PARTAGER

Comme Colin Kaepernick, Eric Reid ne posera plus le genou au sol pendant l’hymne national la saison prochaine.

La raison est toute simple. Les joueurs voulaient susciter le débat. C’est fait.

« Lorsque nous avons commencé à faire ça, notre but était d’ouvrir les conversations. Je pense que nous avons atteint ce but », explique le safety à NBC Sports Bay Area. « Donc maintenant nous voulons juste aller de l’avant et nous associer avec des gens qui veulent faire une différence. »

« Nous avons atteint ce but. Les gens en ont parlé. Je pense que nous avons éveillé beaucoup de consciences sur les problèmes de ce pays. Et maintenant il est temps de participer au changement. »

Reid n’a pas les même problèmes que Kaepernick. Lui a un boulot. Et comme beaucoup d’autres, il pense que le quarterback souffre d’avoir osé s’impliquer sur des sujets sensibles.

« C’est surprenant », explique Reid au sujet du chômage de son ancien coéquipier. « Quand on voit certains des autres quarterbacks qui ont été signés, voir que lui ne l’a pas été… c’est dommage. C’est triste. Les gens s’éloignent de lui à cause des médias, pour des raisons de communication. »

« Il fait des choses pour le monde. Le gars a récupéré un avion et l’a fait envoyer en Somalie pour aider à lutter contre la famine. Si c’était quelqu’un d’autre qui avait fait les même choses, sans la protestation contre l’hymne, on le couvrirait de louanges et on lui donnerait des médailles. »

PARTAGER