PARTAGER

Il n’est jamais trop tard pour demander pardon, et c’est ce qu’a fait l’ancien commissioner de la NFL Paul Tagliabue.

Alors que les commotions cérébrales sont aujourd’hui un des problèmes de santé publique les plus important en NFL, la situation était totalement différente au début des années 1990.

Le dirigeant de la grande ligue à l’époque est donc Tagliabue, et pour lui, les commotions cérébrales n’étaient rien de plus « qu’une de ces questions de journalistes » et que le problème est « relativement petit ».

Ce mercredi, interviewé pour Talk of Fame Network, il est revenu sur cette période.

« Honnêtement, je regrette ces remarques. En y repensant, ce LANGAGE n’était pas adapté pour exprimer mes idées sur la question. Il était intempérant, et a mené à une grosse incompréhension. J’ai réagi de manière exagérée à des questions sur lesquelles nous travaillions déjà. Mais cela n’excuse en rien ma réaction et le langage que j’ai utilisé ».

La NFL rattrape désormais son retard en matière de prévention et de soin des chocs cérébraux, afin de conserver toute la sécurité de ses superstars.

PARTAGER