PARTAGER

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 27, 28 et 29 avril prochains à Philadelphie.

Jordan Willis – Defensive end – 21 ans – Senior – Kansas State

Taille : 1m96
Poids : 117 kilos
Position estimée dans la draft : 2e-4e tour

Stats 2016 : 13 matches, 52 plaquages, dont 17,5 pour perte, 11,5 sacks, 3 passes défendues, 3 fumbles forcés et un fumble recouvert

Capable de sortir de bons skill players offensifs ces dernières années (Darren Sproles, Jordy Nelson, Tyler Lockett), Kansas State nous a moins habitué à développer des pass rushers redoutables à l’échelon supérieur. Cela pourrait bien changer en 2017.

Belle surprise de la dernière saison universitaire, Jordan Willis a été l’un des pass rushers les plus pressants du College Football. Tout aussi rapide que puissant, le défenseur a malmené de nombreux quarterbacks réputés à la fac, comme Baker Mayfield (Oklahoma), Mason Rudolph (Oklahoma State), Patrick Mahomes (Texas Tech) et bien d’autres.

Pour faire la différence, Willis compte sur une technique appréciable. Ses moves ne sont pas hyper diversifiés mais restent précis. Quant à ses mains, elles lui permettent dès le premier contact de mettre à mal le tackle adverse. Des qualités qui l’ont rendu précieux sur le pass rush mais aussi sur le run stop.

Certes, Jordan Willis a plus d’une corde à son arc. Mais sa maturité de jeu reste encore à démontrer. Car aussi redoutable que puisse être le Wildcat sur chaque tentative, il semble souvent manquer cruellement de réactivité quand son vis-à-vis anticipe proprement. Ses changements de direction assez irréguliers ne l’aident d’ailleurs pas dans la perspective d’un plan B digne de ce nom.

En résumé, Jordan Willis est un joueur propre, complet, mais qui se repose encore sur ses impressionnantes aptitudes physiques. Aussi performant qu’il ait pu être à l’université, le joueur de Kansas State a semblé piocher un peu plus lors du Senior Bowl et du Combine. Nul doute qu’il lui faudra du temps pour se développer, mais sa marge de progression pourrait sérieusement séduire pas mal d’équipes lors des premiers tours de draft.

Comparaison NFL : Andre Branch

Points forts
– Vitesse et puissance
– Propre techniquement
– Bonnes mains au contact

Points faibles
– Manque de réactivité
– Changements de direction irréguliers
– Quelle marge de progression ?

PARTAGER