PARTAGER

drew_brees_27112016

New Orleans Saints (5-6) – Los Angeles Rams (4-7) : 49-21

Pour leurs retrouvailles avec leur ex-coordinateur défensif Gregg Williams, les Saints lui ont fait vivre l’enfer, aussi bien au sol que dans les airs. Alors qu’elle encaissait 16 points en moyenne depuis le début de la saison, la défense de Los Angeles a été submergée par l’attaque de New Orleans, emmenée de main de maître par Drew Brees (28/36, 310 yards, 4 TD) et Mark Ingram (14 courses, 146 yds, 1 TD, 1 réception, 21 yds, 1 TD).

Seule satisfaction pour les hommes de Jeff Fisher, la performance de Jared Goff (20/32, 214 yds, 3 TD, 1 INT), plutôt intéressant pour sa deuxième titularisation.

Goff dans le rythme

Le match débute pourtant à merveille pour Los Angeles. Jared Goff n’a besoin que de trois passes avant de marquer son premier touchdown en NFL en se connectant avec Tavon Austin (4 réceptions, 45 yds, 1 TD) (0-7). Kenny Britt (5 réceptions, 52 yds, 1 TD) se fait d’ailleurs sanctionner par les arbitres pour avoir célébré en faisant semblant de photographier son équipier… Après un échange de punts, les Saints réalisent un bon drive, alternant bien la passe et la course, et Drew Brees égalise en trouvant Brandon Coleman (1 réception, 3 yds, 1 TD), esseulé en end zone (7-7).

Le deuxième quart-temps commence de manière totalement folle. Drew Brees perd le ballon sur un sack d’Aaron Donald. Idéalement placé à 6 yards de la end zone, Jared Goff lance tout de suite un touchdown pour Kenny Britt (7-14). Mais la réaction des Saints ne se fait pas attendre et elle est impitoyable. Sur le drive suivant, Mark Ingram converti une 4th&1 sur une course et égalise en même temps (14-14). Ensuite, c’est au tour de Jared Goff de perdre le cuir sur un sack de Sheldon Rankins. Jouant une nouvelle fois le tout pour le tout avec une quatrième tentative à un yard de la end zone, Brees permet à New Orleans de mener pour la première fois sur un sneak (21-14) avant de creuser l’écart par l’intermédiaire de Michael Thomas (28-14). Un peu plus brouillon après son bon début de match, Jared Goff ne se laisse pas impressionner et remonte 81 yards en deux minutes pour réduire la marque avant la mi-temps via Lance Kendricks (4 réceptions, 51 yds, 1 TD) (28-21).

Drew Brees achève les Rams

Les Saints démarrent fort en deuxième mi-temps. Sur le premier jeu, Mark Ingram réalise une course de 61 yards. Et malgré un sack de Robert Quinn, Brees envoie ce même Ingram dans la end zone sur une réception de 21 yards (35-21). La défense suit le rythme en interceptant Jared Goff. Les locaux continuent leur récital et Michael Thomas (9 réceptions, 108 yds, 2 TD) enfonce le clou sur une réception tout en puissance de 21 yards (42-21). L’attaque des Rams n’avance plus et la défense ne peut rien face à la puissance de feu de New Orleans, malgré la sortie sur blessure d’Arik Armstead. Dans le quatrième quart, les locaux se permettent même un trick play. Brees transmet le ballon à Willie Snead (5 réceptions, 38 yds) qui envoie une passe de 50 yards vers Tim Hightower (15 courses, 51 yds, 2 réceptions, 54 yds, 1 TD) pour un nouveau touchdown (49-21).

Le score n’évoluera plus et les Rams perdront même Kenny Britt sur blessure. Les Saints peuvent toujours croire aux playoffs.

PARTAGER

7 Commentaires

  1. YEEEEEEAH THAT'S MY SAIIINTS !

    Ecoutez, match entièrement bien geré de la part de NO, très complet. Le match était plié fin du 3e quart.

    OFFENSE : Brees est magique, mais la surprise du match c'est plutôt la très bonne prestation du duo Hightower/Ingram (197y au total). Les WR sont bons, comme d'hab (Mike Thomas s'impose vraiment), la O-line est vraiment capable de Big Play et a bien tenue contre la D des Rams. Vive la vie.
    DEFENSE : On pourrait croire que 21 point, c'est une mauvaise prestation pour la D, mais c'est faux. Un touch est dû à l'Offense, donc litterallement elle ne prends que 14 points. La D-Line fait un match énorme, comme les linebackers, c'est magnifique (Les rookies Sheldon Rankins et Vonn Bell sont vraiment bons). Niveau secondary c'est un peu plus mitigé avec une première mi-temps bof et une deuxième parfaite !

    Bref, un trèèès bon match, je souligne la presta de Jared Goff qui est franchement pas mal, quelques lancés imprécis mais il s'est pris pas mal de coups donc un moment c'est dur aussi. Impressionant (en 1 half car en deuxième c'est fini).

    Ps 1: Le troll de Peyton contre Gregg Williams (Bounty Gate), le coordinateur D des Rams avec le trick play, magique.

    Ps 2: L'interception de Vaccaro, incroyable, heureusement qu'il n'est pas suspendu.. 😮

    • It's about TIME 😀

      aucune int de notre part c'est très bon ça ,la défense à mis le temps pour se mettre en place (au début du match c'était pas ouf )
      Ingram à fumble il me semble (ou Brees ) … il va falloir éviter ça maintenant :/
      Byrd toujours aussi nul
      Breaux est moins bon que l'an dernier il me semble mais tout de même essentiel

      ps1 : tant mieux Allen est mieux que lui toute façon ^^
      ps2: encore heureux ,y a aucune raison de le suspendre ,cf mon post sur l'article de TDA
      ps3:Jared Goff à du potentiel et j’espère qu'il aura l'occasion de le montrer
      ps4:la défense aura du jouer comme ça plus tôt dans la saison ,m'enfin on garde espoir

      • J'ai trouvé Byrd pas mal, perso, c'est lui qui sort les tackles importants, dont un pas mal for loss si je me souviens bien.
        Sinon, niveau fumble, c'est Brees, mais on rencontre pas des Aaron Donald toutes les semaines.
        Breaux est sans doute moins bon, mais il fait du bien car B.W Webb, lui, c'est pas encore ça.

        Le seul truc rageant, c'est que les Bucs battent les hawks et que les Falcons battent les cards.. Putain..

  2. Que vient faire Arik Armstead la dedans ? 😛
    C'est Terron ^^

    Sinon jolie perf de Goff pour son deuxième match. Certains me diront c'était la défense des Saints en face (^^) mais j'ai trouvé qu'il avait un bon bras et que globalement il placait bien son ballon. A confirmer mais à mon gout une assez belle prestation dans l'ensemble !

LAISSER UN COMMENTAIRE