PARTAGER

49ersdolphins

Miami Dolphins (7-4) San Francisco 49ers (1-10) : 31-24

Les 49ers sont sur les cinq yards des Dolphins avec sept points de retard et deux secondes à jouer. Sauf que la défense de Miami jette alors ses dernières forces dans la bataille et stoppe Colin Kaepernick sur la ligne des deux yards. Fin de match à suspense, mais nouvelle déconvenue pour les Californiens.

Malgré un bon match de Kaepernick (29/46, 296 yards, 3 touchdowns, une interception) pas aidé par sa défense, les 49ers concèdent leur dixième défaite de rang. De leur côté, les Dolphins confirment leur belle forme avec une sixième victoire consécutive.

Les 49ers prennent le meilleur départ

Le match démarre fort avec les 49ers qui récupèrent une bonne position de départ et se montrent productifs. L’excellente connexion Kaepernick-Hyde se termine dans la end zone (0-7).

Les Dolphins trouvent l’ouverture en fin de premier quart temps. Ce drive est marqué par une superbe réception de 46 yards, signée Davante Parker (3 réceptions, 64 yards). Ryan Tannehill (20/30, 285 yards, 3 touchdowns) fait ensuite le boulot sur quelques passes courtes avant d’envoyer Parker à nouveau dans l’en-but dès le début du deuxème quart temps. Mais le touchdown est refusé à la vidéo et c’est Jay Ajayi (18 courses, 45 yards, 1 touchdown) qui file en terre promise (7-7).

Kaepernick (10 courses, 113 yards) tente de répondre. Il fait du dégât avec ses jambes en amenant les 49ers dans la moitié de terrain des Dolphins. Malheureusement pour San Francisco, Vance McDonald commet un fumble recouvert par la défense. Ryan Tannehill capitalise cette belle action défensive et continue son excellente première mi-temps. Il finit par trouver Dion Sims pour le touchdown d’une superbe passe (14-7).

Une deuxième mi temps très offensive

Dès le retour des vestiaires, Kiko Alonso intercepte Colin Kaepernick pour placer les Dolphins en zone rouge. Tannehill ne trouve cependant pas la clé du verrou des 49ers et les Dolphins se contentent de trois points (17-7). San Francisco réagit avec une bonne alternance entre course et passe et Kaepernick se connecte avec Garrett Celek pour le touchdown (17-14).

Dans la foulée, Kenyan Drake remonte le coup de pied d’engagement jusque sur la ligne des 24 yards des 49ers. Les Dolphins ne tirent pas profit de la situation et reculent même sur un sack, suivi d’un punt. Ce n’est que partie remise puisque Ryan Tannehill s’illustre à nouveau vers Kenny Stills (3 réceptions, 72 yards, 1 touchdown) qui éliminé facilement son vis à vis en un contre un et file au touchdown (24-14).

De l’autre côté du terrain, Ndamukong Suh et Cameron Wake font le boulot et empêchent Kaepernick de produire quoi que ce soit, hormis un nouveau punt. Le quarterback de Miami remet ça sur le drive suivant en envoyant le rookie Leonte Caroo dans l’enbut pour un nouveau touchdown (31-14).

Une remontée inachevée

Mais les 49ers ne s’avouent pas encore vaincus. Au milieu du quatrième quart temps, Colin Kaepernick lance sont troisième touchdown du jour en trouvant Torrey Smith cette fois (31-21).

La défense des 49ers fait pour une fois le boulot et l’attaque va récupérer le cuir avec cinq grosses minutes à jouer. Poussé en quatrième tentative et 14 yards à parcourir, le lanceur des 49ers trouve Chris Harper en entre en zone rouge ! Avec 2:15 au chrono, les 49ers décident de reporter leur quête de touchdown et prennent trois points (31-24).

San Francisco réussi la première partie de son pari en forçant le punt avec 1:50 au chrono. Avec encore un drive offensif de bonne qualité, marqué par une nouvelle longue quatrième tentative validée, les 49ers viennent mourir à deux yards de la end zone des Dolphins et d’une éventuelle prolongation.

PARTAGER