PARTAGER

La ferme de Walt Coleman produit plus de quatre millions de litres de lait par semaine.

Sean Payton, coach des New Orleans Saints, aimerait avoir des arbitres à plein temps en NFL. Car si cela peut paraître surprenant, les hommes rayés ont souvent une autre vie loin des terrains.

Leur métier d’arbitre est un contrat sur la demi-année que dure la saison régulière. Le salaire moyen était de 173,000$ en 2013, montant qui devrait grimper jusqu’à 201,000$ en 2019 selon le site Time.

Avocats, entrepreneurs, professeurs…fermiers !

Alors que font les arbitres NFL lorsqu’ils ne sont pas zébrés sur un terrain de football ? Le site internet du magazine lifestyle américain DuJour recensait en 2012, suite à la grève des arbitres, les métiers des arbitres.

Gene Seratore, qui officie depuis 2003, est co-propriétaire d’une société de maintenance en Pennsylvanie. Il est également arbitre en NCAA football comme basket.

Tony Corrente est professeur de sciences sociales dans un lycée en Californie. Walt Coleman, le vétéran des arbitres cette année avec ses 28 années d’expérience, est producteur laitier dans l’Arkansas. Sa ferme produit plus de quatre millions de litres de lait par semaine !

Une faible marge de progression

L’idée de Payton de voir des gens dédiés toute l’année, de manière officielle, à la pratique de l’arbitrage n’est pas si saugrenue. Car les arbitres prennent déjà énormément de temps entre la saison, d’éventuels playoffs, la présaison et les camps d’entraînements estivaux pour préparer leurs apparitions en match.

La NFL ne s’est pas privé de répondre aux propositions de Sean Payton. Selon Dean Blandino, un des vice-présidents de la ligue, la NFL envisage d’engager des arbitres à plein temps.

Mais il a également rappelé que, selon des études faites en interne de la ligue, des observateurs ont estimé que les décisions prises par les arbitres étaient bonnes dans 95.9% des cas lors de la saison 2014. Quand bien même la NFL déciderait d’engager des arbitres à plein temps, la marge de progression serait bien faible, dans la mesure où un sport arbitre avec raison à 100% n’est qu’utopie.

La question de la formation des arbitres est un serpent de mer en NFL. Que la question se pose de manière plus appuyée par certains coaches serait presque ironique après un week-end marqué par un record de 23 pénalités sifflées en un match contre une équipe, en l’occurrence Oakland. Mais Jay Gruden, Pete Carroll ou même Ron Rivera ont trouvé à redire sur l’arbitrage cette semaine. Sans leur donner forcément raison, une telle levée de boucliers doit forcer la NFL à se poser les bonnes questions.

PARTAGER

8 Commentaires

    • T'es certain de pouvoir connaître des règles du genre:
      "Si la réception se fait dans le dos d'un safety qui vient de percuter un joueur adverse ayant un numéro impair sur son maillot alors un bénéfice de 3 yards peut être accordé si le ballon à déjà parcouru plus de 13 yards" ce qui ne veut, bien entendu, rien dire mais tu vois l'idée.

      • J'ai étudié des syllabi de 300 pages pour des cacahuètes à la fac, je peux bien étudier le règlement NFL pour 200.000 dollars par an.

        Pour cette somme je veux même bien l'apprendre en arabe et arbitrer dans les Émirats.

  1. après faut voir la raison des 23 pénalités contre les Raiders… dans certains matchs on voit les "false start" s'enchainaient les uns après les autres… là l'arbitre est bien obligé de siffler, c'est la faute de l'équipe dans ce cas… pareil pour des "illegal formation", "delay of game", "face mask"..
    Pour le match Oakland s'est pris 2 "12 on field", 1 "defensive offlines", 1 "delay of game", 2 "false start", 2 "illegal formation"… soit déjà 8 fautes que les arbitres sont obligés de siffler…

    après c'est vrai que des "pass interference", c'est moins évident… quoique on voit souvent au ralenti que l'arbitre avait largement raison, du style le DB qui tient la main du WR pendant la course ou tire le maillot…
    ou encore les "holding", c'est vrai que c'est parfois plus difficile à interpréter… ou les "taunting" (pénalité rare, cette saison 19 équipes n'ont pas été pénalisée par du "taunting")

LAISSER UN COMMENTAIRE