PARTAGER

Gareon Conley a été sélectionné en 24e position de la Draft, mais cela n’efface pas les accusations de viol qui ont été formulées contre lui. Lundi, Conley a rencontré la police, et il a fourni un échantillon d’ADN.

Dans un premier temps, le joueur avait nié, et deux témoins avaient assuré qu’il n’a rien fait. Son avocat avait même qualifié les accusations de « folles et ridicules. »

Le ton a un peu changé lundi, puisque l’avocat a avoué à NFL Network que Conley a bien eu un rapport sexuel avec la victime présumée. Mais il assure que le rapport était « consenti » et que « sa version à elle est fausse. » Par ailleurs, l’avocat assure aussi qu’il n’y a pas eu pénétration.

Après sa sélection par les Raiders, Conley s’était montré confiant lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes californiens.

« Je suis confiant, ça va se régler », a-t-il assuré. « J’ai passé un polygraphe aujourd’hui, ça aide. Ensuite j’ai fait ma déposition, et avec toutes les preuves que j’ai, j’ai confiance dans le fait que ça va être réglé. »

« Comme je l’ai dit dans mon communiqué, j’aurais pu faire preuve d’un meilleur jugement. Je ne savais pas dans quoi je m’embarquais, mais j’aurais clairement pu prendre une meilleure décision. »

Pour le moment, Conley n’a pas été arrêté.

PARTAGER