PARTAGER

Victime de la nouvelle politique de la NFL visant à exclure tout joueur cité pour des affaires de violences en dehors du terrain, Chad Kelly n’était pas au Scouting Combine. Pourtant, le jeune quarterback de l’université d’Ole Miss ne semble pas s’en inquiéter.

Accusé d’avoir frappé deux personnes, d’avoir menacé de tirer dans un bar avec une arme de type AK-47 et d’avoir résisté à son arrestation il y a deux ans, Kelly a finalement plaidé coupable. Invité à s’exprimer pour ProFootball Talk, le jeune joueur a assuré avoir contacté les franchises pour leur dire qu’il avait grandi.

« Je viens d’avoir 23 ans, si je ne change pas maintenant, je ne le ferai jamais. Je pense qu’ils ont compris mes sincères excuses pour avoir fait ses erreurs idiotes. »

Si Kelly pense que les équipes l’ont cru, son plus gros problème pourrait être ailleurs. En plein rétablissement de blessures à ses genoux et à son poignet, il n’a pas pu se montrer convenablement aux recruteurs.

PARTAGER