PARTAGER

Jabrill Peppers est une des énigmes de la Draft. Et l’intrigue vient encore de se corser.

ESPN annonce que le joueur en provenance de la fac de Michigan a rendu un échantillon trop dilué lors d’un test anti-dopage effectué au cours du Scouting Combine. Un test trop dilué est considéré comme positif selon le règlement NFL.

L’agence qui représente le défenseur a déjà fourni une réponse à ESPN.

« Peppers est allé au Combine. Il était malade après son vol en provenance de San Diego. Il a régulièrement été touché par des crampes », explique l’agence CAA. « Il a reçu des fluides, et a bu 8 à 10 bouteilles d’eau avant d’aller au lit, parce qu’il était le premier gars à devoir effectuer les ateliers deux jours de suite, avec les linebackers puis les defensive backs. Il a passé le premier jour, et il avait cette crainte. Donc il a bu beaucoup et était malade. Il n’a jamais échoué lors d’un contrôle au cours de toute sa vie, n’a jamais été testé positif pour aucune substance. »

En-dehors du fait que Peppers a du passer la nuit a aller aux toilettes, CAA assure donc qu’un jeune sportif sorti de la fac avait besoin de se gaver d’eau pour réussir à effectuer deux jours d’ateliers techniques.

Soit sa condition physique est trop juste, soit ses agents tentent… de noyer le poisson.

PARTAGER