PARTAGER

Visiblement, le suicide d’Aaron Hernandez n’est pas si surprenant que ça. En tout cas, il ne l’est pas pour le compagnon de cellule de l’ancienne star des Patriots.

Lawrence Army, l’avocat de l’ancien compagnon de cellule d’Hernandez en question, confiait ce mercredi à la presse que l’ancien tight end avait clairement dit à son client : « Je pense que je vais me pendre. »

Selon Army, cette confidence datait du mois de mars, pendant le procès d’Hernandez concernant le meurtre de deux personnes à Boston en 2012 soldé par un acquittement cinq jours avant le suicide.

PARTAGER