PARTAGER

Le jeudi c’est MVP ! C’est devenu un véritable refrain immuable cette saison mais Matt Ryan assoit encore et toujours sa domination sur ce classement. Impressionnant cette semaine, il ne laisse pour l’instant pas espérer ses adversaires. Pas même Ezekiel Elliott, pourtant excellent deuxième.

Derek Carr, encore très bon face aux Broncos prend place sur le podium pour la première fois. Lancé dans un improbable come-back, Tom Brady a été forcé de l’interrompre, semaine de repos oblige. 

1) Matt Ryan (-) Quarterback – Atlanta Falcons (6-3)
2980 yards à 69,6% – 23 touchdowns, 4 interceptions, 23 courses, 69 yards, 3 fumbles – 119 d’évaluation
Dans un match très ouvert face à Tampa Bay, Matt Ryan a mis tout le monde d’accord. Auteur d’un match à plus de 300 yards et quatre touchdowns, Matty Ice a prouvé qu’il est l’incontesté MVP de la première moitié de saison. Le voila lancé dans cette deuxième partie, et il n’a jamais semblé aussi à-même de pouvoir obtenir un premier titre de meilleur joueur de la NFL.

2) Ezekiel Elliott (-) Running Back – Dallas Cowboys (7-1)
177 courses, 891 yards et 7 touchdowns – 16 réceptions, 155 yards, 3 fumbles
Ce n’est pas une surprise, mais face à Cleveland, Ezekiel Elliott a encore réalisé un grand match. Avec à nouveau près de 100 yards en « seulement » 18 courses assortis de deux touchdowns au sol, le rookie asseoit de plus en plus sa place de meilleur coureur de la NFL. Bien aidé par une ligne offensive surpuissante, Elliott devrait améliorer beaucoup de records pour un coureur rookie si aucune blessure ne vient contrecarrer ses plans.

3) Derek Carr (+2) Quarterback – Oakland Raiders (7-2)
2505 yards à 66,1% – 17 touchdowns, 3 interceptions, 22 courses, 64 yards, 3 fumbles – 99,1 d’évaluation
Après sa performance majuscule de la semaine dernière, Derek Carr a vu ses chiffres drastiquement baisser face à Denver. Pourtant, son impact sur ce match aura été au moins aussi important. Sa précision et sa sérénité dans sa poche ont systématiquement permis de faire avancer les chaînes, l’excellent Latavius Murray assurant la finition au sol. Sur les bases d’une saison à 5000 yards, Derek Carr se place également sur de bonnes bases pour le titre de joueur offensif de la saison.

4) Julio Jones (-1) Receveur – Atlanta Falcons (6-3)
51 réceptions, 970 yards et 5 touchdowns
Avec Matt Ryan en tête, Julio Jones n’est jamais bien loin. Le duo semble inséparable cette saison tant il domine les défenses adverses. Lorsque l’un carbure, l’autre suit de près et ce fut encore le cas face à Tampa Bay. Avec 111 yards et un touchdown en huit réceptions, Jones est de loin le meilleur receveur en NFL. Suffisant pour s’immiscer dans la course au titre individuel majeur ?

5) Von Miller (-1) Defensive End – Denver Broncos (6-3)
34 plaquages, 9,5 sacks, 2 passes défendues, 1 fumble forcé
Les matchs se suivent et se ressemblent pour Von Miller. Que les Broncos gagnent ou perdent, le defensive end est toujours aussi impressionnant. Avec un sack de plus, ses statistiques continuent de grimper mais c’est surtout son impact et sa capacité à se débarrasser de son adversaire direct qui impressionne.

6) Dak Prescott (-) Quarterback – Dallas Cowboys (7-1)
2020 yards à 66,5% – 12 touchdowns, 2 interceptions, 31 courses, 125 yards, 4 touchdowns, 5 fumbles – 104,2 d’évaluation
En se déplaçant à Cleveland, Dak Prescott tenait la une belle occasion de se faire plaisir et de faire grimper ses statistiques. Et le rookie ne s’est pas privé. Avec 247 yards et trois touchdowns lancés, Prescott s’est encore une fois montré dominant et toujours aussi bien aidé par le jeu au sol de son équipe.

7) Drew Brees (+4) Quarterback – New Orleans Saints (4-4)
2689 yards à 69,7% – 21 touchdowns, 5 interceptions, 11 courses, 9 yards, 1 touchdown, 1 fumble – 106,7 d’évaluation
Excellent depuis le début de la saison, Drew Brees ne parvenait cependant pas à faire gagner son équipe des Saints. Mais très clairement, quelque chose à changé ces dernières semaines. Désormais avec un bilan à l’équilibre leur permettant de croire aux playoffs, les Saints permettent aussi à leur quarterback de se replacer en vue d’un éventuel titre de MVP.

8) Matthew Stafford (-) Quarterback – Detroit Lions (5-4)
2373 yards à 67,3% – 18 touchdowns, 5 interceptions, 21 courses, 126 yards, 2 fumbles – 101,6 d’évaluation
Ces dernières semaines, Matthew Stafford multiplie les fins de matchs à suspense. Et il y trouve pas mal de succès. Face aux Vikings, le lanceur des Lions a encore été très bon, bien aidé par un Golden Tate explosif en fin de match. Le changement de coordinateur offensif au coeur de la saison passée semblait déjà lui avoir été bénéfique. Cette saison, c’est une véritable confirmation.

9) Lorenzo Alexander (+1) Linebacker – Buffalo Bills (4-5)
39 plaquages, 10 sacks, 3 fumbles forcés, 2 passes défendues
Les Bills viennent de perdre pour la deuxième semaine consécutive sans que cela ne soit imputable au joueur surprise de la saison. Habitué au banc, Lorenzo Alexander brille de mille feux cette saison. Avec un nouveau sack face aux Seahawks alors qu’il revenait de blessure, le linebacker continue de dominer ce classement statistique.

10) Tom Brady (-1) Quarterback – New England Patriots (7-1)
1319 yards à 73,1% – 12 touchdowns, 10 courses, 44 yards – 133,9 d’évaluation
Pas de match cette semaine pour Tom Brady et les Patriots.

Mentions spéciales :
A.J. Green (896 yards et 3 touchdowns)
Melvin Gordon (768 yards et 9 touchdowns, 284 yards et 2 touchdowns à la réception – 2 fumbles)
David Johnson (705 yards et 8 touchdowns, 407 yards à la réception – 2 fumbles)
LeGarrette Blount (609 yards et 9 touchdowns, 31 yards à la réception, 2 fumbles)
Mike Evans (745 yards et 8 touchdowns)
DeMarco Murray (807 yards et 7 touchdowns, 226 yards et 2 touchdowns à la réception – 2 fumbles)
Deion Jones (53 plaquages, 4 passes défendues, 2 interceptions, 1 touchdown)
Michael Crabtree (596 yards et 6 touchdowns)
Philip Rivers (2560 yards et 17 touchdowns, 7 interceptions, 9 courses, 16 yards, 6 fumbles – 96,2 d’évaluation)
Kwon Alexander (72 plaquages, 2 sacks, 3 passes défendues, 1 interception, 1 touchdown)
Antonio Brown (677 yards et 6 touchdowns, 19 yards à la course)
Aaron Donald (27 plaquages, 5 sacks, 1 fumble forcé, 2 passes défendues)

PARTAGER

16 Commentaires

  1. Bon maintenant il faut un Matt Ryan qui reparte sur ses vielles habitudes de fin saison ultra moyenne pour redescendre et entraîner Julio Jones dans sa chute et boom les Saints en play off avec Brees qui continue de jouer comme un dieu ! Et hop MVP pour avoir fait gagner notre équipe en bois… C'est tout prévu dans ma tête mdr…

  2. Brees ..;au moins il aura gagner un truc avec les saints cette année
    en vrai ce sera Jones ,Prescott/Eliott ou Brady (3 matchs joués sur 9 hein mais 0 int 🙂 )

  3. Je ne sais pas si ça s'est déja vu qu'un MVP en titre ne soit même pas dans un top 15 la saison qui suit…. c'est quand même dingue de tomber aussi bas.

    • dans le top 10 c'est déjà arrivé exemple l'an dernier avec Aaron Rodgers
      top 10 au WEEK 17 2015 (Newton, Palmer, Brady, Wilson, Brown, Hopkins, Marshall,PetersonGronkowski, Dalton)

LAISSER UN COMMENTAIRE