PARTAGER

New England Patriots (1) – Pittsburgh Steelers (3) : 36-17

Ça y est, l’affiche du Super Bowl LI est connue ! Après la belle victoire d’Atlanta contre Green Bay, c’est New England qui a gagné son ticket pour Houston en s’imposant facilement face aux Steelers 36-17.

Dominants dans le jeu aérien, les Patriots ont pris le dessus sur une équipe de Pittsburgh décevante, particulièrement en défense.

Le moment clé : la blessure de Le’Veon Bell

Touché à l’aine durant le premier quart-temps, le running back des Steelers n’a pu courir qu’à six reprises durant cette rencontre, pour un gain total de 20 yards. Membre très important de l’attaque de Pittsburgh, Bell a énormément manqué à son équipe et sa sortie a forcément changé la physionomie du match. Sans lui sur le terrain, la défense des Patriots a pu se concentrer davantage sur le jeu aérien de son adversaire.

Le film du match :

En possession du ballon pour débuter la rencontre, les Patriots réalisent un premier drive solide avec un Tom Brady qui distribue. Bien protégé par sa ligne offensive, le quarterback de New England trouve notamment Julian Edelman pour un gain de 41 yards, qui permet aux locaux d’ouvrir le score par l’intermédiaire d’un field goal (3-0). Derrière, les hommes de Bill Belichick enchaînent grâce à leur receveur Chris Hogan, auteur de plusieurs réceptions d’affilée et surtout d’un touchdown sur une passe de 16 yards à la fin du premier quart-temps (10-0).

Au début du second, les Steelers réagissent en réalisant une grosse série de 13 jeux et 84 yards. Durant cette dernière, le running back vétéran DeAngelo Williams (14 courses, 34 YDS, 1 TD, 7 REC, 51 YDS) apporte sa contribution et compense l’absence de Le’Veon Bell, sorti sur blessure. C’est d’ailleurs lui qui remet Pittsburgh sur les bons rails en inscrivant un touchdown sur une course de cinq yards (10-6, après une transformation ratée).

Relancé, Pittsburgh veut surfer sur la vague mais son escouade défensive ne trouve toujours aucune solution face à Chris Hogan. En effet, ce dernier continue de faire très mal et marque son second touchdown du match sur une réception de 34 yards, suite à un flea flicker entre Tom Brady et Dion Lewis (17-6). Les Steelers parviennent ensuite à réduire le score à travers un field goal juste avant la mi-temps, ce qui représente une maigre consolation puisqu’ils étaient arrivés à un yard de la end zone adverse (17-9).

Au retour des vestiaires, le match continue sur les mêmes bases, avec une équipe de New England qui confirme sa supériorité. Comme en première période, Brady et Hogan font ce qu’ils veulent face à la « défense » de Pittsburgh et l’écart se creuse. D’abord, les Patriots ajoutent trois points au compteur grâce à leur kicker, puis c’est LeGarrette Blount (16 courses, 47 YDS, 1 TD) qui se met en évidence en réalisant une course de 18 yards avant d’inscrire un touchdown (27-9).

Dos au mur, les Steelers s’enfoncent encore un peu plus lors du drive suivant, où Eli Rogers (7 REC, 66 YDS, 1 fumble perdu) perd le ballon au niveau de la ligne des 28 yards de Pittsburgh. Résultat, New England trouve une nouvelle fois l’en-but sur une passe de Brady en direction de Julian Edelman (33-9, après une transformation ratée).

Il reste alors un quart-temps à jouer, et les carottes sont pratiquement cuites. Les visiteurs jettent leurs dernières forces dans la bataille et marquent un joli touchdown grâce à un lancer de 30 yards de Ben Roethlisberger (31/47, 314 YDS, 1 TD, 1 INT) pour Cobi Hamilton, mais c’est anecdotique. Au final, les deux équipes se quittent sur un score de 36-17 en faveur des Patriots.

Les MVPs : Tom Brady et Chris Hogan

A l’image de la rencontre entre Atlanta et Green Bay, un duo a particulièrement survolé la rencontre. Ce duo, il est évidemment composé de Tom Brady et Chris Hogan, qui se sont baladés face à la défense des Steelers. Le quarterback des Patriots a terminé la rencontre avec 384 yards et trois touchdowns (à 32/42), tandis que le receveur a explosé les compteurs en finissant avec neuf réceptions, 180 yards et deux touchdowns.

Le flop : la défense aérienne des Steelers

Très solide lors des dernières semaines, la défense de Pittsburgh a pris l’eau face à New England. Si le jeu de course des Patriots a bien été limité (57 yards en 27 courses), ce n’était pas du tout le cas du jeu aérien. En effet, la couverture des receveurs était tout simplement catastrophique chez les Steelers, qui ont encaissé pas moins de 384 yards à la passe !

Mention spéciale : Julian Edelman

Chris Hogan n’a pas été le seul receveur à briller cette nuit. Avec huit réceptions, 118 yards et un touchdown, Julian Edelman a une nouvelle fois réalisé une belle performance.

La stat : 384

384, soit le nombre de yards accumulés par Tom Brady à la passe durant cette rencontre. Symbole de la domination des Patriots dans le jeu aérien, cette statistique représente aussi un nouveau record pour le quarterback de New England en playoffs.

La suite :

Avec cette victoire, les Patriots prennent la direction de Houston où ils joueront le Super Bowl LI face aux Falcons d’Atlanta. C’est la septième fois dans l’ère Belichick-Brady que New England va disputer la finale de la NFL !

Quant aux Steelers, ils devront se renforcer dans le secteur défensif durant l’intersaison, afin de devenir plus solides face aux grosses attaques de la ligue.

PARTAGER