PARTAGER

tony-romo-161116C’est ce qui s’appelle l’élégance. Mardi, Tony Romo est venu s’exprimer en conférence de presse quelques heures après l’annonce fatidique des Cowboys : Dak Prescott garde le poste de titulaire.

Romo n’a pas répondu aux questions. Il a simplement lu un petit discours. Mais les mots étaient bien choisis. Au milieu des cinq minutes d’intervention, il a notamment eu des mots très francs sur la situation.

« Il (Dak Prescott) a gagné le droit d’être notre quarterback », a-t-il expliqué. « Aussi difficile que ce soit à dire pour moi, il a guidé notre équipe vers un bilan de 8 victoires et une seule défaite, et c’est difficile à faire. »

« Je pense que nous savons tous que quelque chose de magique se passe avec notre équipe. Je ne vais pas affecter Dak ou cette équipe de manière négative en devenant une distraction. Je pense que Dak sait que je suis derrière et je pense savoir qu’il est derrière moi. »

Le temps passe

Au début de son intervention, le vétéran s’est aussi fait nostalgique.

« Les saisons passent. Les matchs deviennent plus précieux. Les chances de succès diminuent. Votre successeur potentiel est arrivé. Blessé deux ans de suite en ayant passé la trentaine. La presse chuchote. Tout le monde doute. Vous avez passé votre carrière à travailler pour en arriver là. Maintenant il faut tout recommencer. »

« Vous vous sentez presque exclu. Les coachs sont compatissants, mais ils doivent continuer à entrainer et vous n’êtes plus là. C’est un moment sombre, peut-être plus sombre que jamais pour moi. »

Triste ton, pour un joueur qui a tout de même offert de belles émotions à Dallas au cours des dernières saisons.

Il faut tout de même relativiser une chose : nous sommes en semaine 11. Il reste encore beaucoup de temps dans la saison, et une blessure n’est jamais loin, pour n’importe quel joueur.

Et même s’il ne rejoue pas à Dallas, à 36 ans, Romo pourrait être une option très tentante pour beaucoup d’équipes s’il est coupé ou échangé pendant l’intersaison.

PARTAGER

18 Commentaires

  1. Si tu te blesses pas Tony viens avec Arians chez les Cards on a l'effectif pour toi t'as plus qu'à prendre les commandes parce que Palmer là ça devient très lourd par moment… 🙂

    • Romo à Arizona ??? Je ne vois pas trop l'intérêt. Il est injury prone, et rien ne nous dit qu'il va récupérer son niveau d'avant. Palmer est dans le dur cette saison mais je ne le trouve pas intrinsèquement moins bon que Romo. Romo qui rappelons-le n'a que 2 victoires en PO…

      • Non mais c'était à prendre au second degrés dans le sens où pour moi Romo est fini, beaucoup trop de blessures, même dernière la meilleure ligne de la NFL il arrive jamais à tenir une saison alors derrière Arizona… n'en parlons pas. C'est pourquoi je disais "Tony si tu te blesses pas". Après pour ce qui est du niveau des deux à pleines santé Tony Romo est quand même plus propre dans ses prises de décisions que Palmer. Et son bilan est toujours meilleur que Palmer qui n'a au final qu'une seule victoire en playoffs en 16 ans de carrière. A savoir qu'elle se termine en OT grâce à un Fitz de légende. Je pense que Romo à plus de sang froid que Carson Palmer dans les moments importants.
        Ceci dit avec le staff des Cardinals, l'effectif, Keim et Aians, Palmer peut faire le job pour les ambitions de cette équipe mais l'idée de Romo dans un autre contexte aurait été plutôt objective

        • Ah, mes excuses alors 🙂
          La saison des Cards doit être frustrante pour les fans, avec le trade de Jones et la confirmation de Johnson en attaque, ça s'annonçait bien pour vous en début de saison.
          Avec plusieurs bons choix de draft hauts placés en mai, pourquoi pas revenir plus fort l'an prochain, ça ne serait pas étonnant

  2. Grand Monsieur, Tony Romo !
    Pas tout le monde ne l'aurait fait, j'en suis persuadé, ça du être tres difficile pour lui aussi j'imagine.
    Vraiment tout à son honneur, le genre de geste qui marque et dont on se souvient.

  3. Tony tu as trop de classe!!! Donc pour ta prochaine équipe sil te plaît oublies New York ne va pas au Jets tu vas Y mourir dans la honte et l indifférence que cette équipe projette sur leurs QB!!

  4. La classe. Il peut partir et faire quelque chose ailleurs, du moment qu'il a une bonne ligne histoire de ne pas se faire couper en deux à chaque matchs, y a quelque chose à faire.

  5. Waouh, grande classe et grand professionalisme Monsieur Romo, combien d'autres n'auraient pas hésité à mettre le bordel dans le vestiaire? Mine de rien, c'est une épine dans le pied des Cowboys en moins.
    Et surtout des mots simples et sincères qui font tout simplement du bien à entendre au milieu de tellement de langue de bois de nos jours.

  6. Chez les Broncos ? Pour refaire le coup de Peyton. Si Romo veut un titre, c'est clairement cette équipe qu'il doit aller! Et ça deplairait pas aux Broncos d'avoir Romo pour 1 ou 2ans et récupérer un titre

LAISSER UN COMMENTAIRE