PARTAGER

cj-prosise-seahawks-16112016Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Ezekiel Elliott (RB) – Dallas Cowboys : 21 courses, 114 yards, 2 touchdowns + 2 réceptions, 95 yards, 1 touchdown
Les Cowboys ramènent actuellement leurs fans en 1977. Cette année-là, la franchise de Dallas, coachée par Tom Landry, s’était imposée huit fois consécutives et son running back novice, Tony Dorsett, avait cassé la barrière des 1000 yards au sol. Les lanceurs Troy Aikman et Tony Romo, ou les coureurs Emmitt Smith et DeMarco Murray ont ensuite brillé dans le Texas, mais ils n’ont jamais pu imiter les exploits de leurs aînés. Les jeunes Dak Prescott et Ezekiel Elliott viennent d’y parvenir et, depuis dimanche soir, leur équipe possède seule le meilleur bilan en NFL (8-1).

Rookie défensif de la semaine

Leonard Floyd (LB) – Chicago Bears : 5 plaquages, 1.5 sack, 1 passe déviée
Quand ils ont sacrifié un choix du 4e tour, pour pouvoir monter à la 9e place puis enrôler Leonard Floyd, les Bears ont surpris de nombreux spécialistes. Ceux-ci ne voyaient ainsi pas l’ancien de Georgia comme un joueur prêt pour le haut niveau. Mais, après un départ timide, le linebacker de 24 ans est en train de combler les attentes de ses dirigeants. Lors des trois dernières sorties de Chicago, Floyd a enregistré 4.5 sacks, et beaucoup d’autres actions décisives au sol. Le ciel de l’Illinois pourrait donc bientôt s’éclaircir, même s’il s’est bien assombri ces derniers temps.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. C.J. Prosise (RB) – Seattle Seahawks : 17 courses, 66 yards + 7 réceptions, 87 yards
Pour compenser l’absence de Thomas Rawls et la méforme de Christine Michael, Pete Carroll et son staff ont décidé, dans le Massachusetts, de donner le volant de leur attaque terrestre à un petit nouveau. Titularisé pour la première fois par Seattle, C.J. Prosise a su se montrer à son avantage contre New England. Précis et patient, le coureur de 22 ans a permis aux Seahawks de trouver un équilibre offensif très précieux, en alternant ballons portés et attrapés dans la défense des Patriots.

2. Dak Prescott (QB) – Dallas Cowboys : 22/32, 319 yards, 2 touchdowns
Cette fois-ci, c’est une certitude : l’heure de Dak Prescott est arrivée. Une page se tourne à Dallas puisque Tony Romo, quarterback le plus prolifique de l’histoire des Cowboys (34 154 yards), est désormais le 2e choix, derrière son homologue de 23 ans. Il faut dire que ce week-end, Prescott a encore frappé un grand coup, en permettant aux siens de gagner un match serré et intense à Pittsburgh. Et pour couronner le tout, son entente avec Dez Bryant, sa cible principale, progresse chaque semaine.

3. Carson Wentz (QB) – Philadelphia Eagles : 25/36, 231 yards
Face aux Falcons, Carson Wentz a perdu une balle au contact et, pour la 3e fois en neuf parties, le chef d’orchestre de Philadelphie n’a pas atteint l’en-but adverse. Mais, s’il a déjà produit des statistiques plus flatteuses, le numéro 11 a dominé son sujet avec une sérénité toujours étonnante. « Ce succès sur Atlanta, c’est peut-être sa prestation la plus complète jusqu’ici. Lorsqu’il n’a pas besoin de tenter 40 passes, Wentz est dans sa zone de confort », a confié l’analyste Ron Jaworski (ESPN).

4. Tajae Sharpe (WR) – Tennessee Titans : 3 réceptions, 68 yards, 1 touchdown
Les Titans se sont amusés contre Green Bay, en inscrivant près de 50 points. En grande forme, Marcus Mariota a distribué et Tajae Sharpe, sélectionné au 5e tour et intéressant pendant la présaison, a mangé une bonne part du gâteau. Dynamique, le receveur de 21 ans s’épanouit au sein d’une attaque de Tennessee plutôt séduisante. En mimant une sieste pour sa première célébration en NFL, Sharpe a par contre compris qu’un trop-plein d’enthousiasme vaut souvent un mouchoir jaune.

5. Justin Simmons (S) – Denver Broncos : 3 plaquages, 1 extra-point contré
Justin Simmons n’est certainement pas le membre le plus redouté de l’escouade défensive des Broncos mais, chez les Saints, le safety de 22 ans s’est mué en super-héros d’un soir pour Denver. Alors que la Nouvelle-Orléans pouvait prendre une longueur d’avance, à 82 secondes de la fin du match, Simmons a enjambé la protection de Wil Lutz, pour contrer l’extra-point du kicker local. Son coéquipier Will Parks (S), lui aussi débutant, est ensuite allé inscrire les deux points de la victoire.

PARTAGER

16 Commentaires

  1. J'aurais plutôt mis Smallwood au lieu de Wentz côté Eagles.
    Quitte à reconnaître les qualités d'un rookie avec une fiche statistique pas forcément révélatrice, je trouve que ça a été plus flagrant côté RB, même si la performance de Mathews a un peu éclipsé sa contribution 🙂

  2. Admirez le "travail" de Rollins des Packers sur la vidéo de Tajae Sharpe, non seulement il est à la rue en couverture, mais il se doit se prendre pour mister fantastic en effectuant son saut improbable pour dévier le ballon, ce qui laisse Sharpe tranquille pour aller au TD…

    • Tout a fait remarquable en effet.
      Le secondary des Packers n'a pas fait forte impression sur les 3 matches que j'ai vu d'eux, mais 48 points et des sauts de crapauds pareils, c'est dur…

      Il est toujours comme ca, ou c'etait juste pour passer pour un blaireau cette fois-la?
      Si, c'est frequent, la question restant : comment se retrouve-t-il titulaire?

      • Alors avec les blessés( Shields, Randall, Goodson), c'est notre CB n°1 dans la hierarchie devant Gunter (UDFA 2nde année) et Hawkins(UDFA 1ère année).
        Rollins est un rookie de 2ème année, 2nd tour de draft. La saison dernière, c'était moyen bien, correct en couverture, on pouvait esperer une progression, perso je l'ai trouvé meilleur que le first pick, Damarious Randall, mais cette saison, je crois que le vestiaire part en sucette, le message du staff ne passe plus, les joueurs n'y croient plus, ont parfois l'air d'être à côté de leurs pompes.
        Randall, Gunter et même Goodson qui a moins joué ont eu leurs moments de solitude aussi cette saison. Notre secondary est à la ramasse et malgré d'autres prestations de ce genre, il sera encore titulaire.

  3. Personnellement hyper content pour Prosise qui était un de mes coureurs favoris en NCAA. Derrière les sensations Elliott, Fournette ou D. Cook, il me semblait largement sous-estimé. La pioche des Seahawks est excellente. Dans une ou deux saisons, on verra peut-être débarquer un autre RB dont on parle peu ou tout du moins pas assez : Saquon Barkley le RB de Penn State.

  4. Tajae sharpe n'a pas simulé une sieste mais s'est mis en PLS (position latérale de sécurité), un terme très apprécié des trolls actuels sur le net… 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE