PARTAGER

iowa-michigan-ncaa-131116

Le match de la semaine

Iowa – Michigan (3) : 14-13

Ce ne devait être qu’une formalité pour Michigan, sur le chemin vers Colombus, pour y retrouver Ohio State. Mais à l’instar d’autres programmes du Top 10, les Wolverines ont chuté dans les dernières secondes sur le terrain d’une robuste équipe d’Iowa.

Les joueurs de Jim Harbaugh font pourtant preuve de sérieux lors du premier acte. Il faut dire que les locaux leur facilitent quelque peu la tâche. Sur une quatrième tentative, dans sa moitié de terrain, le punter Ron Coluzzi s’emmêle les pinceaux et concède un turnover on downs. Malgré l’expulsion du linebacker Devin Bush, pour un « targeting » sévère, Michigan profite de cette situation pour ouvrir son compteur, sur un field goal de Kenny Allen (0-3).

Le momentum s’intensifie car même en avançant, Iowa ne concrétise pas, le kicker Miguel Recinos manquant sa tentative à trois points, après une belle course d’Akrum Wadley (167 yards au total, TD). A l’inverse, Michigan est appliqué. Et après une réception de 29 yards, signé Jehu Chesson, le coureur Ty Isaac trouve la end-zone plein centre (0-10).

Problème pour le programme d’Ann Arbor : la machine se grippe peu avant la pause. Avec une possession, juste devant leur en-but, Michigan joue la sécurité au sol. Mais le defensive tackle Jaleel Johnson trouve la brèche pour plaquer De’Veon Smith derrière la ligne. Safety pour Iowa, qui revient à -8.

Moins de trois minutes plus tard, le running back Akrum Wadley fait sauter le verrou adverse, sur une course de 27 yards, avant d’user de ses mains fiables sur une réception de 3 yards en terre promise. La transformation à deux points est manquée, et permet à Michigan de mener 10-8 à la pause.

Mais les erreurs se poursuivent côté visiteurs. Sur le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, Khalid Hill commet un fumble sur le retour pour une récupération d’Iowa en territoire adverse. Après une nouvelle course concluante d’Akrum Wadley, Keith Duncan réussit son field goal et fait passer les Hawkeyes devant pour la première fois du match (11-10).

31 ans plus tard

S’en suit une guerre des tranchées où les quarterbacks C.J. Beathard (66 yards, TD, INT) et Wilton Speight (103 yards, INT) sont sackés tour à tour. Le début du dernier quart finira par décanter les choses.

Partis de leurs 20 yards, les Wolverines bénéficient d’une faute personnelle du safety Brandon Snyder pour arriver dans la moitié de terrain opposée. Bien qu’à 51 yards des poteaux, Kenny Allen trouve la mire pour donner deux points d’avance à Michigan (11-13).

A huit minutes de la fin, Iowa tente de répliquer mais se contente d’un « 3-and-out ». Cela ne les empêche de récupérer le cuir quelques secondes plus tard, sur une interception spectaculaire du cornerback Manny Rugamba.

Première et 10 pour Iowa, près des 50, et voilà que C.J. Beathard tente la passe profonde vers Jerminic Smith. Mal lui en prend puisque le cornerback Channing Stribling est le plus prompt pour couper la trajectoire et rendre la possession à son équipe.

Moins de deux minutes à jouer, et toujours trois temps morts pour Iowa. Ils n’en utiliseront que deux, car sur la troisième tentative, Michigan perd son coup de poker sur une passe incomplète de Speight vers Amara Darboh.

Les Wolverines doivent se résoudre à punter avec une minute 30 sur l’horloge. Sur le retour, Desmond King atterrit sur les 50 avant d’être victime d’un « Face Mask ». Une aubaine pour Iowa qui martèle ensuite au sol pour arriver sur les 15 yards adverses. Auteur d’un field goal réussi en début de deuxième période, Keith Duncan ne tremble pas et offre la victoire à son équipe à l’ultime seconde, sur un coup de pied de 33 yards (14-13).

Comme en 1985, Iowa épingle Michigan sur un field goal tardif et inflige aux Wolverines leur première défaite de la saison. Cette année-là, le quarterback du programme était d’ailleurs Jim Harbaugh. Ce dernier espérera sans doute finir de nouveau avec une seule défaite sur la saison, à la veille d’un déplacement haletant à Ohio State.

Autres principaux résultats

Clemson (2) a aussi fini par craquer. Après quatre victoires de justesse (Auburn, Louisville, NC State, Florida State), les Tigers ont offert un match qui leur était promis contre Pittsburgh (42-43). Gourmands, les joueurs de Dabo Swinney ont tenté une 4e ratée près des 40 adverses, avant de voir Pittsburgh leur passer devant sur un field goal à la dernière minute. Auteur de 70 lancers (!), Deshaun Watson a forcément connu du déchet, avec 580 yards, 3 touchdowns … et 3 interceptions.

Le numéro 2, le numéro 3 … et même le numéro 4 au tapis ! A domicile, Washington (4) a subi la loi d’une irrésistible équipe de USC (20), auteure d’un sixième succès de rang (13-26). Le quarterback des Trojans, Sam Darnold, a encore fait le show, avec 287 yards et 2 touchdowns, de même que le cornerback Adoree Jackson, et ses deux interceptions précieuses.

Pendant ce temps-là : tout se passe bien pour Alabama (1). Derrière les 447 yards et 5 touchdowns au total du quarterback Jalen Hurts, le Crimson Tide n’a fait qu’une bouchée de Mississippi State, 51 à 3. Direction la finale de conférence pour les hommes de Nick Saban !

Oui, car Auburn (9) a chuté sur le terrain de Georgia (13-7). Très petit match du quarterback des Tigers, Sean White, auteur d’un 6/20, et surtout d’un pick 6 fatal du defensive back Maurice Smith.

Rien ne va plus pour Texas A&M (8). Après avoir perdu le quarterback Trevor Knight pour la saison, les Aggies ont concédé leur troisième défaite de rang contre Ole Miss. Devant au score, 21-6, à la pause, les locaux se sont écroulés devant le freshman Shea Patterson, auteur de deux touchdowns à la passe. Gary Wunderlich a terminé le travail, sur un field goal à la dernière minute.

Outre Alabama, Ohio State (5) n’a pas tremblé sur le terrain de Maryland. Victoire 62-3, derrière les 253 yards et 2 touchdowns de J.T. Barrett à la passe, les Buckeyes sont totalement relancés dans la course à la finale Big Ten.

La finale de conférence, Penn State (10) peut aussi y croire. Mais il faudra beaucoup de circonstances favorables. En attendant, les Nittany Lions sont revenus victorieux de leur déplacement à Indiana (31-45). Malgré deux picks, le quarterback Trace McSorley boucle la partie à 332 yards et 2 touchdowns.

Qui jouera des coudes avec Wisconsin (7) dans la division Big Ten Ouest ? Nebraska (19), qui a bataillé face à Minnesota, mais qui l’emporte dans la dernière ligne droite (24-17), sur un touchdown à la course du quarterback Tommy Armstrong Jr. De leur côté, les Badgers ont balayé Illinois, à Madison (48-3).

Oklahoma (11) est toujours indomptable dans la Big 12. Les Sooners ont facilement battu Baylor, 45-24. Les Bears concèdent leur troisième revers consécutif, et ont en plus perdu leur quarterback Seth Russell, blessé à la cheville.

Oklahoma State (13) est aussi toujours dans le coup. Mais que ce fut dur contre Texas Tech. Rejoint à 45-44 dans la dernière minute, les Cowboys ont été tout heureux de voir le kicker des Red Raiders manquer sa transformation.

Troisième larron de la Big 12 : West Virginia (16). Certes, le quarterback Skyler Howard a concédé trois interceptions. Mais la défense des Mountaineers a fait le boulot, annihilant une dernière offensive des Longhorns sur le fil.

Virginia Tech (14) n’a rien pu faire contre Georgia Tech à la maison. En dépit des absences du quarterback Justin Thomas et du coureur Dedrick Miles, les Yellow Jackets ont malmené leurs hôtes en première mi-temps, pour s’imposer facilement 30-20.

Personne ne semble d’ailleurs vouloir remporter l’ACC Coastal. Derrière Virginia Tech, North Carolina (17) est également tombé face à Duke (28-27). Le quarterback des Tar Heels, Mitch Tribusky, enregistre 297 yards, 3 touchdowns et 2 interceptions.

Deux programmes encore invaincus cette saison : Alabama … et Western Michigan (21). Après un mauvais début, les Broncos quittent le campus de Kent State la victoire en poche (21-37). Le running Jarvion Franklin termine avec 134 yards et un touchdown au sol.

Utah (15) s’est sorti du piège Arizona State. A Tempe, les Utes ont pu s’appuyer sur les 181 yards et deux touchdowns du coureur Joe Williams pour s’en sortir (26-49), dans un dernier quart-temps solide.

350 yards et 5 touchdowns : c’est le bilan du duo Leonard Fournette-Derrius Grice au sol, lors de la victoire de LSU (24) à Arkansas (25), 38 à 10.

Après Michigan State, Oregon a subi sa septième défaite contre Stanford, ayant de fait très peu de chances d’être éligible pour un bowl en fin de saison. Les Ducks ont connu une énième débâcle à domicile (27-52), avec 135 yards et 3 touchdowns au sol pour Christian McCaffrey.

Toujours plus de responsabilités pour Anthony Mahoungou du côté de Purdue ! Le Français a enregistré 7 réceptions contre Northwestern, son record en première division, pour un total de 54 yards. Malheureusement, il n’a pas pu empêcher une nouvelle déroute des Boilermakers (17-45), avec quatre interceptions des quarterbacks, dont trois pour le seul David Blough.

Navy a fait un grand pas vers la finale AAC. Tombeurs de Tulsa (42-40), les Midshipmen possèdent un match d’avance sur leurs victimes du jour, et sur Houston, dans la division Ouest. Une victoire à East Carolina la semaine prochaine leur garantirait le précieux graal.

Double bonne nouvelle pour Boise State (22) : non content d’avoir déroulé à Hawaii, 52-16, les joueurs de Bryan Harsin reprennent les commandes de leur division dans la Mountain West, grâce à la défaite de Wyoming à UNLV en prolongation.

En cas de qualification pour la finale de conférence, Boise State retrouvera San Diego State, déjà vainqueur de sa division. Les Aztecs ont baladé Nevada, 46-16. A cette occasion, le running back Donnell Pumphrey est devenu le cinquième joueur à cumuler 6 000 yards en première division universitaire, après Ron Dayne, Tony Dorsett, DeAngelo Williams et Ricky Williams. Rien que ça …

Ticket en poche pour Louisiana Tech, qui sera bien de la finale de conférence USA, après avoir battu UTSA, 63-35. Les Bulldogs y retrouveront Western Kentucky ou Old Dominion, au début du mois prochain.

Les actions de la semaine

En pleine bourre ces dernières semaines, Dede Westbrook fait preuve d’un impressionnant numéro d’équilibriste, lors de la victoire d’Oklahoma contre Baylor.

L’une des réceptions de la semaine est à mettre au crédit de Tanner Gentry. Gêné par un défenseur de UNLV, le receveur de Wyoming réalise un superbe catch à une main pour garder son équipe dans la partie.

En mauvaise posture, le receveur d’Arizona State, K’Neal Harry, fait preuve d’une belle vision pour tromper la défense de Utah et filer jusqu’au touchdown.

Retour à West Virginia, avec cette réception spectaculaire (et un brin chanceuse) de Ka’Raun White à Texas. Le frère de Kevin a joué un rôle précieux dans la victoire des siens à Austin.

Pour finir, l’action loufoque de la semaine, avec le receveur de Kansas, LaQuvionte Gonzalez qui la joue caméléon dans son en-but, sur un retour de kickoff. L’idée est originale, mais le résultat peu concluant.

Zoom sur : Gabe Marks

Être receveur dans le système offensif de Mike Leach, c’est un peu comme gagner au loto. Wes Welker, Danny Amendola ou Michael Crabtree, tous passés par Texas Tech, ne diront pas le contraire. Aujourd’hui, un autre prospect profite d’une attaque aérienne à outrance pour attirer l’œil des scouts NFL.

Contre California, le numéro 9 a enregistré sa 295e réception en College Football, devenant le recordman de la conférence dans cet exercice. Pour bien faire les choses, le catch qui lui a permis de dépoussiérer les livres d’histoire a été réalisé dans l’en-but adverse, pour l’un de ses deux touchdowns du jour. Les Cougars disposent aisément des Golden Bears, 56 à 21, et prennent la tête de la Pac-12 Nord, grâce à la défaite du rival Washington. La bande de Luke Falk aura d’ailleurs l’avantage de recevoir les Huskies dans deux semaines, lors d’une Apple Cup lourde de conséquences.

gabe-marks-washingtonstate-131116

A ne pas manquer en semaine 12

Les deux dernières semaines, avant les finales de conférence ! Dans la Big 12, où la saison régulière désigne le champion, le duel entre West Virginia (16) et Oklahoma (11) pourrait déjà couronner le futur lauréat, dans la lutte à distance entre les deux programmes et Oklahoma State.

En Pac-12, le nouveau leader de la division Nord, Washington State (23), se déplace chez l’actuel taulier de la division Sud, Colorado (12). Défaite interdite pour l’un et l’autre, sous peine de voir la finale de conférence leur passer sous le nez.

Toujours en Pac-12, c’est une équipe de USC (20) en pleine bourre qui se rend chez le voisin UCLA, dans un derby californien habituellement tendu et bouillant.

Enfin, un grand classique opposera LSU (24) et Florida dans la SEC, dans l’un des matches reportés à cause de l’ouragan Matthew. Les Gators pourront se qualifier pour la finale de conférence, en cas de succès à Baton Rouge.

PARTAGER

11 Commentaires

  1. #TeamCowboysCardiacs
    JPP de cette équipe haha. Tu peux basculer avec 14 points d'avance et la possesion pour attaquer la seconde mi-temps mais non c'est bien mieux un fumble pour remettre les Red Raiders dans le match.
    Merci Kliff de ne pas avoir tenté la conversion à deux points, je te fais plein de bisous.

  2. Sacrée hécatombe dans le top ten avec les 2,3,4,8,9 qui chutent. Autant c'était prévisible pour Clemson (à force de gagner à l'arrache) ou Auburn, autant Michigan et Washington se sont vautrés sans rien devoir à personne.

    Louisville a aussi eu beaucoup de mal à se défaire de Wake Forest (menés 12-3 à la MT !). On l'avait senti sur le chat mais également que ce serait très dur de tenir en 2MT pour les Demon Deacons.

    Tout ça fait bien les affaires de Wisconsin qui revient très fort dans la course aux PO alors que personne ne les voyait là en début de saison ^^ ! Ça devient aussi très intéressant pour Western Michigan, seule équipe invaincue du top 25 avec Bama !

  3. Si Texas Tech pouvait avoir la décence de donner un bowl à Mahomes pour qu'il aille chercher le record de yards …
    On pourrait avoir un Penn State-Wisconsin en finale Big10 et le vainqueur en PO (Ohio State doit perdre contre Michigan et Penn State tout gagner ce qui donnerait 2 D mais le tie-breaker à Penn State -record conférence contre Michigan et victoire contre Ohio State).
    Avec toutes ces défaites, il va falloir penser à considérer Western Michigan comme un candidat aux PO :
    Clemson est vraiment pas fou, et une autre défaite n'est pas à exclure. Ainsi, le vainqueur de l'ACC ne serait pas assuré d'une place en PO, comme la Big12 si plusieurs défaites se mêlent dans le triangle WV-OU-OKst.
    Seul Alabama et le vainqueur de la Big10 semblent sûr d'une place.
    Côté PAC12 je donne un petit avantage à Colorado, mais Washington State est impressionnant et 3 victoires (@Colorado, contre Washington et la finale contre Colorado/USC) pourrait être suffisant pour être le 4e larron en PO.

    • Je ne pense pas que la course aux PO soit tant relancée que ca (enfin, pour être plus precis, pas concernant la provenance des participants).

      * Alabama a une autoroute jusqu'en PO
      * La Big X est bien trop dense pour ne pas avoir de représentant en PO. Petite pièce sur Ohio State, même si retrouver y Penn State serait très sympa.Wisconsin…. je suis pas convaincu
      * L'ACC, que ce soit Clemson ou alors Louisville qui met cartons sur cartons depuis leur défaite contre les Tigers
      * La Pac 12, Washington reste pour moi le favori, ils ont leur destin entre leurs mains.

      Western Michigan en bowl majeur, tant mieux, c'est rafraichissant. Western Michigan en PO? Aucun intérêt, ils s'en retourneront chez eux avec une 60aine de points dans l'escarcelle

      La BIG XII est, à mon grnd regret, hors jeu, avec un vainqueur qui s'en sortira avec au moins 2 défaites (j'aimerais pourtant croire au perfect de WVU)

  4. Pen state sera peut être en finale!

    Même si elles ont perdu les équipe du top 4 reste les meilleurs du college football cette année. Michigan et ohio state doivent se départager et les deux whashigton mais sinon ce qui est derrière c'est un ton au dessous.

    • Louisville et Oklahoma, c'est assez proche. Je pense que Louisiana State s'en rapproche egalement, ils sont à 1 QB de pouvoir jouer les troubles fetes (même situation pour TAMU desormais

      • Louisville à perdu contre Clemson et Louisiana a peut être une bonnne def mais son attaque est uni dimensionnel et tien de Fournette. Oklahoma peut être la surprise.

        • Attention, je précise mon propos, je parle du niveau général des équipes, pas de leurs chances d'atteindre les PO

          36-42, @ Clemson. Le calendrier est tel que Clemson a eu l'avantage cette année. De là à dire que Clemson est supérieur à Louisville, il y a un monde.

          Concernant LSU, avec des receveurs stars comme M.Dupree ou T.Dural, c'est déprimant de les voir si mauvais à la passe. Bis repetita de la période Landry / Beckham Jr avec un pauvre Z.Mettenberger en QB

          OU, c'est un peu l'inconnu. 2 grosses défaites Hors-conférence pour débuter, depuis, une sérénité affichée en BIG XII. QB M.Mayfield peut faire basculer un match

  5. Même si Jackson a marqué le match, le receveur Ross a été trés bon contre USC.
    Cette équipe de Washington sera souvent mentionné dans le top 50 de la prochaine draft : Jones (CB), Ross (WR), Baker (S)…

LAISSER UN COMMENTAIRE