PARTAGER

rob-kelley-redskins-23112016Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Rob Kelley (RB) – Washington Redskins : 24 courses, 137 yards, 3 touchdowns
Dimanche soir, à moins de trois minutes de la fin du match entre Washington et Green Bay, Robert Kelley a réalisé une percée de 66 yards, pour enterrer les derniers espoirs des Packers. Sur cette action, les yeux du running back de 24 ans étaient fixés sur un seul objectif : « la end zone. » Stoppé à quatre longueurs de l’en-but, il a terminé le travail lors du jeu suivant, en marquant pour la 3e fois de la partie. Passé titulaire devant Matt Jones, Kelley est l’une des révélations de la saison 2016. Ses efforts libèrent Kirk Cousins et propulsent l’attaque des Redskins vers le haut.

Rookie défensif de la semaine

Karl Joseph (S) – Oakland Raiders : 10 plaquages
Appelé à la 14e place par Oakland, Karl Joseph a dû attendre la 3e semaine de sa carrière en NFL avant d’être sollicité par Ken Norton Jr., son coordinateur défensif. Mais, depuis ce moment, le safety de 23 ans a débuté toutes les rencontres disputées par son équipe, et aucun de ses coéquipiers n’a plaqué autant que lui (53 unités). S’il n’est pas une machine à turnovers (1 interception), le natif d’Orlando est une pièce solide, et sa constance est un atout très utile à ce niveau. À Mexico, son activité a permis aux Raiders de renverser les Texans, au cours d’un 4e quart à sens unique.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Dak Prescott (QB) – Dallas Cowboys : 27/36, 301 yards, 3 touchdowns + 2 courses, 16 yards
Tony Romo à l’affût, Dak Prescott allait-il sentir le souffle de son remplaçant ? Contre les Ravens, le quarterback de 23 ans a apporté une réponse claire : le chef d’orchestre des Cowboys, c’est lui. Précis et précieux, il a régalé (presque) tous ses collègues, en trouvant huit cibles différentes. En fait, le seul lancer qu’il a vraiment manqué, c’est quand il a visé la poubelle avec son gobelet. Mais l’ancien de Mississippi State est si parfait qu’il a décidé de se lever, pour ramasser l’objet du délit.

2. Malcolm Mitchell (WR) – New England Patriots : 4 réceptions, 98 yards, 1 touchdown
Brandon Tate, Taylor Price, Aaron Dobson, Josh Boyce… Ces derniers temps, les Patriots ont eu beaucoup de mal à développer leurs jeunes receveurs. Mais Malcolm Mitchell est peut-être l’exception qui confirme la règle. Chris Hogan blessé au dos, le numéro 19 en a profité pour réaliser une prestation aboutie, face aux 49ers. Et obtenir les compliments de son leader, Tom Brady : « Ses mains sont grandes et sûres. Un peu comme celles de Rob Gronkowski », a confié le lanceur de 39 ans.

3. Roberto Aguayo (K) – Tampa Bay Buccaneers : 4/4 aux field goals
Au cours des cinq premières sorties de Tampa cette saison, Roberto Aguayo avait passé seulement 50% de ses field goals (4/8). Sur les cinq suivantes, le kicker novice s’est bien ressaisi, puisqu’il a converti neuf de ses dix tentatives. Mieux, il reste sur une série de 13 réussites consécutives, extra-points compris. À Kansas City, le Floridien a validé le succès des Buccaneers, en se montrant irréprochable. Et, ce week-end, ça n’a pas été le cas de tous ses homologues en NFL

4. Ezekiel Elliott (RB) – Dallas Cowboys : 25 courses, 97 yards + 4 réceptions, 30 yards
Avec Dak Prescott, le passeur et Ezekiel Elliott, le porteur, Dallas possède deux débutants capables de se mêler à la lutte pour le titre de MVP. Et surtout, la franchise de Jerry Jones détient seule le meilleur bilan de la ligue (9-1). Jusqu’ici, Elliott truste la première place dans plusieurs catégories, concernant le jeu au sol : courses tentées (233), yards produits au total (1102) et moyenne de yards par match (110,2). L’ex-pensionnaire d’Ohio State ferait presque passer Alfred Morris pour un quidam.

5. C.J. Prosise (RB) – Seattle Seahawks : 4 courses, 76 yards, 1 touchdown
Touché à l’épaule lors du premier acte contre Philadelphie, C.J. Prosise devrait être absent pendant un assez long moment. Mais, avant de quitter ses partenaires, le coureur de 22 ans a tout de même eu le temps de transpercer la défense des Eagles, sur 72 yards. Son exploit a placé Seattle sur la bonne voie, et le puissant Thomas Rawls est venu reprendre le flambeau. Si l’ombre de Marshawn Lynch plane toujours sur le CenturyLink Field, ses successeurs sont assurément talentueux.

PARTAGER

8 Commentaires

  1. Ça fait super plaisir de voir Karl Joseph mis à l'honneur cette semaine en tant que Rookies défensif.
    On en parle peu mais je trouve que son impact sur le terrain est essentiel, il s'est imposé pour moi comme le meilleur élément de notre secondary clairement.
    Son engagement dans les matchs est vraiment plaisant , il se donne à fond, c'est vraiment un super safety. Pour moi il est clairement l'un des meilleur choix qu'est fait McKenzie.

LAISSER UN COMMENTAIRE