PARTAGER

new-york-giants-vs-cleveland-browns-27-11-2016Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

Les Dallas Cowboys sont toujours aussi intouchables au sommet du Power Ranking TDA. S’ils ont tremblé jusqu’au bout, les Pats conservent leur place de dauphin. Les Seahawks aussi ont tremblé, et on rapidement cédé de façon rédhibitoire. Résultat les Raiders, vainqueurs au forceps, une fois de plus, leurs piquent leur place sur le podium. Les Giants continuent de profiter d’un calendrier idéal. Les Chiefs s’offrent un succès importantissime en terre hostile. Tandis que les Falcons continuent d’arroser à tout va avec un certain succès

Les Lions continuent de jour avec les nerfs de leurs fans, mais ça leur réussit pas trop mal jusqu’ici. Les Dolphins ont eu chaud, mais sont plus que jamais dans la course aux séries. Les Bucs signent la perf de la semaine, et un belle progression avec. Les Steelers et Ravens se replacent. Les Vikings font machine arrière. Idem pour des Texans apathiques. Destins croisés pour des Eagles qui signent le gadin de la semaine et des Packers qui s’offrent le plus beau bon en avant.

Derrière, la descente aux enfers des Cards se poursuit. Les Jets échangent leur place avec les Rams à la faveur d’un joli combat. Pour le quatuor de tête, c’est statu quo.

Qui carbure en ce moment ? Qui cale ? Qui dégringole ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas sur le nombre de victoires, mais seulement sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous plongera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-cowboys-ok1. Dallas Cowboys (10-1)
Pas en réussite depuis 3 semaine, le pass rush devrait se régaler dans le Minnesota.

pr-patriots-ok2. New England Patriots (9-2) +1
Même sans Jamie Collins, la défense des Patriots continue d’étonner.

pr-raiders-ok3. Oakland Raiders (9-2) +1
Il s’en est fallu d’un doigt, mais c’est officiel : les Raiders signent leur première saison positive depuis 2002.

pr-seahawks-ok4. Seattle Seahawks (7-3-1) -1
La ligne Maginot > La ligne offensive de Seattle.

pr-giants-ok5. New York Giants (8-3) +1
Six succès de suite face à des adversaires médiocres ou carrément nuls. Test grandeur nature face à des Steelers sur courant alternatif.

pr-chiefs-ok6. Kansas City Chiefs (8-3) +1
Un seul joueur qui marque au sol, dans les airs et sur retour. On n’avait plus vu ça depuis Gale Sayers. Il y a 51 ans…

pr-falcons-ok7. Atlanta Falcons (7-4) +1
Plus vraiment dans la course au MVP, Matt Ryan est devenu le premier QB de l’histoire à lancer 200+ yards pour le 50e match consécutif.

pr-broncos-ok8. Denver Broncos (7-4) -3
On s’interroge encore sur le décision de Gary Kubiak de tenter un field goal de 62 yards…

pr-lions-ok9. Detroit Lions (7-4) +2
Pour la 11e fois de l’année, ils étaient menés dans le 4e quart-temps. Pour la 7e fois, ils s’en sont sortis par miracle. Ou plutôt par Prater.

pr-dolphins-ok10. Miami Dolphins (7-4) –
Leur meilleure série depuis 11 ans et un match décisif dans la course aux playoffs face aux Ravens en perspective. Qui l’eût cru début octobre ?

pr-redskins-ok11. Washington Redskins (6-4-1) -2
11 touchdowns pour une seule petite interception. 369 yards de moyenne. Kirk Cousins est en feu depuis un mois, mais le reste de l’équipe ne suit pas.

pr-buccaneers-ok12. Tampa Bay Buccaneers (6-5) +5
9 turnovers, 10 sacks et moins de 11 points encaissés sur les 3 derniers matchs. La défense monte en puissance.

pr-steelers-ok13. Pittsburgh Steelers (6-5) +3
Dans le duel des QBs de la draft 2004, Big Ben aura l’occasion d’égaliser à deux partout face à Eli.

pr-ravens-ok14. Baltimore Ravens (6-5) +4
Tucker Rules.

pr-vikings-ok15. Minnesota Vikings (6-5) -2
Sam Bradford a pris Thanksgiving un peu trop au pied de la lettre.

pr-bills-ok16. Buffalo Bills (6-5) -2
En dehors de Pats orphelins de Tom Brady, ils n’ont battu aucune équipe avec un bilan positif.

pr-texans-ok17. Houston Texans (6-5) -2
Le pire leader de division. À l’image d’un Brock Osweiler qui a désormais lancé plus d’interceptions que de touchdowns.

pr-eagles-ok18. Philadelphia Eagles (5-6) -6
Quelques places de retard sur les Redskins, un wagon sur les Giants, un train complet sur les Cowboys. Adieu les playoffs !

pr-titans-ok19. Tennessee Titans (6-6) +1
Leur semaine de repos arrive à point nommé pour préparer la réception des Broncos et maintenir leurs espoirs de playoffs en vie.

pr-packers-ok20. Green Bay Packers (5-6) +6
Ils ont enfin stoppé l’hémorragie en défense. Godgers a fait le reste.

pr-chargers-ok21. San Diego Chargers (5-6) +3
Ils ont infligé le premier revers à domicile des Texans.

pr-saints-ok22. New Orleans Saints (5-6) –
Drew Brees rejoint Brett Favre et Peyton Manning dans le club très sélect des joueurs à 9 saisons avec 30 touchdowns ou plus.

pr-panthers-ok23. Carolina Panthers (5-6) -2
Cam a bouffé du Big Mack tout l’aprèm. Jusqu’à l’indigestion.

pr-cardinals-ok24. Arizona Cardinals (4-6-1) -5
Carson Palmer n’avait été sacké que 25 fois l’an passé. Il en est déjà à 32 cette saison…

pr-colts-ok25. Indianapolis Colts (5-6) -2
Connaissez-vous Le Seigneur du néant de Tolzien ? Non, c’est mieux comme ça.

pr-bengals-ok26. Cincinnati Bengals (3-7-1) -1
Merci d’être passés, à l’année prochaine !

pr-jets-ok28. New York Jets (3-8) +1
Pas de Butt Fumble cette fois-ci et une belle résistance. L’honneur est sauf, mais le résultat est le même.

pr-rams-ok27. Los Angeles Rams (4-7) -1
De Jared Gold en première période, à Jared Boff en seconde.

pr-jaguars-ok29. Jacksonville Jaguars (2-9) –
Perdre sur un delay-of-game. Pendant que les Raiders tutoient enfin les sommets, Jacksonville continue d’exaspérer.

pr-bears-ok30. Chicago Bears (2-9) –
Matt Barkley a tout donné. Ses receveurs ont tout lâché. 10 drops. Un record depuis (au moins) 10 ans.

pr-niners-ok31. San Francisco 49ers (1-10) –
10 défaites de rang. Une première dans les l’histoire des Niners.

pr-browns-ok32. Cleveland Browns (0-12) –
Première semaine sans défaite à venir ! Normal, ils sont en bye week.

PARTAGER

20 Commentaires

    • Bien dur avec Tolzien qui n'a pas été aidé par ses receveurs qui ont lâché des ballons incroyables. Les interceptions de fin de match sont dues à un jeu à la désespérée. Honnêtement, il n'a pas été mauvais.

      • je sais pas, j'ai comme l'impression que cette défense peut se faire déborder à tout moment et prendre l'eau de toute part si l'attaque d'en face est dans un bon jour. elle me parait loin de la solidité affichée l'année du SB par exemple (même si là aussi elle n'était pas terrifiante non plus).

    • non, moi aussi je suis inquiet.
      Elle est vraiment, mais vraiment à la ramasse depuis quelques matchs.
      Néanmoins, je crois qu'il est possible de faire les ajustements à temps pour les PO.

      • on verra bien, après tout c'est pas la première fois, mais je partage ton avis, elle me parait un peu à la ramasse, et pour peu qu'on affronte des steelers (avec Big Ben) en PO, on peut être sévérement pris à défaut.

  1. Le commentaire de la ligne Maginot fait sourire mais contrairement à l'idée générale qu'on s'en fait c'était loin d'être un gruyère et a plutôt bien rempli son rôle durant la 2nd Guerre Mondiale. Elle s'est fait prendre à revers par le nord mais la guerre était déjà perdue par la France à ce moment là.

  2. Je sais bien, mais tout le monde comprend l'idée. La ligne Maginot, c'est comme si on avait construit une ligne de défense tout le long de la frontière italienne et que les ritals étaient passés par la Suisse… C'est quand même un gros fail tactique. Comme le FG de 62 yards de Kubiak ahahah

    • La ligne Maginot partait de Nice et allait jusqu'à Charleville Mézière, donc oui la ligne Maginot fut construit sur la frontière itallienne et les italiens n'ont jamais réussi à la passer avant l'armistice. Ils auraient pu passer par la Suisse mais il aurait fallu qu'ils rentrent en guerre avec eux.
      La ligne n'avait pas pour but de gagner la guerre mais de donner du temps à l'armée d'être mobilisée et de protéger les bassins industriels de l'Est du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE