PARTAGER

raiders_panthers_28112016

Oakland Raiders (9-2) – Carolina Panthers (4-7) : 35-32

Quel scénario ! Largement devants à la mi-temps, les Raiders se sont écroulés en deuxième période mais ont tout de même réussi à prendre le dessus en fin de match. Grand homme de la rencontre, Khalil Mack a été décisif en marquant un touchdown et en tuant la partie à travers un sack sur Cam Newton (14/29, 246 YDS, 2 TD, 1 INT, 1 fumble perdu, 1 TD au sol) dans la dernière minute.

Avec cette victoire, Oakland fortifie sa place en tête de l’AFC Ouest avant le choc entre Denver et Kansas City. Quant aux Panthers, ils peuvent quasiment dire adieu aux Playoffs.

Le jeu aérien des Panthers porté disparu

Après un début de match dominé par les défenses, les deux équipes trouvent leur rythme offensif dans la deuxième partie du premier quart-temps. En effet, les Raiders font mal dans le jeu aérien et ouvrent le score à travers une réception de Seth Roberts (3 REC, 31 YDS, 1 TD) (7-0), mais Carolina répond au sol avec une course de 47 yards de Jonathan Stewart (17 courses, 96 YDS, 2 TD) puis un touchdown de Cam Newton (7-7).

Derrière, Oakland prend les commandes de la rencontre. D’abord, Latavius Murray (19 courses, 45 YDS, 1 TD) inscrit un touchdown au sol suite à réception de 30 yards de Johnny Holton, puis le kicker Sebastian Janikowski accentue l’avance de son équipe (17-7).

On attend alors une réaction des Panthers, mais ces derniers sont assez pathétiques au niveau de leur jeu aérien, avec seulement 18 yards à la passe en première période. Pire encore, Carolina encaisse un nouveau touchdown juste avant la pause sur une interception de Khalil Mack (24-7) !

Carolina renverse la vapeur

Au retour des vestiaires, la physionomie du match change complètement. Dans un premier temps, Derek Carr (26/38, 315 YDS, 2 TD, 1 INT, 1 fumble perdu) réalise un fumble et se blesse au doigt, ce qui permet aux Panthers de réduire le score par l’intermédiaire de Jonathan Stewart. Ensuite, Carolina récupère le ballon et inscrit un nouveau touchdown sur une bombe de 88 yards de Cam Newton pour Tedd Ginn Jr. (4 REC, 115 YDS, 1 TD) (24-19, après deux conversions à deux points ratées).

De retour sur le terrain après un court passage aux vestiaires, Carr veut relancer les siens mais il se fait intercepter par Thomas Davis. Résultat, les hommes de Ron Rivera prennent l’avantage pour la première fois du match sur une course de Stewart (24-25, après une conversion à deux points ratée). Mieux encore, sur le drive suivant, Cam Newton trouve Kelvin Benjamin (2 REC, 53 YDS, 1 TD) pour un touchdown de 44 yards qui permet à Carolina d’avoir le contrôle du match (24-32).

Khalil Mack is a beast !

Sonnés, les Raiders parviennent cependant à se reprendre après cet énorme trou d’air. En effet, au début du quatrième quart-temps, Oakland réalise un drive de 10 jeux et 75 yards qui se termine par une belle réception de Clive Watford (3 REC, 43 YDS, 1 TD) dans la end zone (32-32, après une conversion à deux points réussie). Ce touchdown est ensuite suivi d’un stop défensif puis d’un field goal qui redonne l’avantage aux locaux (35-32).

Il reste alors un peu moins de deux minutes à jouer dans cette rencontre, et la partie peut basculer d’un côté comme de l’autre. Conscient de l’importance de match, Cam Newton sait qu’il doit remettre sa cape de Superman. Le problème, c’est qu’en face, Khalil Mack possède la kryptonite, lui qui provoque un fumble du MVP 2015 sur un sack ! Le defensive end des Raiders récupère même le ballon et met ainsi fin au suspense. Game over !

PARTAGER

10 Commentaires

  1. Les Raiders is back ! Après 13 saisons de purgatoire depuis le Super Bowl cauchemardesque perdu contre les Buccaneers !
    Ils on enfin trouvé un coach, et surtout un vrai bon QB, qui au delà de son maillot flanqué du numéro 4, me rappelle, le jeune Brett Favre, avec la même philosophie, coûte que coûte droit devant, avec parfois des risques, mais un jeux spectaculaire, plaisant et basé sur la gagne.
    On parle beaucoup de la saison raté des Packers, mais que doit on dire de celle de ses pauvre Panthers, où autre Cardinals et Bengals, finaliste où qualifier en playoff la saison passé ?

      • C'est clair, ils sont super sympas à voir jouer, on s'amuse vraiment en les regardant.

        Ils prennent peut être encore un peu trop de points pour être un véritable contender, mais ils ont quand même plein de pièces sur lesquelles s'appuyer, dont la plus importante, un franchise QB.

        Finalement, des QB de la draft 2014, c'est pas les 3 QB Round 1 qui s'en sortent le mieux…

  2. Entre Carr qui sort (première attaque) Mcgloin qui ce fait sacker direct, l int sur Carr (2eme attaque) et les panthers qui mènent finalement au score…La défense qui ce fait troué… Un scénario cauchemardesque finalement sauvé in extremis… Les Raiders quoi !:D

  3. Un Match en demi teinte.
    Après 2 premier quart temps vraiment bon offensivement comme défensivement , on s'est complètement écroulé dans le 3ème quart . Heureusement Raiders Never Die , et nous sommes de retour dans le 4ème quart.
    DJ Hayden a fait un très bon match avant de sortir sur blessure dans le 4ème quart.
    Sean Smith a alterné entre le bon et le moin bon.
    Amari Cooper peu présent Crabtree et Robert ont fait le job.
    Derek Carr toujours au top dans son role de leader (j'ai juste failli faire une crise cardiaque quand j'ai vu McGloin rentrer! merci de ne plus le refaire et d'envoyer Cook la prochaine fois)
    Et la défense malgré les difficultés du 3ème quart a déroulé avec un Khalil Mack toujours très propre et un Bruce Irvin qui se donne bien. (Manque plus que le retour d'Aldon Smith et on sera bon.)
    Enfin un grand Clive Walford ce soir ! Et bien sur un Karl Joseph toujours déterminé.

  4. depuis 99 je suis les raiders et g jamais était autant fiers de cette équipe enfin une âme! un esprit un collectif je suis fiers de c est raiders et vive flamand

LAISSER UN COMMENTAIRE