PARTAGER

saints_panthers_18112016

Carolina Panthers (4-6) – New Orleans Saints (4-6) : 23-20

Pour continuer à croire aux Playoffs, les Panthers n’avaient pas le choix, il fallait battre les Saints. Mission accomplie ! Malgré un nouvel écroulement dans le quatrième quart-temps, les hommes de Ron Rivera ont pris le meilleur sur une équipe de New Orleans méconnaissable en attaque pendant une grande partie du match.

Également peu inspirée offensivement, l’équipe de Carolina a toutefois pu compter sur une défense solide qui n’a accordé que très peu de big plays, tout en forçant des turnovers qui se sont traduits par des points au tableau d’affichage.

Trop d’erreurs du côté de New Orleans

En possession du ballon pour le premier drive de la rencontre, les Saints commencent le match de la pire des manières puisque Drew Brees (35/44, 285 YDS, 2 TD, 1 INT, 1 fumble perdu) perd le ballon sur un sack. Heureusement pour eux, la défense parvient à exercer une grosse pression sur Cam Newton (14/33, 192 YDS, 1 TD) et ainsi limiter Carolina à trois points (3-0).

Sur la série suivante, New Orleans réagit à base de passes courtes avec un Brees qui réussit sept lancers d’affilée, ce qui permet aux Saints de revenir au score sur un field goal (3-3). Cependant, dans le deuxième quart-temps, les hommes de Sean Payton prennent l’eau.

D’abord, ils encaissent un touchdown au sol de Jonathan Stewart (18 courses, 31 YDS, 1 TD) après une interception de Kurt Coleman (10-3). Ensuite, ils autorisent non seulement un nouveau field goal (13-3), mais en plus leur kicker Wil Lutz est bloqué sur une tentative de 38 yards. Et comme si ça ne suffisait pas, Cam Newton envoie une bombe en direction de Tedd Ginn Jr. (3 REC, 46 YDS, 1 TD) juste avant la pause, qui enfonce New Orleans en réceptionnant le ballon dans la end zone (20-3).

Carolina se fait peur mais assure l’essentiel

Au retour des vestiaires, les choses ne s’arrangent pas vraiment pour les Saints. En effet, ils sont incapables de réduire l’écart dans le troisième quart-temps puisque l’on assiste qu’à deux drives qui se terminent par un field goal de part et d’autre (23-6).

Il faut en fait attendre le début du dernier quart pour voir New Orleans recoller un peu au score, grâce à un touchdown du receveur Brandon Coleman suite à deux belles courses de Tim Hightower (12 courses, 69 YDS, 8 REC, 57 YDS) (23-13). Derrière, la défense surfe sur la vague et bloque les Panthers à plusieurs reprises, eux qui perdent en plus leur linebacker Luke Kuechly sur blessure.

A trois minutes de la fin, New Orleans continue sa belle remontée en inscrivant un nouveau touchdown par l’intermédiaire de Coby Fleener, qui conclut un drive de 13 jeux et 76 yards (23-20). A ce moment-là du match, on se dit que Carolina est en train de refaire le coup de la semaine dernière contre Kansas City, mais les Panthers parviennent à faire tourner le chronomètre et ainsi mettre Drew Brees et les siens dans une situation très difficile. Ces derniers récupèrent le ballon avec seulement 15 secondes à jouer et sans surprise, ils sont incapables d’en faire quoi que ce soit. Game over !

PARTAGER