PARTAGER

dez-bryant-cowboys-20112016Dallas Cowboys (9-1) – Baltimore Ravens (5-5) : 27-17

Mais où s’arrêteront-ils ? Le duo de rookies le plus explosif de la NFL a encore fait des siennes. Dak Prescott (27/36, 301 yards, 3 TD) a rondement mené cette attaque de Dallas pendant que le coureur Ezekiel Eliott n’a couru « que » 97 yards en 25 courses. Le tout bien aidé par un Dez Bryant des grands soirs. Accrocheurs dans un premier temps, les Ravens ont fini par craquer offensivement et défensivement, laissant le champ libre aux Cowboys pour s’affirmer un peu plus comme l’équipe en forme cette saison.

Rien ne sert de lancer, il faut courir à point

Pour bien entamer la partie, les Ravens retournent la meilleure arme de Dallas contre eux : le jeu au sol. Terrance West (8 courses, 42 yards, 1 TD) et Kenneth Dixon (6 courses, 40 yards) alternent bien et finissent dans la end-zone. Déjà 7-0 pour Baltimore.

La machine Dak Prescott met du temps à se mettre en place mais une fois lancé, le rookie va au bout. Sur un drive commencé par une 1e tentative et 30, le rookie s’appuie sur un Dez Bryant explosif (6 réc, 80 yards, 2 TD) et parvient dans l’en-but, 7 partout. Le jeu au sol est efficace pour Baltimore mais Joe Flacco (23/35, 269 yards, 1 TD) profite aussi des erreurs de la défense aérienne de Dallas pour avancer. Les Ravens prennent trois points sur le drive suivant, les Cowboys aussi, tout le monde rentre aux vestiaires à 10-10.

Quand Dak Prescott se met à lancer, c’est tout le stade qui va s’enflammer

Privé de son coureur et de ses gains habituels depuis le début du match, Dak Prescott décide de passer par les airs en deuxième période. Et bien lui en prend. Sur les passes difficiles, il vise un Dez Bryant survolté, qui résiste souvent à un voire deux placages avant d’être mis au sol. C’est toute l’escouade de receveurs de Dallas qui s’est illustrée ce soir avec notamment Cole Beasley (5 réc, 59 yards, 1 TD) ou Jason Witten (5 réc, 37 yards).

Tous ces joueurs font avancer les « Boys » pour un touchdown dès le début du troisième quart avec une réception de Dez Bryant malgré un défenseur sur le dos. Dallas mène 17-10.

Et ils ne s’arrêtent pas là. Eliott retrouve ses jambes de début de saison et Dallas s’offre un deuxième touchdown consécutif sur un passage en force de Bryant pour mener 24-10. La défense de Baltimore finit par rompre à force de plier. Pour Prescott, c’est le 5e match consécutif avec au moins deux touchdowns, il égale le record de Dan Marino et Russell Wilson pour une saison rookie.

Les Ravens ne vont pas en rester là pour autant. Steve Smith Sr (8 réc, 99 yards, 1 TD) passe en mode fou furieux et enchaîne les gros gains à la réception. Il finit par marquer un touchdown avec un peu moins de 9 minutes à jouer. Baltimore n’est plus mené que de 7 points. Les Ravens n’ont qu’à stopper Prescott pour s’offrir une balle d’égalisation.

Sauf que Prescott n’a pas envie de s’arrêter. Ni Eliott, ni Bryant ni personne chez les Cowboys. Après avoir bien mangé le chronomètre et supprimé tous les temps morts adverses, le kicker Dan Bailey enfonce le dernier clou du match en marquant son field goal de 30 yards. Dallas l’emporte 27-17 malgré quelques imprécisions et un départ difficile. Et avec Tony Romo sur le banc des remplaçants.

PARTAGER

7 Commentaires

  1. Comme lors de la 2nde MT contre les Giants l'absence de Jimmy Smith à un impact énorme sur cette défense (on peut aussi remonter au PO 2014), personne pour rivaliser physiquement avec Dez, Pees est beaucoup plus conservateur avec toujours le même résultat avec une D qui ralenti les O adverse mais qui n'arrive pas à les sortir du terrain
    Malgré tout le duel 1st run D vs 1st run O a tenu toutes ses promesses avec 2 fronts qui se sont finalement neutralisés sans qu'aucun prenne clairement le dessus sur l'autre
    Par contre ça aurait été cool que les refs traitent Zuttah (2 pénalités invisibles qui ont annulé 2 3rd down conv) et Leary (2 flags oubliés sur 2 gros gain) de la même façon…
    Encore une fois il nous manque pas grand chose mais encore une fois le manque de discipline nous coûte cher 😕

LAISSER UN COMMENTAIRE