PARTAGER

Le déménagement des Chargers de San Diego à Los Angeles a été officialisé le 12 janvier dernier. S’en sont suivi dans la foulée l’annonce (rocambolesque) du nouveau logo, puis le choix du stade en attendant a fin de construction de leur enceinte commune avec les Rams, prévue pour 2019.

Il restait une étape pour que les Chargers deviennent la deuxième équipe de Los Angeles : mettre fin au bail qui lie la franchise au stade de la ville de San Diego, le Qualcomm Stadium.

Si ce n’était qu’une question de temps avant que cette étape ne soit franchie, le bail n’est plus depuis mercredi. Les Chargers ont eu à payer 12,575 millions de dollars de pénalité, puisque le contrat courrait encore pendant 4 ans, comme le rapporte ProFootballTalk.com.

Définitivement libérée de San Diego, la franchise va maintenant devoir gagner le coeur des fans angelinos, ce qui n’est pas une tâche aisée, comme on a pu le voir en 2016 avec les Rams.

PARTAGER