PARTAGER

Les Steelers ont fait des cachoteries sur leur rapport des blessures. Après la rencontre, Le’Veon Bell a expliqué que la blessure aux adducteurs qui l’a fait sortir du match n’était en fait pas nouvelle.

Cela faisait plusieurs semaines qu’il était gêné, et son corps a fini par le lâcher.

« Oui, j’ai essayé de micro-manager ça, de le garder pour moi pour ne pas effrayer qui que ce soit. Aujourd’hui ça a juste été trop, et je ne pouvais plus », a-t-il expliqué à la presse, notamment l’Associated Press.

« Je pensais que je pouvais me battre malgré ça. Aujourd’hui, il y a eu quelque chose de bizarre sur un plaquage. Ca a fait trop mal. Je ne pouvais rien faire. »

Le problème serait devenu trop gênant dès la deuxième action du match. Il a tenté de revenir, mais c’était impossible.

« J’ai vu le trou et je ne pouvais pas l’attaquer. C’est comme si j’étais à 50%. À ce moment là, j’ai su que je ne pouvais pas. Je ralentissais l’équipe. »

Auteur de 337 yards sur les deux premiers matchs de playoffs, Bell avait été le moteur de son équipe. Sans lui, Pittsburgh n’a pas tenu le choc.

PARTAGER