PARTAGER

bill-obrien-texans-18112016La Draft 2014 a offert aux Houston Texans une occasion unique de se reconstruire.

Propriétaire du premier choix, leur choix s’est porté sur Jadeveon Clooney, considéré comme le meilleur joueur de la classe. Très bien placé au second tour aussi, la franchise aurait pu porter son dévolu sur le quarterback Derek Carr. Son physique jugé insuffisant, les Texans ont préféré sélectionner le guard Xavier Su’a-Filo, laissant filer Carr aux Raiders. Résultat, les Raiders sont en très bonne forme avec leur quarterback du futur, et les Texans cherchent toujours un homme capable de mener leur attaque.

Avant d’affronter Carr et les Raiders à Mexico, Aaron Wilson du Houston Chronicle a demandé à O’Brien s’il avait des regrets par rapport à ce choix.

« Nous avons évalué tous les quarterbacks de la Draft, et il était clairement l’un des meilleurs » dit O’Brien. « Quand la Draft est arrivée, nous avons juste essayé de prendre la meilleure décision pour l’équipe, et c’est ce que nous avons fait. Nous avons choisi les joueurs qu’on a choisi, et nous sommes heureux de qui on a choisi, mais oui Derek a une bonne année ».

Pour certains, les Texans ont laissé passer une occasion unique de se tourner vers le futur. D’autres pensent que le fait que le frère aîné de Derek, David, ait vécu une carrière difficile avec les Texans alors qu’il a été choisi avec le 1er choix de la Draft en 2002 a également joué. Les Texans ont en tout cas une bonne occasion de faire taire les sceptiques ce lundi.

PARTAGER

9 Commentaires

    • Ouais mais c'est pas bien pour le joueur drafté, genre le coach dit à la presse qu'il est trop dèg' de t'avoir drafté, il aurait préféré un autre… 🙁

  1. On ne peut pas refaire l'histoire. Carr aurait-il eu le même début de carrière à Houston ? Personne ne peut le savoir, tellement de choses entrent en compte et peuvent basculer dans un sens comme dans l'autre. Et je pense que le fait que son frère ait déjà joué à Houston, pouvait être une mauvaise chose pour Derek.

LAISSER UN COMMENTAIRE