PARTAGER

New York Jets (3-8) – New England Patriots (9-2) : 17-22

Avec le retour de Rob Gronkowski, les Patriots récupéraient une de leurs meilleures armes offensives, mais le tight end s’est vu obligé de retourner au vestiaire à la fin du 1e quart-temps et n’est pas revenu en jeu.

L’attaque des Jets fonctionne plutôt bien durant le match, mais les co-pensionnaires du MetLife Stadium manquent les occasions de distancer des Patriots qui trouvent peu à peu leur jeu.

Début de match difficile pour Tom Brady

Dans le 1e quart-temps, Tom Brady (30/50, 286 yards et 2 TD) commence par deux passes incomplètes et la perte d’un temps-mort à cause du manque de temps pour lancer son action. Pas habituel de la part de Tom Terrific de commencer par un 3 & out.

Les Jets parviennent à faire avancer le ballon sur leur 1e drive avec notamment 2 réceptions de Brandon Marshall pour 33 yards et malgré l’absence de Nick Mangold pour le 4e match consécutif. Nick Folk donne aux siens le premier avantage du match avec un field goal de 51 yards (3-0).

3 punts plus tard, les Jets confirment qu’ils réalisent un meilleur début de match que les Patriots avec un Tom Brady à 1/5 pour 9 yards à ce moment du match. Ryan Fitzpatrick (22/32, 269 yards et 2 TD) trouve Quincy Enunwa (5 réceptions, 109 yards et 1 TD) pour une réception de 40 yards et Bilal Powell prend 19 yards au sol sur cette possession. Les Jets terminent leur drive par un touchdown de Brandon Marshall (6 réceptions, 67 yards et 1 TD) qui domine Malcolm Butler en 1-contre-1(10-0).

Les Patriots se réveillent

Sur son 4e drive, Brady obtient son premier first down à la passe de la partie. Arrivés aux alentours des 40 yards des Jets, les Pats lancent un trick play et la défense de New York se voit obligée de faire une interférence de passe pour empêcher Malcolm Mitchell de réceptionner la passe de Chris Hogan. Stephen Gostkowski ramène les siens à un touchdown avec un field goal de 28 yards (10-3).

Ryan Fitzpatrick continue à trouver ses receveurs, mais Robby Anderson commet un fumble et Malcolm Butler en profite pour redonner la balle aux Patriots au milieu du terrain. Tom Brady trouve Malcolm Mitchell (5 réceptions, 42 yards et 2 TDs) pour 4 yards dans la end zone après avoir laissé tomber la balle en recevant le snap (10-10) après être entré dans le club très fermé des quarterbacks à avoir lancé plus de 60’000 yards durant cette possession.

Les Jets ne parviennent pas à relancer la machine car leur tentative de field goal de 54 yards est contrée et donne pour une deuxième fois consécutive une bonne position de départ aux Patriots. Tom Brady et les siens remontent une partie du terrain pour donner un tentative de field goal de 39 yards à Stephen Gostkowski qui la manque et envoie tout le monde aux vestiaires à égalité (10-10).

En revenant du vestiaire et après un punt des Jets, les Patriots remontent le terrain grâce notamment à Julian Edelman et LaGarrette Blount. Sur une 4e et 1 yard à parcourir, Tom Brady parvient à faire bouger la défense avant le snap et à garder son attaque sur le terrain. Stephen Gostkowski donne l’avantage aux pensionnaires du Gillette Stadium avec un field goal de 29 yards (10-13).

Belle réaction des Jets, mais les Patriots s’en sortent

Le 3e quart-temps se termine par un punt de chaque équipe. Ryan Fitzpatrick commence bien le quart avec 3 passes successives à Matt Forte, Brandon Marshall et Brandon Bostick pour amener les Jets aux 22 yards de New England. Après un challenge de Todd Bowles, les arbitres accordent un touchdown de 22 yards de Ryan Fitzpatrick pour Quincy Enunwa qui avait tout d’abord été jugé comme passe incomplète (17-13).

Tom Brady prend alors les choses en main et distribue les passes à ses receveurs, mais Malcolm Mitchell manque l’occasion de redonner l’avantage aux Pats en manquant une réception dans la end zone. Un field goal de 41 yards ramène New England à 1 point (17-16).

Quincy Enunwa continue à impressionner son monde avec une réception de 23 yards en plongeant. Malgré cela, les Jets ne parviennent plus à avancer et donnent un chance aux Patriots de repasser devant. Brady trouve Dion Lewis sur une 4e tentative avant d’envoyer Chris Hogan aux 8 yards des Jets et de lancer un 2e touchdown à Malcolm Mitchell. Les Patriots manque une conversion à 2 points et garde leur avantage de 5 points (22-17). La défense des Patriots ne lâchera plus le morceau, provoque même une perte de balle de Ryan Fitzpatrick et offre sa 200e victoire en carrière à Tom Brady, qui rejoint donc Peyton Manning tout en haut de la hiérarchie.

PARTAGER