PARTAGER

Deuxième choix de la Draft en 2014, Greg Robinson n’a pas vraiment justifié sa très haute sélection depuis trois ans. Mais Sean McVay, ne compte pas le mettre sur le coté.

« Quand vous voyez ce qu’il peut faire, ses qualités athlétiques sur certains des schémas qu’il ont utilisé l’an dernier… », a-t-il expliqué à ESPN. « C’est un gars que nous sommes excités d’avoir. C’est pour ça que c’est si frustrant de devoir attendre si longtemps avant d’avoir ces joueurs avec nous dans les installations et de les voir sur le terrain. »

Auteur de 31 pénalités en deux ans, plus que n’importe quel autre joueur, Robinson va quand même devoir proposer autre chose que ses qualités physiques.

PARTAGER