PARTAGER

C’est l’un des moments forts de la draft NFL 2017 : la sélection du très controversé Joe Mixon par les Cincinnati Bengals au deuxième tour. Déjà accusée de privilégier les joueurs à problèmes, la franchise de l’Ohio a donc dû se justifier d’un tel choix, par le biais de son président Mike Brown. Moments choisis au sein de la lettre publiée sur le journal local du Cincinnati Enquirer.

« Avec cette décision, nous avons pris un risque, à double tranchant. Nous estimons que Joe a évolué et qu’il peut devenir un joueur et une personne de valeur pour la communauté locale. Notre espoir est de démontrer que cette chance était méritée et que Joe pourra écrire un chapitre majeur de l’histoire du sport de Cincinnati. Un chapitre dont nous pourrons tous être fiers. »

En 2014, le running back d’Oklahoma avait violemment frappé une jeune femme au visage, lui fracturant des os du visage. Suspendu un an par sa fac (mais « redshirté », donc sans perte factuelle d’une saison sportive), le nouveau Bengal a depuis passé un arrangement avec sa victime, non sans avoir été en liberté surveillée un an et avoir réalisé une centaine d’heures de travail d’intérêt général.

PARTAGER