PARTAGER

Julio Jones fait le bonheur des Falcons depuis qu’il a été drafté par la franchise Géorgienne. Mais son arrivée à Atlanta est l’histoire d’un trade un peu fou.

En 2011, Thomas Dimitroff, ancien scout des Patriots, reçoit toujours des conseils de son ancien patron, Bill Belichick. Le General Manager des Falcons cherche à monter dans la draft pour acquérir Julio Jones, qui sort de l’université d’Alabama.

Lors de sa dernière année universitaire, le receveur a joué 13 matchs, pour 78 réceptions, 1133 yards et 7 touchdowns. A l’inverse de Dimitroff, Belichick ne pense pas que Jones est un si bon receveur que ça. L’anecdote est racontée dans la livre War Room, de Michael Holley.

« Thomas, je te le dis en tant qu’ami. Je ne le ferais pas », explique Belichick à l’homme des Falcons.

Pour le coach des Patriots, Jones ne se démarque pas assez sur les routes intermédiaires, et ses mains ne sont pas assez sûres. Belichick préfère même Jonathan Baldwin, un joueur qui terminera finalement avec 44 réceptions… en trois saisons de carrière.

Les Browns comme partenaire

Au final, Dimitroff prend le risque, en accord avec le propriétaire Arthur Blank, pour faire sauter la banque lors de la Draft 2011. Ils échangent aux Browns leurs choix du premier, second et quatrième tour de la Draft 2011, ainsi que leurs choix du premier et du cinquième tour de la Draft 2012 pour monter à la sixième place du premier tour de la Draft 2011. La sélection : Julo Jones.

De leur côté les Browns choisissent Phil Taylor (DT), Greg Little (WR), Owen Marecic (FB), Brandon Weeden (QB) et Trent Richardson (RB).

Une catastrophe pour Cleveland

Phil Taylor passe quatre années à Cleveland. Prometteur avec 4 sacks lors de sa saison rookie, il s’éteint au fil des mois. Il n’a pas joué depuis la saison 2014 et vient de signer un contrat futur avec les Redskins.

Comme Taylor, Little a joué quatre saisons en NFL, dont 3 dans l’Ohio et une chez les Bengals. Il cumule 161 réceptions, 1890 yards et 8 touchdowns en 54 matchs. Il n’a plus rejoué depuis la saison 2014.
Marecic a joué pendant seulement deux saisons en NFL, pour 24 matchs et 8 yards sur 4 courses.

Weeden est toujours en NFL mais il n’a plus rejoué depuis la saison 2015. Il a lancé pour les Browns, les Cowboys et les Texans dont il est actuellement le joueur. Il compile 6462 yards, 31 touchdowns et 30 interceptions, avec une précision de 57,9% en 34 matchs joués.

Après 950 yards lors de sa saison rookie, Richardson, que la franchise avait sélectionné en troisième position, enchaine les prestations décevantes. Malgré une tentative de retour cette saison, il n’a pas joué en match officiel depuis 2014.

Il y avait la possibilité de reconstruire, mais les Browns se sont plantés sur chaque choix de l’échange avec les Falcons.

A l’inverse, Julio Jones fait les beaux jours d’Atlanta : 7610 yards et 40 touchdowns en 6 saisons, avec des prestations décisives lors des playoffs.

Dimitroff a bien fait de ne pas écouter Bill Belichick.

PARTAGER