PARTAGER

Scène surréaliste ce dimanche à Minneapolis. En pleine rencontre entre les Vikings et les Bears, deux hommes ont grimpé dans la structure du stade pour déployer une banderole sur laquelle on pouvait lire « Divest #NoDAPL. »

Le but ? Demande à US Bank, qui donne son nom au stade des Vikings, de retirer 175 millions de dollars investis dans un projet de pipeline dans le Dakota.

Selon le communiqué transmis à la presse par les manifestants, ce pipeline menace la qualité de l’eau potable et la santé de la rivière Missouri. Il violerait aussi les droits des Standing Rock, une tribu Sioux.

Jugé dangereux par la ville de Bismarck, ce pipeline a été dérouté.

Le plus fou ? Pendu au-dessus du vide, un des manifestants a commencé à répondre aux journalistes locaux par téléphone. La sécurité a décidé d’attendre la fin du match pour venir les déloger, afin d’éviter un affrontement en pleine partie.

Les sièges situés sous les deux hommes ont été vidés par précaution. Mais ils disposent de matériel d’escalade. Ce qui pose aussi la question de savoir comment ils ont fait entrer le matériel et la bannière.

PARTAGER