PARTAGER

colorado-washingtonstate-201116

Le match de la semaine

Colorado (10) – Washington State (22) : 38-24

Un avant-goût de finale Pac-12 ? Le choc de la conférence, entre les deux leaders de division, a en tout cas tenu toutes ses promesses. Habitués à fréquenter les bas-fonds de la Pac-12, au cours de la dernière décennie, Colorado et Washington State avaient une occasion en or de s’affirmer enfin sur la scène régionale, voire nationale.

Les Buffaloes commencent d’ailleurs tambour battant. Après avoir poussé les visiteurs à punter, le quarterback Sefo Liufau (453 yards au total, 3 TD) prend les choses en main, bien aidé par son running back polyvalent, Phillip Lindsay (144 yards, 2 TD au sol). Ce dernier se distingue d’abord par une course de 22 yards qui amène le ballon dans la zone rouge. Il conclut le drive sur le jeu suivant, avec un sprint de 9 yards jusqu’à l’en-but (7-0).

Washington State est cueilli à froid, mais ne s’en laisse pas conter. Sur la série suivante, le running back Jamal Morrow (135 yards au total, TD) fait jouer son aptitude à casser des plaquages pour acquérir un gain de 32 yards à la course. Le quarterback Luke Falk (26/53, 325 yards, 3 TD, INT) n’a plus qu’à servir Robert Lewis dans la end zone pour un touchdown de 14 yards.

WSU s’empare déjà du momentum, car sur la même action, le safety Afolabi Laguda est exclu pour un targeting litigieux. Quelques minutes plus tard, Phillip Lindsay commet un fumble recouvert par la défense des Cougars, près des 50. Si le field goal d’Erik Powell est manqué, Washington State finira par prendre l’avantage peu de temps après.

Après avoir contrecarré une 4e et 2 pour Colorado dans leur moitié de terrain, les joueurs de Mike Leach punissent leurs hôtes sur une passe longue distance de Luke Falk pour Jamal Morrow. Le numéro 25 convertit l’offrande sur 46 yards pour faire passer son équipe devant au tableau d’affichage (7-14).

Les soucis s’accumulent pour Colorado, qui perd son meilleur receveur, Bryan Bobo, sur blessure. Les Buffaloes ratent aussi un field de goal de 38 yards, peu avant la pause, sur une tentative avortée du kicker Davis Price. Mais cette équipe a de la ressource, et après avoir alerté Devin Ross et Jay MacIntyre dans les airs, Sefo Liufau égalise sur une course de 3 yards. Un moindre mal donc pour des locaux menés de 3 points à la pause, après un coup de pied réussi d’Erik Powell (14-17).

En deuxième mi-temps, les choses s’accélèrent très rapidement. Sur la toute première série, Sefo Liufau sanctionne un Facemask de Nnamdi Oguayo pour faire la différence au sol. Au terme de deux courses, dans la zone rouge adverse, il refait passer son programme devant, 21-17.

Luke Falk écoeuré

Les Buffaloes ont bien l’occasion de porter un premier coup de grâce, mais malgré une possession en territoire ennemi, Devin Ross est recalé sur une 4e et 7 trop courte. Turnover on downs.

Passés près de la correctionnelle, les coéquipiers de Luke Falk réagissent de suite. Après une nouvelle échappée de 30 yards de Jamal Morrow, le quarterback sert John Thompson dans l’en-but pour un touchdown de 7 yards (21-24).

Débridé, ce match devient complétement fou. Le drive qui suit voit Phillip Lindsay prendre l’espace pour glaner 27 yards. Le coureur commet un fumble sur la même action … mais son receveur recouvre. Quelques secondes plus tard, Sefo Liufau refait parler ses jambes de feu pour inscrire un troisième touchdown personnel de 11 yards (28-24).

L’heure de la réponse pour « Wazzu » ? Oui, car le cornerback des Buffaloes, Chidobe Awuzie commet un facemask qui amène l’adversaire dans sa moitié de terrain. Luke Falk atteint ensuite les portes de la zone rouge sur une réception de Tavares Martin Jr. Moment choisi par la défense pour mettre les barbelés. Après deux courses infructueuses, Luke Falk voit les deux passes qui suivent stoppées pour un turnover on downs des Cougars.

Sans doute très gourmand, malgré le temps restant (13 minutes), Washington State ne s’en remettra pas. Malgré la blessure momentanée de Liufau, Colorado progresse et Jay MacIntyre réussit une réception délicate plein centre pour faire avancer son équipe. Suffisamment pour permettre à Chris Graham de réussir un coup de pied de 46 yards.

Mené de 7 points, Washington State n’avance plus et pour ne rien arranger, Luke Falk perd toute précision, à l’image de cette passe trop longue vers un Gabe Marks parfaitement démarqué. Obligés de punter, les visiteurs subissent les nouveaux coups de boutoir offensifs de Colorado. Revenu, Sefo Liufau s’appuie sur Devin Ross pour un gain conséquent à la passe. Le puissant Phillip Lindsay finit brillamment le travail, sur une charge monumentale qui traine la défense des Cougars jusqu’à l’en-but, avec l’aide de ses partenaires.

38-24, et Boulder est en fusion. D’autant que la défense continue d’écoeurer le représentant de la Pac-12 Nord. Un sack d’Addison Gillam, une passe parfaitement défendue par Tedric Thompson et enfin un fumble forcé de Jimmie Gilbert, recouvert par les siens. C’en est trop pour Luke Falk, qui subira même sa première interception du match, aux mains de Tedric Thompson, sur la dernière action.

Obligé de l’emporter pour rester maître de son destin, dans la division Sud, Colorado a répondu présent, des deux côtés du ballon. Pour Washington State, la défaite est amère, mais elle ne remet pas en cause une qualification pour la finale de conférence. Un ticket que les Cougars tenteront de décrocher en recevant Washington, la semaine prochaine, lors de l’Apple Cup.

Autres principaux résultats

Les grosses écuries ont été plus efficaces cette semaine, mais que ce fut dur pour Ohio State (2), sur le terrain de Michigan State. Rejoint à 17-16 sur un touchdown du coureur L.J. Scott, à la dernière minute, les Buckeyes et le safety Malik Hooker ont dû intercepter une conversion à deux points pour valider leur succès à East Lansing.

Loin d’être impressionnant, Michigan (3) a assuré l’essentiel, sous la neige. Derrière le running back De’Veon Smith (158 yards, 2 touchdowns à la course), les Wolverines sont venus à bout d’Indiana, 20 à 10.

Pour finir avec la Big Ten Est, Penn State (8) a déroulé sur le terrain de Rutgers, pour l’emporter 39-0, derrière les 92 yards et un touchdown de son coureur Saquon Barkley. Si les Nittany Lions s’imposent contre Michigan State, la semaine prochaine, une victoire d’Ohio State contre Michigan les enverrait en finale de conférence.

Une finale que Wisconsin (7) touche du doigt à l’Ouest. Les Badgers ont étouffé Purdue et son quarterback David Blough (3 interceptions) pour s’adjuger la rencontre (20-49). Dans ce climat, Anthony Mahoungou n’a pu se mettre en évidence, avec aucune réception au compteur.

Grâce à une grosse défense (et les deux sacks de Freedom Akinmoladum), Nebraska (18) n’a fait qu’une bouchée de Maryland, à domicile (28-7). Les Cornhuskers restent en embuscade pour une finale Big Ten, mais devront compter sur une défaite de Wisconsin contre Minnesota la semaine prochaine.

C’est un Alabama (1) diesel qui a finalement disposé de Chattanooga, programme de I-AA, 31 à 3. Le quarterback Jalen Hurts termine avec 136 yards à la passe, mais 3 touchdowns à la clé.

Déjà qualifié pour la finale SEC, le Crimson Tide retrouvera Florida (23) dans quinze jours à Atlanta, pour un remake de la saison passée. Comme souvent, les Gators ont obtenu leur graal grâce à leur défense, en stoppant LSU (16) sur une position Goal Line à la dernière seconde (10-16).

Clemson (4) disputera bien la finale de conférence ACC. Les coéquipiers de Wayne Gallman (161 yards et 2 TD au sol) ont commencé fort pour éviter toute frayeur sur le terrain de Wake Forest (13-35). Les Tigers retrouveront Virginia Tech ou North Carolina en finale.

Une mauvaise nouvelle de plus pour Louisville (5), qui a sans doute dit adieu aux playoffs, lors de son déplacement à Houston. Littéralement abandonné (11 sacks), le quarterback Lamar Jackson n’a pas fait de miracle, dans la défaite de son équipe (34-10).

Washington (6) a réagi face à Arizona State. Menant 24-0 à la pause, les Huskies ont assuré un succès tranquille, 44 à 18 et profite de la défaite de Washington State pour reprendre les commandes de la Pac-12 Nord.

Dans la division Sud, USC (13) ne s’est pas privé pour mettre la pression sur Colorado. Dans le derby californien, les Trojans ont vaincu UCLA, au Rose Bowl, 36 à 14, derrière les 121 yards et 2 touchdowns de Ronald Jones au sol.

Pour Utah (12), en revanche, la finale de conférence n’est plus qu’un espoir déçu. Les Utes ont été surpris à domicile par Oregon, 30 à 28, la faute à un touchdown du receveur Darren Carrington dans les dernières secondes.

« The Game » a tourné à l’avantage de Stanford (24) sur le terrain de California. Christian McCaffrey retrouve peu à peu toutes ses sensations, avec 284 yards et 3 touchdowns au sol.

Dans la Big 12, le titre se jouera entre Oklahoma (9) et Oklahoma State (11). Les Sooners n’ont laissé que peu de chances à West Virginia (14), 56 à 28, malgré les 331 yards à la course du joueur des Moutaineers, Justin Crawford. Les Cowboys ont eux aussi mis le bleu de chauffe pour dompter TCU, à Fort Worth, 31 à 6. Les deux programmes se retrouveront dans deux semaines, à Norman, pour des Bedlam Series qui s’annoncent encore sous haute tension.

Soirée cauchemardesque pour Charlie Strong et Texas. Non content d’avoir été battu par Kansas (24-21), après prolongation, les Longhorns ont dû composer sans  le quarterback Shane Buechele et le linebacker Malik Jefferson, blessés. De quoi ternir la nouvelle belle prestation de D’Onta Foreman, auteur d’un 13e match consécutif à plus de 100 yards (250 et 2 TD sur la rencontre).

Notre Dame n’a pas plus le sourire. Longtemps dominateurs, les Fighting Irish ont fini par céder, à domicile, contre Virginia Tech (31-34). Le quarterback DeShone Kizer termine à 235 yards et 2 touchdowns à la passe pour la fac de South Bend.

Navy sera bien au rendez-vous de la finale de conférence AAC. Les Midshipmen s’imposent à East Carolina (31-66), avec un quarterback Will Worth toujours aussi inspiré au sol (159 yards et 4 touchdowns). L’institution militaire retrouvera South Florida ou Temple, dans quinze jours.

Western Michigan (21) peut toujours espérer une saison sans défaite. Les Broncos ont malmené Buffalo à domicile, 31-0, et ne sont plus qu’à un match de la finale de conférence MAC, où ils affronteraient les Ohio Bobcats ou les Miami Redhawks.

La meilleure équipe classée du Group of Five, Boise State (20) s’est appuyée sur les 206 yards et 4 touchdowns du coureur Jeremy McNichols pour dominer UNLV, dans l’Idaho. Avec la défaite de New Mexico, à Colorado State, les Broncos se retrouvent à la lutte avec Wyoming pour le titre de division, histoire d’affronter San Diego State en finale de conférence.

Les actions de la semaine

Il est l’un des defensive backs les plus sous-côtés de première division universitaire. Kevin King n’a pas manqué de rappeler son importance, contre Arizona State, avec cette impressionnante interception à une main.

Dans la rubrique « pas besoin de l’autre main », le coureur de North Carolina, T.J. Logan, n’est pas mal non plus. The Citadel, programme de I-AA, en a fait l’amère expérience.

Où s’arrêtera Dede Westbrook ? Déchainé ces dernières semaines, le receveur d’Oklahoma s’est tracé sa route contre West Virginia, en raffûtant de manière autoritaire un linebacker des Moutaineers.

Zoom sur : Haason Reddick

Depuis l’arrivée de Matt Rhule à la tête des Temple Owls, on s’habitue à voir la défense sortir des joueurs vedettes. Après Tyler Matakevich, Matt Ioannidis ou Tavon Young en 2015, c’est un nouveau prospect qui devrait attirer l’oeil des scouts NFL. Car si Haason Reddick n’est pas le plus souvent cité pour ses performances, l’edge rusher a un panel assez large, étant capable de presser le quarterback, tout en jouant sur sa vitesse pour assurer la poursuite ou la couverture. Contre Tulane, le joueur senior a participé à la balade défensive de son équipe (31-0) en réalisant cinq plaquages et un sack, son huitième de la saison. De quoi laisser les Owls dans la course pour une finale de conférence AAC.

haason-reddick-temple-ncaa-201116

A ne pas manquer en semaine 13

Grosse semaine de rivalité en prévision ! Dernier match de saison régulière, aussi, pour énormément d’équipes, toujours en course pour une finale de conférence.

Le principal choc de la semaine opposera, au sein de la Big Ten, deux représentants du top 4, Ohio State (2) et Michigan (3). Malheur au perdant, qui verrait les playoffs lui échapper, si les autres résultats lui sont défavorables.

Dans la Pac-12, l’Apple Cup entre Washington State (22) et Washington (6) s’annonce électrique, le gagnant obtenant son ticket pour la finale de conférence. Une finale que tentera d’atteindre Colorado (10), lors de la réception de Utah (12). Une défaite des Buffaloes qualifierait USC.

Toujours invaincu, Western Michigan (21) jouera une place en finale de conférence MAC, contre Toledo.

Enfin, d’inconditionnelles guerres intestines seront à suivre : l’Iron Bowl, entre Alabama (1) et Auburn (15), la Florida Cup, entre Florida (23) et Florida State (17), le Egg Bowl, entre Mississippi State et Ole Miss, ou encore le Jeweled Shillelagh, entre USC (13) et Notre Dame.

PARTAGER

25 Commentaires

      • Les deux équipes marchent très bien. Et puis concernant la prochaine draft : Peppers, Hooker, Lattimore, Lewis, Cole, Butt, McMillan, Chesson etc Et puis Meyer vs Harbaugh moi ça me fait envie.

        • "Marchent très bien" Ben pas tant que ça finalement. Depuis quelques semaines c'est quand même pas la folie. Surtout Ohio State qui a eu toutes les peines du monde pour se défaire de Michigan State. MICHIGAN "3-8" STATE
          Et j'ai vraiment des doutes sur la capacité pour les Wolverines à être un candidat crédible au titre avec un QB aussi moyen.

          Après oui ça reste The Game, le duel Harbaugh / Meyer, pas mal de prospects NFL (surtout côté Wolverines en fait). Mais il faut raison garder, on est loin du Game of the Century.
          (Et puis comme ça si le match est bon je serai agréablement surpris :p)

          • Les deux équipes sont à 10-1, tout pourri ouais…Mais c'est vrai qu'on a connu récemment de meilleures équipes d'Ohio St.

          • T'extrapoles un peu, j'ai dit que leurs dynamiques actuelles ne sont pas celles du début de saison.
            Ohio State a beaucoup de freshmen sur le terrain et même si ils sont talentueux ça reste des premières années. Quand à Michigan leur OL commence à souffrir. Bref je trouve les deux équipes bien moins impressionnantes qu'en Octobre.
            Mais bon c'est le cas de toutes les équipes qui ne s'appellent pas Alabama.

          • Vu leurs débuts de saison on pouvait s'attendre à mieux mais c'est quand même pas mal. Et puis de toute façon Ohio St vs Michigan est un match que je ne rate jamais, que les équipes marchent bien ou pas. Il y a d'autres "classiques" mais celui-là pour moi c'est comme North Carolina vs Duke en basket, un indispensable de l'année.

          • J'attends toujours cette semaine avec impatience, celle des "derbys" : The Game mais aussi Virginia vs Va Tech, Georgia Tech vs Georgia, Notre Dame vs USC, le "Civil War" entre Oregon et Oregon St, les Florida vs Florida St montrent toujours plein de "prospects"…

          • Oui bon ! Cependant avec Cooper et le niveau de Crabtree je doute que RM investisse un second tour sur Chesson (il partira entre 50 et 65 à mon avis)…Mais s'il est disponible au 3ème tour pourquoi pas ? Sachant qu'Holmes sera agent libre à la fin de saison.

          • Pas moi , j'aime Latavius Murray et si nous devions prendre un coureur, je préférerais
            Nick Chubb, ou Royce Freeman ou Elijah McGuire

          • Franchement a choisir entre Cook et Murray je prend Cook all daaaaay ^^.
            Murray est un peu overrated je trouves :P.

            Quand à ceux que tu cites Royce Freeman est pas mauvais mais Chubb a perdu depuis sa blessure je trouves quant à McGuire trop peu regardé pour juger xD.
            Perso a cette draft je mettrais une petite pièce sur D'onta Foreman des Longhorns j'aime beaucoup 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE