PARTAGER

Qualifiés en playoffs cette année pour la première fois depuis 2008, et seulement la 4e depuis le nouveau millénaire, les Miami Dolphins ont offert une saison correcte, qui aurait pu se prolonger sans la blessure de Ryan Tannehill.

Lors du match de playoffs contre Pittsburgh, la défense aérienne a été quelque peu secouée par Antonio Brown, subissant 119 yards en 1 seul quart temps, le plus haut total depuis 1969. Mais pour Byron Maxwell, l’escouade aérienne a de quoi se comparer à une des références en NFL : la Legion of Boom.

« On peut parler de nous comme on a parlé de nous lorsque j’étais à Seattle » dit Maxwell au Palm Beach Post. « Nous avons juste à trouver un surnom. Nous devons faire avec, et le faire d’abord sur le terrain. Nous sommes en train de construire quelque chose, nous pouvons faire quelque chose de bien ».

Maxwell sait de quoi il est question, puisque lui même était membre de cette Legion of Boom, de 2011 à 2014. Et malgré la déroute défensive face aux Steelers, il est vrai que le groupe de cornerback et safety à plutôt bien joué en 2016, malgré le départ de Brent Grimes.

PARTAGER