rage de vaincre qui fait que les pats sont pour le moment la meilleure équipe de NFL. et à ce rythme, son titre MVP sera largement mérité, même avec 1/4 de matchs en moins.

        • Je ne te reproche pas d'être sur ta position ou de te tromper mais ton commentaire moqueur par rapport à ceux qui ont pu te contredire sur ce sujet la semaine dernière.

          Concernant Brady, je faisais partie des gens qui le voyaient revenir en mode patron. Très peu de gens pensaient l'inverse. Tout au pire, on pouvait craindre cette chute de performance soudaine à la Manning (ce qui peut arriver à n'importe quel moment pour un mec de son âge, on peut avoir les même craintes pour Brees par exemple).

          Et je ne relativise rien du tout par rapport à son escouade, loin de là. Même si elle fait partie des meilleures.

      • Non, non par contre,

        MVP veut bien dire meilleur joueur, faut arreter deux minutes.
        Si Brady continu avec ce niveau surhumain tu crois vraiment que personne ne sera dit que celui qui aurait eu le trophee doit se sentir bien con de n'etre "que" le deuxieme meilleur joueur ?

  6. J'avais déjà parlé de lui la semaine dernière mais Cliff Avril vient d'être élu joueur défensif du mois d'octobre en NFC. Les 3 autres joueurs hors spécialistes qui ont été élus les meilleurs en octobre (Brady, Alexander et David Johnson) sont dans le top10 de cette course au MVP, je dis ça je dis rien… ^_^

  7. Qui peut encore contester que terrific TOM est une machine …….Personnellement, ce qui métonneras toujours cest ce flegme, cet art de lire le jeux des autres.. Fan de Montana, de Kurt Warner ….. Je dois bien avouer que braddy est sûrement en passe de devenir the greatest.. Ce qui est incroyable cest que jétais plutôt un défenseur de Manning vis à vis de braddy. Mais le talent dun homme sur une durée si longue doit être soulignée … Félicitations tb ..

  8. Ce classement me tue … au final on dit MVP mais on prend en compte les victoires et les defaites faudrait peut etre clarifié le truc parce quand je vois Brees hors du top 10 avec une defense aussi naz et ça fait quelques saisons maintenant que les victoires c est lui et son attaque qui vont les chercher mais enfin bon c est un peu habituel ce mec est vraiment sous estimé alors qu'il prouve chaque semaine que c'est un monstre a tout les niveaux ! Il ne lui manque qu'une defense pour aller le chercher mais malheureusement je pense qu'il ne sera jamais mvp … Dommage ! Et pour ma part je pense pas que Ryan tiendra le rythme et Brady sera mvp

LAISSER UN COMMENTAIRE