PARTAGER

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 27, 28 et 29 avril prochains à Philadelphie.

Charles Harris – Defensive end – 21 ans – Junior – Missouri

Taille : 1m91
Poids : 115 kilos
Position estimée dans la draft : Fin 1er tour – 2e tour

Stats 2016 : 12 matches, 61 plaquages, dont 12 pour perte, 9 sacks, 2 passes défendues, 2 fumbles forcés, un fumble recouvert

Pour ceux qui ne le sauraient pas, l’une des écoles de chasse les plus prisées des Etats-Unis a récemment ouvert ses portes dans le Missouri. A Columbia plus précisément, avec comme majors de promo Aldon Smith, Shane Ray, Kony Ealy ou encore Markus Golden. Un nouveau larron devrait bientôt rejoindre ce cercle de moins en moins fermé.

Car Charles Harris est devenu la vedette des Missouri Tigers ces deux dernières saisons. Un premier pas dévastateur, un spin move souvent fatal et une activité constante entre le snap et le coup de sifflet.

A première vue, Charles Harris a le physique et le profil d’un defensive end classique dans un système 4-3, mais le défenseur a démontré un athlétisme assez étonnant pour un joueur d’un mètre 91 et 115 kilos. Lors du Combine, le natif de Kansas City avait semblé relativement à l’aise sur la couverture, ce qui pourrait en faire un apport important sur les trois tentatives.

Là où le bât blesse chez Harris, c’est sur sa capacité à contrer le jeu au sol. Actif et volontaire, le defensive end a tendance à trop s’engager sur le rush, et se retrouve mis hors en position trop facilement quand la ligne offensive veut libérer une brèche.

Comme beaucoup de prospects, l’étudiant en biologie doit aussi trouver sa vraie place au sein du front seven. Car son poids et sa puissance doivent être améliorés pour en faire un « DE 4-3 » d’impact. Sa vitesse pose, elle, question au moment d’aborder un décalage en outside linebacker 3-4, le joueur ayant enregistré un assez quelconque 4.82 lors du sprint du Combine.

En résumé, Harris a les défauts de ses qualités. L’un des meilleurs premiers pas de cette classe, mais qui peut conduire à beaucoup de pénalités pour hors-jeu. Un cœur immense mais qui peut le mettre très vite hors de position. Qu’importe : le numéro 91 ne sera pas à juger sur son nombre de sacks mais sur son aptitude constante à mettre la pression. A ses futurs coaches de trouver sa place préférentielle pour exploiter ses qualités de couverture et ne pas l’exposer sur le run stop.

Comparaison NFL : Nate Orchard

Points forts
– Premier pas
– Bonne panoplie de moves, notamment le spin
– Grosse activité

Points faibles
– Se découvre trop
– Irrégulier contre la course
– Système préférentiel à trouver

PARTAGER