PARTAGER

Quelques jours après un verdict non-coupable dans l’affaire de double meurtre dont il était accusé, mais alors qu’il purgeait toujours une peine pour un autre meurtre, Aaron Hernandez a mis fin à ses jours ce mercredi 19 avril.

Le département pénitentiaire du Massachussets a publié un communiqué qui annonce la nouvelle.

« Le 19 avril 2017, Aaron Hernandez a été découvert pendu dans sa cellule par les officiers du centre pénitentiaire vers 3h05 du matin. Des techniques de secours ont été employées sur M. Hernandez, et il a été transporté au UMASS Leominster où il a été prononcé mort à 4h07 du matin par un des membres du personnel de l’hôpital.

M. Hernandez était dans une cellule individuelle dans le quartier général de la prison. M. Hernandez s’est pendu lui-même en utilisant un drap de lit qu’il a attaché à la fenêtre de sa cellule.

M. Hernandez a aussi tenté de bloquer sa porte de l’intérieur avec plusieurs objets. La police d’état du Massachusetts sont sur place et l’enquête continue. Les proches de M. Hernandez ont été informés. »

Un dénouement tragique pour le joueur qui purgeait une peine à vie pour le meurtre d’Odin Lloyd.

Drafté au quatrième tour en 2010 en provenance de la fac de Florida, Hernandez a joué trois saisons avec les Patriots. Il a capté 175 ballons pour 1956 yards et 18 touchdowns en 38 matchs de saison régulière.

En juin 2013, les premières accusations ont mené les policiers chez lui. Le début de la fin. Sa carrière d’abord, puisque les Patriots l’ont coupé très rapidement. Puis l’arrestation, la condamnation, et enfin ce tragique dénouement.

PARTAGER