PARTAGER

Gisele_Bundchen_08_11_2016La campagne présidentielle américaine touche à sa fin et dans quelques heures le monde découvrira l’identité du futur président. Si certains ont affirmé que Tom Brady soutenait la candidature de Donald Trump, sa femme, elle, affirme le contraire.

C’est le site internet NESN.com qui a relevé l’information. Alors qu’un utilisateur d’Instagram a demandé à Gisele Bundchen si elle et son mari soutenaient le candidat républicain, la top modèle a répondu d’un catégorique « Non ».

Il semblerait cependant que Gisele n’ai parlé que pour elle car Trump a déjà affirmé la nuit dernière qu’il avait l’assurance que Tom Brady avait voté pour lui lors des sessions de vote anticipées.

PARTAGER

21 Commentaires

          • Bien sûr que suis sûr de ça, il est pour un retrait des troupes américaines de partout, la fin des traités de libre-échange et un repli sur eux-mêmes.

            Clinton a voté pour l'invasion de l'Irak, de l'Afghanistan, elle a soutenu l'intervention en Libye et en Syrie…

            Voilà voilà.

          • Oui je sais haha.

            N'en déplaise aux médias français qui mènent une campagne anti-Trump assez incroyable, ce misogyne, raciste et pas très fin est bien moins dangereux pour l'équilibre mondial que Clinton

          • Pas totalement faux,
            Mais comment est ce que tu "kick the ass" de Daech sans intervenir en Syrie ?

            Trump dit ce qu'une bonne partie des electeurs americains veut entendre, ce qu'il ferais réellement au pouvoir reste un mystère.

          • Retour à la doctrine Monroe ouais. De plus contrairement à Clinton, il ne veut pas durcir les relations avec la Russie.

            Il est assez ignare, très gougeât, clairement libéral en politique intérieur, mais c'est clair qu'on nous le vend comme l'antéchrist qui ferait la 3e guerre mondiale alors qu'il est bien moins va-t-en guerre que Clinton, vendue elle en plus comme de gauche, la meuf aux discours écrits et à la fondation ainsi que la campagne financée par Wall Street. Ah et aussi par les monarchie du golf, elle, la soit disant féministe.

            Trump en revanche lui veut mettre fin à l'OMC et au TAFTA, économiquement c'est à gauche (anti-libéral) et surtout tout bénef pour nous.

            En fait les américain ont raté le coche en n'élisant pas Sanders, et qui d'ailleurs s'appuyait en grande partie sur les même choses que Trump, à savoir la colère sociale dû à la désindustrialisation etc. Du coup maintenant ils ont l'air malin à devoir choisir entre Trump et Clinton.

  1. Je rejoins Bernard FA sur un point que seuls les plus de 20 ans peuvent comprendre :

    SYSTEMATIQUEMENT, les médias occidentaux présentent les élections américaines de façon manichéenne :
    Républicains = méchants
    Démocrates = gentils

    Ainsi on au eu droit à Clinton (Bill), Obama érigés en demi-dieux et Bush et maintenant Trump comme des ordures n'ayant que des défauts.

    T'as du tout l'impression qu'on cherche à te manipuler le cerveau…

    Et puis de toute façon démocrates, républicains, je m'en cogne je suis pas Américain et depuis que je suis né je n'ai jamais constaté que ça changeait grand chose sur la planète. Un peu comme en France avec les alternances Gauche/Droite d'ailleurs.

    • Finalement USA et. France même combat, le choix sera fait par défaut plus que par conviction
      C vrai que les républicains ont mauvaise réputation chez nous mais sérieux Trump là c la caricature extrême ( un mur entre le Mexique et les USA, des tweets mysogines et racistes, d'ailleurs son équipe de campagne vient de bloquer son compte twitter pour éviter de nouveaux dérapages , un soutien très appuyé u lobbys des armes à feu…)
      C vrai Clinton c pas top non plus elle c'est le lobby de wall street et des riches…
      Obama à une bonne image chez nous mais c vrai qu'il laisse un pays en crise et ses mandats n'ont pas amélioré les choses

    • Exacte.

      Bon sur le fait que ça ne change rien c'est surtout parce qu'en matière de politique extérieur les USA ont changé une seule fois de principe, à savoir qu'ils sont passé de l'isolationnisme et du prè carré de l'Amérique du nord et du sud (doctrine Monroe), à l'interventionnisme tel un gendarme du monde et au soft power économique (OMC, FMI, … ) après 1945.Trump pour le coup veut revenir à la doctrine Monroe.

      En politique intérieur ils n'ont jamais trop bougé non plus d'ailleurs, et Obama a été bloqué par les institutions, qui permettent énormément de contres pouvoirs et donc peuvent bloquer des politiques très facilement. Sanders aurait surement eu les même problèmes malheureusement.

  2. Sauf que Trump c’est pas un républicain comme les précédents, il a juste l’aspect financier mais sinon il connaît rien a la politique. Aucun candidat a la présidentielle censé n’aurai pas respecté les étrangers, les femmes,… !

LAISSER UN COMMENTAIRE