PARTAGER

Pendant une bonne partie de la saison, Blake Bortles a semblé régresser, et les regards se sont tournés vers sa mécanique de lancer.

Sauf que pour le quarterback, le problème ne se situe pas là où tout le monde le pense.

« Tout le monde s’est inquiété de ce qui se passait en haut, alors que le problème venait de mes pieds », assure-t-il à ESPN. « Donc quand j’ai pu, quand Nathaniel Hackett est devenu coordinateur offensif, je me suis beaucoup plus concentré là-dessus, et il n’y avait plus grand chose à dire. […] Tout est lié au bas du corps pour que ce soit plus affuté. Ca c’est un peu amélioré, mais je pense qu’il y a encore clairement de la place pour progresser. »

Bortles a aussi découvert son style.

« Nathaniel appelle ça être un passeur en rythme. Je suis un passeur en rythme. Chad Henne est un passeur qui reste fixe. Moi, je ne peux pas rester fixe dans la poche. Chad, comme Tom Brady, ils peuvent rester fixes, sans rebondir. Je dois aller vers l’avant, ou bouger, comme Peyton Manning, bouger mes pieds, bouger un peu. Je ne peux pas rester sur place. »

En 2015, Bortles avait travaillé en Californie avec des spécialistes pour améliorer sa mécanique pendant deux mois. Cette année, il a fait le même chemin, mais sur une période de six jours seulement, et cela a visiblement eu pour effet qu’il perde le rythme.

Dans les semaines à venir, il va retourner en Californie, et plus longtemps.

« J’ai besoin de gens pour m’aider. J’ai besoin constamment de retour sur ce genre de choses. »

Au moins, le lanceur des Jaguars fait de son mieux pour changer les choses.

PARTAGER