PARTAGER

Giants_Preview_Casillas_New York

On en redemande ! La semaine 10 fut peut-être la meilleure de toute la saison pour l’instant. Beaucoup de matchs se sont joués dans les tout derniers instants avec la qualité de jeu en prime. Un bien beau dimanche qu’on aimerait voir se renouveler. Et pourquoi pas dès cette semaine 11 avec plusieurs affiches en perspective ?

Ce week-end, on s’intéressera en particulier à la NFC Est. Division passée de risée l’an dernier à l’une des plus relevé de la ligue, elle abrite pour l’instant trois équipes potentiellement qualifiées en playoffs si la saison se terminait maintenant. Une division plus relevée que jamais, deux matchs à ne pas manquer, quatre équipes au repos (Falcons, Broncos, Jets, Chargers), deux duels de division : voici le programme de la semaine 11.

Il était une fois dans l’Est

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Dallas Cowboys (8-1) – Baltimore Ravens (5-4)

Dallas est tout simplement l’équipe la plus en forme en ce moment. Les Cowboys jouent le meilleur football de la ligue et leur bilan le prouve. Après avoir déjà battu les Browns, les Bengals et récemment les Steelers, Dallas aimerait finir avec un bilan de quatre victoires pour zéro défaite dans ses confrontations face à l’AFC Nord cette année. Et pour battre Baltimore, la recette sera toujours la même puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne. Un jeu au sol ultra-dominant et Dak Prescott qui profitent à merveille de l’attention portée à Ezekiel Elliot. Sauf qu’en face la défense est prévenue et surtout elle est de qualité. Elle est même la meilleure contre la course de la ligue. Ce qui promet un duel des plus intéressants entre une ligne offensive et un running back qui marche sur l’eau et une défense qui ne laisse rien à ses adversaires depuis quelques semaines.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (6-3) – Chicago Bears (2-7)

C’est probablement l’adversaire le plus abordable qu’aura à affronter une franchise de la NFC Est cette semaine. Bien qu’aucun match n’est facile en NFL, la réception d’une équipe qui enregistre seulement deux victoires pour sept défaites est toutefois synonyme de calendrier (très) favorable. Qui plus est quand cette équipe est privée de ses deux meilleurs joueurs (Alshon Jeffery suspendu et Kyle Long blessé). Grands favoris de ce match, les Giants restent sur une belle victoire contre les Bengals lundi et aimeraient capitaliser malgré un jour en mois de repos que son adversaire. S’il ne fallait retenir qu’un point clé de ce match, ce serait les pertes de balles. Les deux équipes sont parmi les franchises avec un différentiel au niveau des turnovers des plus faibles. Ainsi, la franchise qui forcera sa nature en provoquant des pertes de balles tout en limitant les siennes aura pris un bel avantage.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (6-2-1) – Philadelphia Eagles (5-4)

Après avoir fait redescendre sur terre les Falcons, voilà maintenant que les Eagles s’attaquent à d’autres volatiles : les Seahawks. En l’espace de deux semaines, ils ont l’occasion de montrer qu’ils sont les maîtres du ciel. Paradoxal pour une équipe dont l’axe de travail principal se trouve dans le jeu aérien. Mais Philadelphie n’en reste pas moins dangereux. Notamment en défense, où la franchise peut poser des problèmes à Seattle. Même si elle était loin d’être mauvaise face aux Patriots la semaine dernière, la ligne offensive des Seahawks n’est pas des plus protectrice avec Russell Wilson. Une faille que pourraient exploiter les Eagles s’ils veulent mettre la pression. Car, quand il a le temps de lancer, le quarterback est devenu une véritable machine de précision, capable de découper n’importe quelle défense dorénavant.

Philadelphia_Eagles_McLeod

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Washington Redskins (5-3-1) – Green Bay Packers (4-5)

C’est le remake d’un match de playoffs de l’an dernier. Une saison plus tard, les Redskins sont toujours sur leur lancée malgré un retard à l’allumage. Les Packers eux en revanche coulent lentement, à tel point qu’ils ne seraient pas en playoffs si la saison s’arrêtait maintenant. On est encore loin de la fin, mais Green Bay va certainement devoir batailler jusqu’au bout pour se qualifier. Eux qui n’ont plus manqué la post-saison depuis 2008. Sur ce match une fois de plus, les duels ne semblent pas tourner en leur faveur. Alors qu’ils sont sur une série de trois défaites consécutives où la défense est aux abois surtout dans le jeu aérien, ils rencontrent tout simplement la troisième meilleure attaque à la passe de la ligue. Quand on voit le résultat la semaine dernière face aux Titans avec 47 points encaissés, on n’ose même pas imaginer ce que Kirk Cousins peut faire.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (5-4) – Arizona Cardinals (4-4-1)

Bien que leurs bilans ne le montrent pas, les Cardinals et les Vikings pourraient livrer l’un des matchs les plus sympas à voir ce dimanche. Pas forcément au scoring puisque ces deux franchisent patinent un peu en attaque ces derniers temps, mais dans le suspense. Leur niveau et leurs qualités semblent similaires, une grosse défense et une attaque qui, malgré des promesses, n’y arrive pas vraiment cette année. Les Vikings restent sur quatre défaites consécutives et n’ont plus gagné depuis le 9 octobre. Pendant qu’Arizona n’arrive toujours pas à retrouver le Carson Palmer de l’an dernier, lui qui a enregistré cette année seulement 13 touchdowns pour 10 interceptions. Au sein d’une conférence où les places seront chères en playoffs, Minnesota doit absolument s’accrocher à la première place de sa division et donc gagner ce match à domicile.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Oakland Raiders (7-2) – Houston Texans (6-3)

Après Londres, Mexico. Pour la quatrième fois de la saison, la NFL va se délocaliser à l’étranger. Cette fois retour dans le centre du continent américain avec un match en terres mexicaines. Le premier depuis 2005. Ce sera la dernière rencontre du week-end, en prime time lundi soir. Il y a deux façons de voir cette équipe de Houston. On peut d’abord dire que l’attaque est très mauvaise (moins de 100 yards pour Osweiler la semaine dernière) et que cela peut être rédhibitoire pour la suite. Mais on peut aussi prendre le problème dans l’autre sens en disant que réussir à gagner des matchs avec une attaque aussi mauvaise est une preuve irréfutable de la qualité de l’effectif dans son ensemble et du coaching. Des éléments qui devront ressortir ce lundi, car l’attaque d’Oakland est en feu en ce moment et les Raiders sont quasiment inarrêtables. Avec la paire de receveurs la plus complémentaire de la ligue, Derek Carr joue à un niveau impressionnant. Il faudra donc que la défense des Texans soit au top pour ce match si Bill O’Brien veut espérer quelque chose.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (0-10) – Pittsburgh Steelers (4-5)

Quoi de mieux qu’un match contre Cleveland pour se remettre en selle ? C’est triste à dire, mais c’est la vérité pour une équipe des Steelers en difficulté ces dernières semaines. Pittsburgh à besoin de reprendre confiance en son attaque, retrouver l’escouade injouable qui lui fait gagner les matchs en marquant beaucoup de points et faire réapparaitre le monstre à trois têtes que représentent Ben Roethlisberger-Antonio Brown- Le’Veon Bell. Ça tombe bien, Cleveland est l’une des pires défenses de la NFL et les points s’enchaînent vite. Ce duel pourrait ainsi offrir pas mal de spectacle et un tableau d’affichage élevé quand on sait que Pittsburgh aussi possède une défense moyenne.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (4-5) – Tennessee Titans (5-5)

Après avoir donné la leçon (sur un match) à Aaron Rodgers, Marcus Mariota veut s’attaquer à un autre quarterback star de la ligue : Andrew Luck. Cette fois-ci, la tâche paraît plus simple sachant que la défense des Colts fait partie des pires de la NFL. Le jeune lanceur pourra ainsi s’amuser et toujours profiter d’un très bon jeu au sol. Seuls les Cowboys et les Bills ont une moyenne de yards par match plus élevée que celle des Titans.Encore une fois, Luck ne pourra pas tenir son équipe tout seul. Indianapolis devra assurer en défense pour laisser une chance à son leader de gagner le match. Ces deux équipes se sont déjà affrontées cette année et le match avait tourné à l’avantage des joueurs de Chuck Pagano pour une victoire 34 à 26 dans le Tennessee. Les Colts espèrent donc réitérer cette performance, chez eux cette fois, alors qu’ils sortent d’une semaine de repos.

marcus-mariota-041116

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (5-4) – Jacksonville Jaguars (2-7)

Statistiquement, Detroit est une équipe moyenne. À la vue des feuilles de matchs, peu de colonnes font ressortir de gros chiffres qui impressionnent. Pourtant les Lions sont les premiers de leur division. Ce grâce à quelque chose qui ne se calcule pas : le mental. Leurs cinq victoires ont été arrachées grâce à des retours dans le quatrième quart-temps. Le mauvais côté des matchs serrés, c’est que parfois on finit par les perdre, même contre des équipes logiquement inférieures. C’est probablement le cas des Jaguars, mais aucune des rencontres de Detroit ne s’est terminée avec plus de sept points d’écart. Jacksonville aura donc probablement l’occasion de gagner, encore faudra-t-il être bon dans les moments importants pour cette équipe qui n’en a pas l’habitude.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (3-5-1) – Buffalo Bills (4-5)

Affrontement intéressant entre ces deux équipes dans une situation relativement similaire. Bills comme Bengals sortent d’une semaine de repos pour démarrer la fin de la saison avec un bilan sous les 50% de victoire. Pourtant, l’objectif des playoffs n’est pas impossible, mais ce match peut rapidement prendre l’allure d’une dernière chance pour l’une comme pour l’autre franchise. Si on se fit aux statistiques, les Bills savent exactement quoi faire pour gagner : garder A.J. Green sous les 100 yards. À chaque fois que le receveur n’a pas dépassé cette barre, les Bengals ont perdu. La relation est un peu facile, mais stopper Green sera l’une des clés de ce match, surtout pour des lignes arrière plutôt correctes depuis le début de la saison. Pour cela, Buffalo ne devrait pas uniquement compter sur ces défensives backs puisque le front seven devrait mettre une grosse pression sur Andy Dalton. Numéro un au nombre de sacks, la défense de Rex Ryan affronte ce dimanche l’une des pires lignes offensives de la ligne. De quoi faire peur au lanceur, et donner peu de chance à Cincinnati de l’emporter.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (7-2) – Tampa Bay Buccaneers (4-5)

Cette année quand on pense AFC Ouest, les premières équipes qui viennent en tête sont les Raiders et les Broncos. Pourtant, ce sont les Chiefs qui sont en tête de cette division avec un bilan de sept victoires pour deux défaites bien mérité. D’ailleurs, cette équipe de Kansas City ressemble étrangement à celle de Denver version 2015. De là à dire que les hommes d’Andy Reid vont aller conquérir le Super Bowl, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas ici, mais certaines caractéristiques sautent aux yeux. D’abord, une attaque peu étincelante, les running backs affichent rarement des matchs à plus de 100 yards, idem pour les receveurs, mais l’escouade de fait pas beaucoup d’erreurs. C’est d’ailleurs la principale caractéristique d’Alex Smith. Mais si le succès de Kansas City ne devait tenir qu’en un mot, ce serait : turnovers. Comme les Broncos de l’an dernier, les Chiefs sont des opportunistes à l’extrême. Ils provoquent des pertes de balles dès qu’ils le peuvent et les transforment en points rapidement. Une mauvaise nouvelle pour Jameis Winston qui lui n’a pas eu pour habitude de faire attention au ballon cette année (même si les derniers matchs tendent à prouver le contraire). Il devra en tout cas être très vigilant à ce point, car c’est sur ce modèle que la défense des Chiefs opère.

travis-kelce-spencer-ware110916

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (4-5) – Miami Dolphins (5-4)

Voilà enfin Jared Goff ! Il était attendu et fera finalement sa première apparition en NFL. Ce n’est toutefois pas un cadeau, car les Dolphins sont sur une série de quatre victoires d’affilée. Un baptême du feu pour le rookie qui croisera dès son premier match Ndamukong Suh et autre Cameron Wake. La défense de Los Angeles aura un beau défi devant elle. Il se nomme Jay Ajayi. Le running back enregistre une moyenne de 152 yards par match depuis un gros mois et le front seven des Rams devra absolument le contenir s’il veut donner une chance au numéro de la draft de commencer sa carrière professionnelle par une victoire.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (1-7) – New England Patriots (7-2)

Rob Gronkowski sera probablement absent du match de dimanche. En temps normal, ce serait une grosse perte pour les Patriots, mais contre les 49ers cela ne devrait pas avoir d’incidence sur le résultat. C’est la chance de New England. Privée de son meilleur joueur (hors Tom Brady) possiblement pour plusieurs semaines, la franchise entame une partie de calendrier extrêmement favorable avec les 49ers donc, mais aussi les Jets et les Rams. Trois matchs qui devraient être synonymes de victoire pour les hommes de Bill Belichick. Pour ce dimanche en tout cas, on imagine mal les Californiens mettre à mal une équipe vexée d’avoir perdu à domicile. À noter toutefois le retour de Tom Brady non loin de là il a grandi. Une raison de plus qui devrait le pousser à sortir un gros match. Malheureusement pour les 49ers.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (0-10) – Pittsburgh Steelers (4-5)
Dallas Cowboys (8-1) – Baltimore Ravens (5-4)
Detroit Lions (5-4) – Jacksonville Jaguars (2-7)
Indianapolis Colts (4-5) – Tennessee Titans (5-5)
Cincinnati Bengals (3-5-1) – Buffalo Bills (4-5)
Kansas City Chiefs (7-2) – Tampa Bay Buccaneers (4-5)
New York Giants (6-3) – Chicago Bears (2-7)
Minnesota Vikings (5-4) – Arizona Cardinals (4-4-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (4-5) – Miami Dolphins (5-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (1-7) – New England Patriots (7-2)
Seattle Seahawks (6-2-1) – Philadelphia Eagles (5-4)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Washington Redskins (5-3-1) – Green Bay Packers (4-5)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Oakland Raiders (7-2) – Houston Texans (6-3)

Au Repos :

Atlanta Falcons (6-4)
Denver Broncos (7-3)
New York Jets (3-7)
San Diego Chargers (4-6)

PARTAGER

27 Commentaires

  1. Les affiches sont quand même pas top ce week.
    Pour les Eagles on risque de jouer sans Jordan Matthews et sans Zach Ertz, mais avec Paul Turner !
    Sinon on parle du pass rush, mais perso je le trouve moins impressionnant ces derniers matchs. J'imagine mal une victoire.

    • Dallas Cowboys – Baltimore Ravens
      Minnesota Vikings – Arizona Cardinals
      Seattle Seahawks – Philadelphia Eagles
      Washington Redskins – Green Bay Packers
      Oakland Raiders – Houston Texans
      Et éventuellement New York Giants – Chicago Bears, si tu kiffes une des deux équipes, moi je trouve les affiches de bonnes qualités 😀

  2. Comme toutes les semaines, Dallas affronte une équipe différente qui se trouve être la meilleure défense contre la course…
    Y'a un moment vous comprenez que ça veut rien dire ?

      • Je crois qu'on est quelques uns à avoir remarqué cela.^^
        C'est donc à cause de zeke que la meilleure défense contre la course de la ligue change chaque semaine^^. Et au final, la meilleure en fin de saison régulière sera une équipe qui n'aura pas affronté les cowboys :p

    • oué enfin ça fait un moment que c'est pas le cas… la dernière fois qu'ils ont rencontré une def #1 vs la course c'était en semaine 6.. Là on est en semaine 11 on peut accorder plus de crédit à la def de Baltimore qd même

  3. Cowboys v Ravens risque d’être vraiment un beau match. Enfin…la Ligne offensive contre la ligne défensive surtout. Avec Williams et Pierce, Elliott va avoir pas loin de 300 kg a traverser.
    Je pense que ça va être dur mais faisable pour Baltimore. Seulement si Smith, Jernigan, Hackshaw Smithers se remettent de leurs blessures avant dimanche sinon on a aucune chance, surtout si ils font rejouer Wright.

    • Baltimore vont se faire battre d'au moins 10 points minimum, et 2 TD sur du Big play pour Dak. La course pour garder le cuir, La Défense de Baltimore étant bonne au sol, Zek fera moins de 140 yards au sol 😂😂😂

  4. Waw , le preview de Kansas City vs …???… , ben on ne sait pas en fait en lisant l'article . Ça aurait été tout de même décent d'écrire une ligne ou 2 sur leurS adversaireS . Remarque ça correspond bien avec les résumés de match du pod-cast concernant les Bucs : – 1mn et des commentaires très superficiels .

    • Je peux pas t'expliquer le nombre de poadcast que j'écoutais et à la fin toujours le même sentiment "La frustration". Pourquoi? Ben parce que comme toi je trouvais ça injuste que dans une émission (qui de plus est rallongé depuis cette saison) ben on puisse parler moins d'une minute (Chrono en main véridique!) des Niners. Ok les gars on est minable, ok les gars on est pas les seuls, mais bon le seul site français qui parle de NFL merde quoi! Je suis pas bilingue comme certains de mes collègues et qui ont le privilège de les suivre via le site de la franchise. Je pense que les grands analystes qui composent l'équipe de TD Actu sont assez calés pour nous offrir des infos plus intéressantes que "le problème des Niners est plus profond". Je ne demande pas que l'on parle d'eux et des certaines autres équipes d'ailleurs pendant des heures, mais juste que l'on nous donne plus d'infos sur les franchises que nous supportons. Les lecteurs de TD actu ne se'arrêtent pas aux fans des Packers, Patriots, Seahawks et Giants.

      • Souvent l'analyse des Giants s’arrête à Beckham, c'est pas poussé non plus 😀
        Mais sinon ouais c'est toujours les 4-5 mêmes équipes qui reviennent. Les Chiefs, Bills, Jets, Titans, Buccaners… ne sont jamais vraiment cités…

        • tu dois pas vraiment nous écouter… Je parle rarement de Beckham côté Giants. On a jamais autant parlé des Titans que cette saison… On a fait plusieurs focus sur les bills en semaine 3 à 6. Mais bon je reconnais qu'il y a des teams dont l'on parle moins…Mais encore une fois que voulez vous qu'on fasse ? C'est vrai que les émissions généralistes parlant des derniers de classe sont légions…

          • Nan mais je critique pas, je constate juste. je sais très bien que c'est normal de parler des équipes en forme et des équipes du haut du classement, c'est juste que du coup sa rend les émissions un peu redondantes ^^

          • T'as le droit de critiquer. On est loin d'avoir l'émission parfaite ^^
            Mais je pense qu'on ne peut pas vraiment éviter la redondance.

          • à 4- 5 peut-on réellement parler de " dernier de la classe" en toute objectivité ? Encore un point de vue personnel . Ma remarque de départ portait sur le preview qui est sensé mettre en lumière 2 équipes qui s'affrontent. Pour ma part cela fait un bon moment que je n'écoute plus le podcast pour tout un tas de raison que je développerait pas ici.

      • Je peux comprendre vos critiques.
        Mais il me semble que vous perdez de vue ce qu'est l'émission. Une émission génaraliste qui se veut écoutable par le plus grand nombre. Ce qui veut dire : temps limité, parole plus longue sur les équipes dominantes, etc.
        N'oubliez pas que la majorité des gens ne sont pas fans d'une équipe, et nous écoute pour avoir un "tableau" de la ligue à tel moment, pas pour savoir en précision les soucis du FO des 49ers.
        Après bien sûr que l'on aimerait faire plus.. qu'on aimerait expliquer pourquoi le changement de schéma des blocks de l'OL des Dolphins est la clé de la remontée des dolphins, pourquoi ce qui se passe à SF n'est pas si mauvais, etcc… mais si l'on fait ça on passe à un podcast de 2h et surtout l'on perd les généralistes sans être assez bons pour les spécialistes…

        • Suis d'accord avec Raphael, je n'ai pas d'équipe favorite en particulier.
          Faut suivre l'actualité de la saison, comme Minesota avec un magnifique début de saison.
          On en a parlé souvent puis la dégringolade qui, du coup ne sont plus sous les coups des projecteurs.
          C'est normal,
          même dans d'autres sports comme le tennis par exemple,
          on parle plus de Djokovic, Murray que du gars placé même 25 eme rang mondiale.

          Pour suivre les schémas de blocks, feinte course/ passe et j'en passe.
          nfl all vidéo pour décortiqué tout ça.

          Bon sunday night football,
          Du coup j'ai pas encore choisis mon match a voir. 😉

    • Je peux comprendre vos critiques.
      On serait les premiers à aimer prendre 10 minutes sur un match et parler de la situation à SF, expliquer la corrélation entre le récent niveau de jay ayaji et le fait que son OL soit passer en zone block, etc..
      Mais d'un autre côté, mettez vous à notre place, parler 5-6 min de chaque équipes pour chaque match ça ferait un podcast de 1h45-2h… qui écouterait ?
      De plus, on ne peut-être complet par "choix éditorial"… il faut se mettre en tête que la majorité des auditeurs cherchent un podcast pour leur parler de tous les matchs, avoir une idée des forces dominantes à tels moment mais pas pour avoir une analyse poussée des problèmes d'une franchise A ou B…
      Dans cette optique, on arrive en semaine 11, certaines équipes sont déjà larguées, mécaniquement on passe encore moins de temps dessus car les gens qui suivent la nfl de manière globale et superficielle ne sont que peu intéressés par le sort des franchises déjà out.
      Je sais que c'est frustrant et nous le comprenons.
      Mais oubliez pas que le podcast s'ancre dans un contexte de nécessité de parler au plus grand nombre, d'être écoutable (donc sous une certaine durée)…Et que pour les infos, il y a le site qui vient compléter le podcast.

        • Je ne comprends pas trop ta réponse.
          Mon message est à prendre sur le ton de l'humour, mais c'est aussi pour dire une nouvelle fois qu'on ne peut pas parler en détail de toutes les équipes tout le temps. Quand il y a de l'actu ou qu'elles se mettent en avant, on en parle. C'est le cas des Bucs actuellement, donc on en parle. Nous n'avons rien contre des équipes en particulier et on ne les ignore pas pour le plaisir. On suit aussi l'actu.

          On a mis les Bucs en avant lors du dernier podcast, et ce sera encore le cas ce mardi, donc tu devrais être satisfait 🙂

          • Si tu relis mes commentaires précédents , tu pourras te rendre compte que je n’écoute pas le podcast et que ma critique portait uniquement sur le preview ( à relire aussi). c'est LosNiners qui s'est engouffré dans le parallèle que je faisais, relevant le manque de couverture de son équipe dan l'émission.
            Je comprend votre approche pour le podcast, mais pas sur les articles écrits, (ça coûte pas grand chose) .

          • Au temps pour moi, j'ai confondu avec un autre supporter des Buccaneers, qui lui parlait du podcast.
            Pour ce qui est des preview, la problématique est un peu la même. Le papier est déjà très long, on ne peut pas faire 20 000 signes non plus, donc ce sont des clés, et parfois ces clés portent plus sur une équipe qu'une autre.

  5. 19h Zapper ou Red Zone pour

    Detroit Lions (5-4) – Jacksonville Jaguars (2-7)
    Kansas City Chiefs (7-2) – Tampa Bay Buccaneers (4-5)
    Minnesota Vikings (5-4) – Arizona Cardinals (4-4-1)
    Dallas Cowboys (8-1) – Baltimore Ravens (5-4)

    et 22h
    Seattle Seahawks (6-2-1) – Philadelphia Eagles (5-4)

LAISSER UN COMMENTAIRE