PARTAGER

jets_dolphins_18122016New York Jets (4-10) – Miami Dolphins (9-5) : 13-34

No Ryan Tannehill, no problem ! Privés de leur quarterback titulaire, les Dolphins ont pu compter sur la très belle prestation de Matt Moore (12/18, 236 YDS, 4 TD, 1 INT) pour s’imposer facilement contre une équipe de New York archi-dominée en deuxième mi-temps.

S’ils ont bien réussi à contenir le jeu de course floridien (seulement 67 YDS au total en 27 portées), les Jets ont en revanche été dépassés dans le jeu aérien. Du côté de l’attaque, les hommes de Todd Bowles ont fait preuve d’efficacité au sol (116 YDS en 23 portées) mais cela n’a pas suffi face à la ligne défensive de Miami, qui s’est montrée à son avantage pour mettre en difficulté Bryce Petty (20/36, 235 YDS, 1 TD, 2 INT, 1 fumble perdu).

Une première période équilibrée…

En possession du ballon pour débuter la rencontre, les Jets commencent pourtant très fort le match puisqu’ils ouvrent le score rapidement à travers une passe de 40 yards de Petty pour Robby Anderson (4 REC, 80 YDS, 1 TD) (7-0). Derrière, New York a même l’occasion d’accentuer son avance, mais le jeune quarterback perd le ballon sur un sack de Cameron Wake.

Dans le second quart-temps, les Dolphins prennent les choses en main. D’abord, Matt Moore profite des largesses de la défense adverse pour guider un drive de huit jeux et 52 yards, conclu par un touchdown de Dion Sims (4 REC, 31 YDS, 2 TD) (7-6, après une transformation ratée). Ensuite, Wake se distingue encore en interceptant Petty, puis Kenny Stills donne l’avantage à son équipe grâce à une réception de 52 yards (7-13).

Les deux équipes rejoignent finalement les vestiaires sur le score de 10-13, après un field goal du kicker de New York Nick Folk à quelques secondes de la pause.

…mais une seconde à sens unique

Lors de la première série de la deuxième mi-temps, le cornerback rookie des Jets Juston Burris intercepte Matt Moore. On pense alors que les locaux vont surfer sur la vague, mais c’est tout le contraire qui se passe. En effet, New York s’écroule en encaissant un terrible 0-21 dans le troisième quart. Au menu, un punt bloqué retourné pour un touchdown par Walt Aikens, une nouvelle interception de Bryce Petty, et surtout une défense aérienne à la rue qui laisse Sims puis Jarvis Landry (3 REC, 108 YDS, 1 TD) marquer sans problème (10-34). Bref, c’est la débandade.

Pour ne rien arranger, Petty se blesse au début du dernier quart-temps, lui qui est pris en sandwich par Cameron Wake et Ndamukong Suh. Il est donc remplacé par Ryan Fitzpatrick, qui finit la rencontre. A cinq minutes de la fin, on assiste à un ultime field goal des Jets, mais c’est évidemment sans importance (13-34).

PARTAGER