PARTAGER

Et si l’histoire de la vidéo Facebook d’Antonio Brown n’avait été que la partie émergée de l’iceberg ?

Selon le Pittsburgh Post-Gazette, les humeurs du receveur aurait mis à rude épreuve les nerfs de certains coéquipiers, mais aussi de ses coaches.

Au cours de la saison, Brown a été pénalisé pour des célébrations, averti pour ses chaussures, et, surtout, il aurait parfois boudé quand il n’avait pas assez de ballons à son goût.

Malgré tout, nos confrères précisent que Brown reste un des plus gros bosseurs sur le terrain et à l’entrainement.

Du superflu

Ces rumeurs donnent tout de même un peu plus de relief aux propos de Ben Roethlisberger il y a quelques jours sur 93.7 The Fan.

« C’est un des meilleurs, et les actions qu’il a réussi au fil de sa carrière sont exceptionnelles. Je pense que parfois ça marque les choses superflues : les mains levées, les bras levés, la frustration, les bouderies, ce genre de choses », avait expliqué le quarterback.

Il ne reste plus qu’un an de contrat à Brown, qui va donc tenter de négocier un énorme contrat. Les Steelers ont déjà montré qu’ils sont capables de laisser filer les joueurs trop turbulents, mais Brown est vraiment une pièce essentielle de l’attaque. La situation sera à surveiller de près.

PARTAGER