PARTAGER

Mike_McCarthy_08_11_2016

Avec une fiche de 4 victoires pour 5 défaites, les Packers déçoivent cette saison. Mais l’entraîneur Mike McCarthy ne doute pas de ses capacités.

« Je ne suis pas dans la crainte. Je suis un façonneur, un développeur. Je construis une équipe avec une culture. Nous n’avons pas bien joué. Nous avons parlé de ce que nous avions fait de mal lors de la défaite face aux Titans ».

A-t-il peur d’être licencié si les mauvais résultats s’enchaînent ?

« Regardons les faits : je suis l’un des coachs qui a eu le plus de succès en NFL. Donc je ne pense pas à ça »a-t-il affimé  sur ESPN.

Il faut dire que son palmarès parle pour lui. En dix saisons à la tête de Green Bay, il n’a connu qu’une saison négative, en 2008 (6 victoires – 10 défaites), et a remporté le Super Bowl XLV. Difficile dans ces conditions de se séparer de lui…

PARTAGER

9 Commentaires

  1. Euh… difficile de se séparer de lui ? Je ne suis pas vraiment d'accord. Depuis son match perdu contre les Hawks il y a deux ans (une erreur professionnelle de grande envergure ; je ne m'en pleins pas !) je pense qu'on peut remettre en cause son statut. Il a beaucoup gagné certes mais il arrive en fin de course chez les Packers qui ont besoin d'un nouveau souffle. Typiquement le genre d'entraîneur qui pourrait faire du bien à une équipe de bas de tableau.

  2. Oula, petite crise de melonite Mike ? Mais pour reprendre tes propres mots: "qui a eu" (au passé) du succès, parce qu'au présent, c'est franchement pitoyable. Quant à ta "culture" d'équipe, t'es bien gentil, mais si elle produit ça sur le terrain, tu peux te la carrer où je pense. Parler de ce qu'on fait pas bien, ça va un moment, mais quand ce n'est pas suivi d'actes, des têtes doivent rouler.

    C'est pas comme si t'étais bénévole Mikey, t'es payé cher pour proposer un produit consommable. On demande pas forcément la victoire parce que c'est du sport donc tout peut arriver, mais la merde que tu nous sers match après match est indigne d'une franchise NFL ! Déjà, si tu pouvais admettre que tu t'es planté dans les grandes largeurs cette saison, ça soulagerait pas mal de monde…

  3. Le melon … Ce n'est pas pour être ingrat, mais le passé n'exonère pas des critiques du présent, au mieux ça les retarde. Mais vu son équipe, il devrait faire bien mieux, et surtout revoir son playbook. Donc bouge toi ou tu finiras dehors.

LAISSER UN COMMENTAIRE