PARTAGER

Myles Garrett est assez largement considéré comme le meilleur joueur de la Draft. Y compris dans nos émissions de présentation.

Warren Sapp n’est pas d’accord. Pour le Hall of Famer, le joueur de Texas A&M n’a pas le « truc. »

« Je ne le vois pas chez ce gamin », assure Sapp à ESPN. « Je vois les actions flashy, tout le monde en réussi. Mais dans quel match a-t-il pris les choses en main ? Où ? Quand un lineman défensif est le premier choix, vous regardez et vous vous dîtes, « Voilà ! » Avec ce gamin, non. Je suis honnête, et je regarde les vidéos, et il disparaît. Je regarde les matchs, et il disparaît complètement. »

« […] Je vois un gamin fainéant qui réussit quatre grosses actions par match. C’est le numéro 1 ? Non, non, non. Ce n’est même pas serré. »

Pour Sapp, les recruteurs se basent désormais trop sur les mensurations et les statistiques.

« Tout est question de mensurations. Une fois que vous avez atteint les standards, c’est dur de sortir les vieux recruteurs des chiffres, et c’est ce qu’il a. Il est grand et rapide. Maintenant, les coachs de ligne défensive se disent, « Je peux en faire quelque chose. » Comment ? J’essaye de comprendre. Vraiment ? Est-ce qu’on abaisse nos exigences ? »

Cela ressemble à certaines critiques formulées contre Jadeveon Clowney avant sa sélection en première position lors de la Draft 2014.

PARTAGER