PARTAGER

Présente cette année à Philadelphia, la Draft promet son lot de surprises comme chaque année. TouchdownActu vous propose comme l’an passé un résumé écrit en direct du premier tour de la Draft.

1 (1). Cleveland Browns : Myles Garrett, DE, Texas A&M
C’était attendu, le meilleur joueur de cette Draft s’en va en première position. Les Browns récupèrent une force de la nature qui devrait avoir un impact direct.

2 (2). Chicago Bears (via San Francisco 49ers) : Mitchell Trubisky, QB, North Carolina
Première grosse surprise de la soirée avec la montée des Bears en 2e position pour drafter leur quarteback du futur qui sera donc en compétition avec Mike Glennon.

3 (3). San Francisco 49ers (Chicago Bears) : Solomon Thomas, DE, Stanford
Les 49ers continuent à blinder leur ligne défensive avec une troisième sélection de suite dans ce compartiment de jeu. Si ça se traduit de la même façon que la ligne offensive des Cowboys, cela pourrait être très intéressant pour la franchise de la baie.

4 (4). Jacksonville Jaguars : Leonard Fournette, RB, LSU
Blake Bortles devrait avoir un peu plus d’aide de la part du jeu de course en 2017 avec cette sélection et peut-être que l’attaque de Jacksonville sera capable d’oublier la saison 2016 et repartir sur la bonne impression laissée en 2015.

5 (5). Tennessee Titans (via Los Angeles Rams) : Corey Davis, WR, Western Michigan
Marcus Mariota aura une arme de plus en 2017 et l’attaque de Tennessee commence vraiment à faire peur avec Davis, Rishard Matthews, Delanie Walker, DeMarco Murray et Derrick Henry.

6 (6). New York Jets : Jamal Adams, S, LSU
Peut-être le meilleur safety de cette Draft en concurrence avec Malik Hooker, Adams vient remplacer Calvin Pryor qui n’a jamais vraiment satisfait du côté de New York.

7 (7). Los Angeles Chargers : Mike Williams, WR, Clemson
Avec les blessures à répétition de Keenan Allen, les Chargers choisissent un potentiel receveur n°1 afin, peut-être, d’enlever un peu d’attention sur Allen.

8 (8). Carolina Panthers : Christian McCaffrey, RB, Stanford
Jonathan Stewart vieillit et McCaffrey peut aider Cam Newton sur le jeu de passe court afin que le quarterback des Panthers puisse lâcher le ballon plus rapidement que dans le passé et que par la même occasion, il se fasse moins découper par les défenses adverse.

9 (9). Cincinnati Bengals : John Ross, WR, Washington
Une surprise à ce niveau pour un joueur qui était prévu un peu plus bas, mais avec ce choix les Bengals enlèvent un peu de poids des épaules d’A.J. Green.

10 (10). Kansas City Chiefs (via Buffalo Bills) : Patrick Mahomes II, QB, Texas Tech
Certains recruteurs et coaches fantasmaient sur le gros bras de Mahomes, apparemment Andy Reid en faisaient partie puisque les Kansas City sont montés de la 27e place à la 10e pour le récupérer.

11 (11). New Orleans Saints : Marshon Lattimore, CB, Ohio State
Marshon Lattimore est un peu victime de ses soucis d’ischio-jambiers car il est un talent du top 5. Un gros besoin chez les Saints vu les receveurs présents dans la division.

12 (12). Houston Texans (via Cleveland Browns et Philadelphia Eagles) : Deshaun Watson, QB, Clemson
Le prochain projet de Bill O’Brien s’appelle donc Deshaun Watson. On dit souvent des Texans qu’ils sont à un quarterback d’aller très loin en playoffs, la question est maintenant de savoir si Watson est la solution.

13 (13). Arizona Cardinals : Haason Reddick, DE, Temple
Chandler Jones et Markus Golden sont les meilleurs pass-rushers des Cardinals. Reddick pourrait être utilisé sur plusieurs postes grâce à ses qualités dans la poursuite.

14 (14). Philadelphia Eagles (via Minnesota Vikings) : Derek Barnett, DE, Tennessee
Un des meilleurs pass-rushers de cette Draft pour une défense en progression. Jim Schwartz sait très certainement déjà comment il va employer l’ancien Volunteer.

15 (15). Indianapolis Colts : Malik Hooker, S, Ohio State
Une aubaine pour Indianapolis de recruter un joueur pareil à cette position, mais pas forcément un besoin et Andrew Luck ne reçoit donc pas d’aide directe avec ce choix.

16 (16). Baltimore Ravens : Marlon Humphrey, CB, Alabama
Ladarius Webb ne rajeunit pas et a été décalé au poste de safety à plusieurs reprises. Humphrey viendra donc s’aligner à l’opposé de Jimmy Smith. Ce n’était pas forcément un besoin des Ravens après la signature de Brandon Carr et la bonne saison rookie de Tavon Young.

17 (17). Washington Redskins : Jonathan Allen, DE, Alabama
Considéré comme un talent du top 5, les Redskins emploient ici clairement la technique du meilleur joueur disponible. Allen devrait avoir un impact direct sur la défense de Washington.

18 (18). Tennessee Titans : Adoree’ Jackson, CB, USC
Très polyvalent, Jackson n’aura pas que de l’impact sur la défense, mais aussi dans les équipes spéciales avec ses qualités de retourneur.

19 (19). Tampa Bay Buccaneers : O.J. Howard, TE, Clemson
L’attaque des Buccaneers devient très intéressante avec Mike Evans, DeSean Jackson et donc maintenant O.J. Howard. C’est donc le moment pour Jameis Winston d’amener les Bucs en playoffs.

20 (20). Denver Broncos : Garett Bolles, OT, Utah
Le premier lineman offensif de cette Draft est donc l’ancien Ute qui devrait passer au poste de guard, mais il remplit un gros besoin des Broncos.

21 (21). Detroit Lions : Jarrad Davis, LB, Florida
Les Lions avaient coupé DeAndre Levy durant l’intersaison. Ils avaient donc créé un besoin au poste de linebacker qu’il remplissent avec Davis.

22 (22). Miami Dolphins : Charles Harris, DE, Missouri
Après la saison 2016, les Dolphins avaient décidé de ne pas conserver Marion Williams. Ils devaient donc trouver un defensive end pour jouer à l’opposé de Cameron Wake.

23 (23). New York Giants : Evan Engram, TE, Ole Miss
Petite surprise avec la sélection de l’ancien Rebel qu’on attendait un peu plus tard, qui a impressionné durant le combine. Excellent receveur, mais très limité dans le jeu de blocks.

24 (24). Oakland Raiders : Gareon Conley, CB, Ohio State
Un choix plutôt étonnant étant donné les suspicions de viol à l’encontre de l’ancien Buckeye, mais au niveau du potentiel, le choix est intéressant pour la future équipe de Las Vegas.

25 (25). Cleveland Browns (via Houston Texans) : Jabrill Peppers, S/LB, Michigan
Cleveland peut l’utiliser en strong safety et très probablement dans les retours de punts et de kick-offs. Un choix assez étonnant car les postes qu’il peut occuper ne sont pas vraiment un besoin primaire des Browns.

26 (26). Atlanta Falcons (via Seattle Seahawks) : Takkarist McKinley, DE, UCLA
Bon pass-rusher, il devra prendre encore un peu en masse musculaire pour pouvoir occuper le poste de defensive end en NFL. Il pourra enlever un peu de l’attention portée à Vic Beasley.

27 (27). Buffalo Bills (via Kansas City Chiefs) : Tre’Davious White, CB, LSU

Avec le départ de Stephen Gilmore, le poste de cornerback était un gros besoin dans la défense des Bills. Il fera donc la paire avec Ronald Darby dans l’État de New York.

28 (28). Dallas Cowboys : Taco Charlton, DE, Michigan
Joueur qui a beaucoup progressé depuis l’arrivée de Jim Harbaugh à Michigan. Il est capable de mettre beaucoup de pression sur le quarterback adverse et a développé un belle panoplie de moves durant sa carrière à Ann Arbor.

29 (29). Cleveland Browns (via Green Bay Packers) : David Njoku, TE, Miami
Après la sélection de Corey Coleman l’an passé, les Browns sélectionnent un autre cible pour le jeu de passe des Browns. Encore faudrait-il que quelqu’un lance les ballons.

30 (30). Pittsburgh Steelers : T.J. Watt, LB, Wisconsin
Le frère de J.J. arrive donc en NFL. Avec un peu les mêmes qualités qu’un Bud Dupree, les Steelers auront des linebackers très polyvalents pour leur front seven du futur.

31 (31). San Francisco 49ers (via Seattle Seahawks et Atlanta Falcons) : Reuben Foster, LB, Alabama
Talent du top 15, Reuben Foster a chuté dans la Draft à cause de ses problèmes extra-sportifs. Il devrait venir combler le trou laissé par Patrick Willis il y a bien longtemps.

32 (32). New Orleans Saints (via New England Patriots) : Ryan Ramczyk, OT, Wisconsin
Pas franchement un besoin du côté de la Nouvelle-Orléans car Andrus Peat aurait dû prendre la suite de Zach Strief. Ramczyk pourrait donc très bien être décalé au poste de guard au début de sa carrière.

PARTAGER