PARTAGER

eagles_seahawks_21112016

Seattle Seahawks (7-2-1) – Philadelphia Eagles (5-5) : 26-15

Jouer à Seattle est dur pour tous les quarterbacks, mais encore plus pour ceux qui disputent leur premier match au CenturyLink Field. C’était le cas du rookie Carson Wentz ce dimanche, et ce dernier a connu une rencontre difficile face à la défense des Seahawks (23/45, 218 YDS, 2 TD, 2 INT).

Outre la « Legion of Boom », Seattle a également pu compter sur un jeu de course solide (152 YDS) et un Russell Wilson (18/31, 272 YDS, 1 TD) égal à lui-même. Grâce à cette troisième victoire de suite, les hommes de Pete Carroll sont confortablement installés en tête de leur division.

Seattle prend les commandes

En se séparant de Christine Michael cette semaine, les Seahawks ont montré la confiance qu’ils avaient en C.J. Prosise. Et ce dernier le leur rend bien dès le début du match, avec un touchdown de 72 yards (6-0, après une transformation bloquée). Derrière, il faut attendre les premières secondes du second quart-temps pour voir les Eagles marquer, par l’intermédiaire d’un touchdown de Zach Ertz (6 REC, 35 YDS, 1 TD), qui conclut un gros drive de 13 jeux et 68 yards (6-7).

Mené devant son public, Seattle réagit et ça fait très mal. D’abord, Thomas Rawls (14 courses, 57 YDS) montre qu’il est en jambes malgré sa longue absence, puis Russell Wilson fait sa spéciale en trouvant miraculeusement Joey Graham pour un superbe touchdown de 35 yards (13-7). Ensuite, c’est Doug Baldwin (4 REC, 104 YDS) et Tyler Lockett qui se mettent en évidence avec des gains de 44 et 30 yards dans les airs, qui permettent aux Seahawks d’ajouter trois points à leur compteur (16-7). Enfin, comme si ça ne suffisait pas, Kam Chancellor intercepte Carson Wentz juste avant la pause.

Les Seahawks gèrent tranquillement

Au retour des vestiaires, Seattle continue sur sa lancée. En effet, après Chancellor, c’est au tour de Richard Sherman de voler le ballon sur une longue passe. Mieux encore, les Seahawks se montrent très créatifs en attaque, en faisant lancer Doug Baldwin qui trouve…Russell Wilson pour un touchdown de 15 yards (23-7) ! Par contre, du côté de Philadelphia, c’est le désert pendant tout le troisième quart-temps.

Dans l’ultime période, il ne se passe pas grand chose. On a droit tout de même à un touchdown des Eagles en fin de match suite à un field goal adverse (26-15, après une conversion à deux points réussie), mais c’est bien insuffisant pour inquiéter les Seahawks.

PARTAGER

18 Commentaires

  1. Oui pas grand chose a signaler de plus que l'article. Quelques remarques :
    – avalanche de blesses des deux cotes : CJ Prosise, Earl Thomas, DeShawn Shead…A voir.
    – Le score est TRES flatteur pour les Eagles. En etant applique, y a 40 – 10 au mieux.
    – On se fait quand meme un peu peur dans le 4e temps. D'ailleurs, le public qui commencait a partir a 26 – 7 a cesse de quitter le stade et on a recommence a donner de la voix. Quelques titulaires sont meme revenus sur le terrain pour le dernier drive des Philly. Parce qu'a 26-15, avec 3 minutes…c etait pas tant fini que ca, un TD, un onside kick…on avait fait subir ca aux Packers y a 2 ans…
    – Les Seahawks gerent trop les fins de match : on arrete de jouer en attaque et on fait jouer les 2e voire 3e couteaux en defense. Ca passe en general, jusqu au jour ou…

    Go HAWKS !

    • Perso, Deshawn Shead je ne ne trouve pas que ce soit une perte , car depuis le début de la saison chaque fois que ça se passe dans sa zone = gros gain pour l'adversaire.
      CJ Prosise, quel dommage, car belles promesses, mais apparemment c'est l'omoplate qui est touché, et ça risque d'être un peu long
      Earl Thomas, j'espère que ce n'est pas grand chose, car après un début de saison mitigé, il a bien repris le dessus.
      En tout cas mon scepticisme de début de saison est en train de s'estomper, la défense à retrouver du mordant, et wilson de la mobilité.
      GO HAWKS

      • C'est un choix tactique plus qu'une baisse de regime…toute la secondary remplacante, Tukuafu qui court dans le paquet 3 fois de suite….Ca passe hein mais je ne suis pas sur que ca passera a tous les coups…

  2. Deshawn Shead est un bon cornerback. J émets des doutes sur Richard sherman qui certes réalisé des interceptions mais est souvent battu d ailleurs les QB n hésitent plus à lancer sur lui. Sherman reste un top corner mais attention quand même à surveiller

    • Sherman sort un match quasi parfait hier. C'est juste que plusieurs fois on le voit au plaquage, et on a l'impression que c'était lui qui était en couverture, alors que pas du tout. Je le trouve moins bon que l'année dernière surtout en fin de match, mais ça reste le très très haut du panier.

  3. On a été surpassé, mais ça c'était à prévoir. En plus les deux seuls joueurs qui peuvent gagner du terrain sortent dans le premier quart (Sproles et Mathews).
    Les Seahawks sont l'équipe la plus forte qu'on ait joué cette année et de loin, ça sent le Superbowl.

    Agholor est une plaie. Il oeuvre contre l'équipe comme le faisait Kelly. Il faut lui péter les deux rotules à l'entraînement.
    Jason Peters coûte maintenant deux False Start par match, en début de saison c'était un.

    La suite du calendrier devrait être plus clémente avec les Packers (qui sont l'ombre d'eux-mêmes) et les Bengals (sans AJ Green malheureusement, car j'adore ce joueur).

    Après il y aura les batailles de division toutes à domicile pour les playoffs.

    • Le match contre les Packers peut nous faire du bien, Smallwood sera peut être plus présent sur le terrain également. Agholor doit sérieusement être benché dimanche, Pederson doit montrer un minimum de fermeté. Certes le mec ne doit pas se sentir bien mais avec Turner actif on pourrait voir autre chose. Wentz me fait de la peine il n'a aucune arme offensive et ça traine, le WRs ne créent jamais de séparation (again and again…) Espérons que le Linc sera défendu comme il se doit pour le reste de la saison !

LAISSER UN COMMENTAIRE